Mehdi El Glaoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir El Glaoui.
Mehdi El Glaoui
Description de cette image, également commentée ci-après

Mehdi El Glaoui et sa mère Cécile Aubry pour la présentation publique de la deuxième saison de la série télévisée Belle et Sébastien, en 1969.

Nom de naissance Mehdi El Mezouari El Glaoui
Naissance (61 ans)
Choisy-le-Roi, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession acteur, réalisateur
Films notables Poly (1961), Belle et Sébastien (1965), Le Jeune Fabre (1973)

Mehdi El Mezouari El Glaoui, né le à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), est un acteur et réalisateur franco[1]-marocain[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mehdi est le fils de l'actrice, romancière et réalisatrice française Cécile Aubry et de Brahim El Glaoui. Ce dernier, Marocain, était le fils du pacha de Marrakech Thami El Glaoui et de sa concubine turque Lalla Kamar Torkia et était né pendant la période du protectorat français du Maroc. Mehdi est le neveu du peintre Hassan El Glaoui.

Il débute dès l'âge de cinq ans dans la série télévisée Poly, réalisée par sa mère et qui obtient un grand succès. Il jouera des rôles d'enfants puis d'adolescents dans des séries télévisées jusqu'à l'âge de 17 ans (de Belle et Sébastien au Jeune Fabre). Il entame ensuite une carrière d'acteur de cinéma et de réalisateur.

L'acteur fait une apparition en 2006 dans l'émission Pour le plaisir diffusée sur France 3. Il y révèle des projets pour le cinéma et évoque sa vie de comédien lors des tournages. Il y parle aussi de ses projets en tant que réalisateur de films.

Dans le film Belle et Sébastien (2013) de Nicolas Vanier, il interprète André, un chasseur.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur
Réalisateur

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

La Belle Histoire de Sébastien, éd. Michel Lafon, 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de naissance no 366/1956 (état-civil français).
  2. Quatrième de couverture de son autobiographie Belle et Sébastien : La Fin de l'innocence, Paris, Michel Lafon,  : « Il avait dix ans, il était le petit-fils du pacha de Marrakech et le fils d'une mère célèbre dans le monde du spectacle, qui le rêvait, lui le Franco-Marocain, en enfant chéri des Français. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]