Bourdons-sur-Rognon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bourdons-sur-Rognon
Bourdons-sur-Rognon
Mairie école au début du XXe siècle.
Blason de Bourdons-sur-Rognon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Chaumont
Intercommunalité Communauté de communes Meuse Rognon
Maire
Mandat
Gilles Berthet
2020-2026
Code postal 52700
Code commune 52061
Démographie
Gentilé Bourdonnais - Bourdonnaises
Population
municipale
288 hab. (2018 en augmentation de 10,34 % par rapport à 2013)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 03″ nord, 5° 21′ 03″ est
Altitude Min. 310 m
Max. 360 m
Superficie 39,45 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Chaumont
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bologne
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Bourdons-sur-Rognon
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Bourdons-sur-Rognon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourdons-sur-Rognon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourdons-sur-Rognon

Bourdons-sur-Rognon est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est. Elle se situe dans la vallée du Rognon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bourdons-sur-Rognon est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Chaumont, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 112 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bourdons est issu du germanique bordel, bordeau (vieux) : diminutif du francique (gaulois) borda, « cabane en planche »[réf. nécessaire] ; selon une étymologie populaire, le mot serait venu du Moyen Âge lorsque Saint Louis cachait des « femmes de petite vertu » (surnommées les bordelières) au bord de la Seine dans des maisons appelées bordeaux (bord d'eau)[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Grange pour abriter les soldats américains.

Un tumulus a été fouillé en 1858 au lieu-dit l'Etroite-place avec plus de huit squelettes, des poteries et torques de la Tène ancienne. La voie romaine Nasium/Andemantunnum franchissait le Rognon au territoire du village, cette voie fut ensuite nommée haut chemin à la grange de Suizy. Un trésor de vingt et une pièces romaines fut découvert à Le Gros feu. Avec l'arrivée de l'armée américaine en France en 1917 et l’installation du quartier général à Chaumont, le village va accueillir et loger à l'ancienne une unité. Quarante officier avec mille trois cent cinquante homme et soixante cinq chevaux vont être logés chez l'habitant. Nombreux sont ceux qui logent dans les granges même si l’intendance avait construit une baraque pour les cuisines et une autre pour les douches.

Le , la commune de Bourdons-sur-Rognon absorbe celle de Lacrète.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1995 1995 André Menet    
mars 1995 mars 2001 Jean-Pierre Marchand SE nc
mars 2001 mars 2008 Andrée Menet SE nc
9 mars 2008 novembre 2017 Nicolas Lacroix LR Cadre supérieur
Conseiller départemental du canton de Bologne depuis 2015
Président du Conseil départemental depuis novembre 2017
18 novembre 2017 En cours Gilles Berthet SE Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2018, la commune comptait 288 habitants[Note 3], en augmentation de 10,34 % par rapport à 2013 (Haute-Marne : −4,11 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
489510536593587740736750797
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
750796810775805765741736687
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
676693643530539505439412432
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
419413365338306294295295260
2017 2018 - - - - - - -
285288-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bourdons-sur-Rognon Blason
Parti : au 1er de sinople à trois glands versé d'or, au 2e d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées contre-potencées d'or ; le tout sommé d'un chef cousu de gueules chargé d'un coq hardi d'or accosté de deux fleurs de lis du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Claude Duchesne : né le 26 janvier 1674 à Bar-sur-Aube, paroisse Sainte-Madeleine, fils de Pierre Henry sieur du Chesne, avocat en parlement, maire de Bar-sur-Aube et de Pierrette Perrotte, fut prieur de l'abbaye de la Crête pendant près de 40 ans pendant la première moitié du XVIIIe siècle. Il mourut après 1748.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 29 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 29 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 29 mars 2021).
  6. André Guillerme, Le testament de la Seine, Revue de géographie de Lyon, Volume 65, N° 65-4 , 1990, pp. 242-243
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee//PA00078958
  12. https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee//PA00078959