Woody et les Robots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sleeper.
Woody et les Robots
Titre original Sleeper
Réalisation Woody Allen
Scénario Woody Allen
Marshall Brickman
Acteurs principaux
Sociétés de production Rollins-Joffe Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Science-fiction
Durée 89 min
Sortie 1973

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Woody et les Robots (Sleeper) est un film américain réalisé par Woody Allen, sorti en 1973.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2173, Miles Monroe (Woody Allen), un homme cryogénisé 200 ans auparavant, est ramené à la vie par des scientifiques appartenant à un mouvement révolutionnaire. En effet, Monroe, dépourvu d'identité biométrique, est le candidat idéal pour infiltrer le « Aries Project » du gouvernement dictatorial en place. Risquant d'être arrêté, il fuit en se déguisant en robot et atterrit dans la maison de Luna Schlosser (Diane Keaton), bourgeoise socialiste utopique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Ce film fait partie du début de la carrière de Woody Allen et se rattache à une mouvance comique burlesque du type Harold Lloyd, Chaplin ou les Marx Brothers. Cette œuvre a donc contribué à fédérer un public, notamment américain, autour du travail de Allen, et lui a donc permis de se faire connaître en tant qu'auteur comique. Mais désormais, certains cinéphiles considèrent ce genre de film comme anecdotique comparé au reste de sa filmographie. Il est donc indispensable, pour découvrir cet artiste, de voir ses films ultérieurs, comme Manhattan ou Crimes et Délits.

Influences sur d'autres oeuvres[modifier | modifier le code]

- Dans son film La Tour Montparnasse infernale le duo comique français Eric et Ramzy a emprunté son célèbre gag: "Je vais tirer une balle dans la tête à la main!" à Woody et les robots. Dans ce dernier on peut voir Miles (Woody Allen) pointer une arme vers un nez, seul vestige du dictateur disparu. Il dit: "Ne m'approchez pas, ou je lui en colle une entre les yeux!"

- Un autre emprunt d'Eric et Ramzy à ce film se trouve dans La Tour de contrôle infernale, au moment où Eric, suspendu en l'air par un tuyau de pompier, heurte les parois de l'immeuble. Dans Woody et les robots Miles, suspendu en l'air par un film magnétique, cogne les parois d'un bâtiment. (Il est fort possible que des scènes équivalentes se trouvent dans des films burlesques antérieurs à Woody et les robots).

- Le groupe de musique britannique Motorhead a intitulé son septième album Orgasmatron, comme la machine de Woody et les robots où les gens s'enferment quelques secondes pour avoir un orgasme.

Liens sur le film[modifier | modifier le code]