Cécile Aubry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cécile Aubry
Image dans Infobox.
Cécile Aubry en 1969.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
DourdanVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Anne-José Madeleine Henriette BénardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Enfant

Anne-José Bénard, dite Cécile Aubry, est une écrivaine, scénariste, réalisatrice et actrice française, née le à Paris 16e et morte le à Dourdan, dans l'Essonne. Elle est notamment connue pour avoir écrit le feuilleton télévisé à succès des années 1960 Belle et Sébastien, tiré de ses divers romans ayant Belle et Sébastien comme héros.

Elle est également l'auteure d'une cinquantaine de livres pour enfants[1], dont la série Poly, qu'elle a d'abord développé en feuilleton télévisé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cécile Aubry étreignant son fils Mehdi El Glaoui, en 1969.

Cécile Aubry est issue d'une famille de la grande bourgeoisie. Polytechnicien, son père Lucien Bénard est spécialiste en liquidation de sociétés, et sa mère, Marguerite Candelier[2], est égyptologue[3]. Elle débute comme danseuse, et suit une formation de comédienne au Cours Simon. Elle obtient son premier grand succès dès ses débuts, avec le film Manon, de Henri-Georges Clouzot tourné en 1949[4]. Elle signe ensuite un contrat avec la 20th Century Fox. Ses débuts d'actrice internationale semblent très prometteurs (Cécile Aubry fait la couverture de l'édition du du grand magazine Life). Dans La Rose noire, on la voit aux côtés des stars Tyrone Power et Orson Welles et, dans Barbe-Bleue, elle est la dernière femme de cet inquiétant personnage, interprété par Pierre Brasseur dans la version française et par Hans Albers dans la version allemande[4].

Cependant, elle ne joue que dans un petit nombre de films car en 1956 elle épouse, à la Mosquée de Paris, Si Brahim el Glaoui, fils de Thami El Glaoui, pacha de Marrakech, rencontré sur le tournage de La Rose noire, et elle abandonne son métier d'actrice. La même année, elle donne naissance à un fils — l'acteur et réalisateur Mehdi El Glaoui — et se fixe en France en achetant un grand moulin à 45 km au sud de Paris, à Saint-Cyr-sous-Dourdan, au bord de la Rémarde, dénommé Le Moulin bleu, pour y élever son fils loin de l'agitation parisienne. Mehdi n'aura presque pas connu son père, qui meurt en 1971.

Elle devient écrivaine pour la jeunesse, adapte elle-même ses romans pour la télévision, et, à l'inverse, écrit des scripts de séries dont elle tire ensuite des suites romanesques (adaptation en récit littéraire ou novélisation). Ceci donne le feuilleton Poly puis, la série Belle et Sébastien, un autre feuilleton télévisé autour d'un animal et d'un enfant, avec 39 épisodes diffusés en trois parties de 1965 à 1970 sur la première chaîne de l'ORTF et dans lequel le rôle principal est joué par son fils Mehdi[4],[3]. Elle y interprète également le rôle de la narratrice. Belle et Sébastien est un beau succès de la télévision, entre 1965 et 1968[4], et la série génère même un engouement ponctuel en France pour les chiens de montagne des Pyrénées (la taille de ces chiens limitant cependant cet engouement en milieu urbain)[5]. En 1973, elle écrit le scénario d'une autre série pour la télévision, Le Jeune Fabre qui fait connaître l'actrice Véronique Jannot, et qui est aussi sa dernière collaboration à la télévision avec son fils, interprète du rôle-titre[4]. La série de romans pour la jeunesse Poly paraît en France de 1964 à 1988 dans la Bibliothèque Rose[6].

Toujours retirée au Moulin bleu à Saint-Cyr-sous-Dourdan, elle meurt au centre hospitalier de Dourdan des suites d'un cancer du poumon le à l'âge de 81 ans[7].

Après des obsèques en l'église de Dourdan, elle est inhumée au cimetière de Montrouge situé à Paris (14e), aux côtés de sa mère.

Hommage[modifier | modifier le code]

L'école primaire de Saint-Cyr-sous-Dourdan est dénommée école Cécile-Aubry.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

  1. Poly ou le mystère du château
  2. Les Vacances de Poly
  3. Poly et le secret des sept étoiles
  4. Poly au Portugal
  5. Au secours Poly, au secours !
  6. Poly et le diamant noir
  7. Poly à Venise
  8. Poly en Espagne
  9. Poly en Tunisie
  1. 1965 : Belle et Sébastien
  2. 1968 : Sébastien parmi les hommes
  3. 1970 : Sébastien et la Mary-Morgane

En 1981, la première saison est adaptée en film d'animation au Japon sous le titre Meiken Jolie. En 2013, elle fait également l'objet d'un film réalisé par Nicolas Vanier. L'appellation Saison a été créée pour le marketing de la série lors de sa sortie en dvd en 2005 et 2006 : le titre original de chacune des saisons 2 et 3 a pratiquement été occulté et ne figure qu'en caractères minuscules au dos du packaging des coffrets DVD.

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Poly[10]
  • Poly, 1964
  • Les Vacances de Poly, 1964
  • Poly et le secret des sept étoiles, 1966
  • Au secours, Poly ! , 1967
  • Poly et le Diamant noir, 1968
  • Poly à Venise, 1970
  • Poly et son ami Pippo, 1971
  • Poly en Espagne, 1972
  • Poly en Tunisie, 1973
  • Poly et le Mystère de l'oasis, 1974
  • Poly, la rose et le mendiant, 1976
  • Poly au Portugal, 1976
  • Poly au festival pop, 1978
  • Poly superstar, 1981
  • Poly s'amuse, 1981
  • Poly à Paris, 1981
  • Poly au Québec, 1982
  • Poly en Irlande, 1982
  • Poly, champion des motards, 1983
  • Poly fait scandale, 1984
  • Poly se fâche, 1985
  • Poly amoureux, 1986
Belle et Sébastien
  • Belle et Sébastien : Le Refuge du Grand-Baou, 1966, Galaxie
  • Belle et Sébastien : Le Document secret, 1966, Galaxie
  • Sébastien parmi les hommes, 1968, Julliard
  • Sébastien et la Mary Morgane : Le Capitaine Louis Maréchal, 1969, Presses Pocket
  • Sébastien et la Mary Morgane : Le Retour du Narval, 1969, Presses Pocket
  • Un été pour Sébastien, 1972, Presses Pocket
  • Séverine, Belle et Sébastien, 1977, GRGR
Autres romans
  • Pick et Nicolas , 1958, Hachette
  • Le Trouble des eaux, 1959, Oliven
  • Le Jeune Fabre, 1973, Presses Pocket
  • Mes sorciers, 1974
  • Hervé et l'anneau d'émeraude, 1975, Bibliothèque verte, Hachette
  • Hervé au château, 1977, Bibliothèque verte, Hachette
  • David et Prisca, 1977, GRGR[11]
  • Je n'avais pas pensé à toi, 1977, Julliard
  • La Grande Bastide, 1979, Julliard
  • Le Bonheur volé, 1981, Julliard
Préface
  • Dis, pourquoi ?, 1967, Hachette

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nieres-Chevrel, Isabelle, 1941- ... et Perrot, Jean, 1937- ..., Dictionnaire du livre de jeunesse : la littérature d'enfance et de jeunesse en France, Paris, Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, dl 2013, 989 p. (ISBN 978-2-7654-1401-8 et 2765414017, OCLC 862208705, lire en ligne), p. 51
  2. Who's Who in France, dictionnaire biographique, 1992-1993. Éditions Jacques Lafitte 1992
  3. a et b Astrid de Larminat, « Belle et Sébastien, des âmes sœurs », Le Figaro, 1er-2 août 2015, p. 18.
  4. a b c d et e « Mort de Cécile Aubry, auteure du feuilleton télévisé "Belle et Sébastien" », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Claude Forest, Quel film voir ? : Pour une socioéconomie de la demande de cinéma, Presses universitaires Septentrion, (lire en ligne), p. 392
  6. Raymond Perrin, Histoire du polar jeunesse. Romans et bandes dessinées, Éditions L'Harmattan, , « Du nouveau dans la Bibliothèque Rose : le poney Poly », p. 66-67
  7. « Mort de Cécile Aubry, star éphémère et auteur de Belle et Sébastien », AFP (consulté le 20 juillet 2010)
  8. Le rôle de Sébastien est interprété par Mehdi El Glaoui, le fils de l'auteur.
  9. Le jeune Fabre est interprété par Mehdi El Glaoui. La série fera connaître Véronique Jannot.
  10. Bibliothèque rose, Hachette.
  11. Grands Romans - Grands Récits.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :