Boissy-le-Repos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boissy-le-Repos
Boissy-le-Repos
Mairie.
Blason de Boissy-le-Repos
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Intercommunalité CC de la Brie Champenoise
Maire
Mandat
Bernard Wauquiez
2020-2026
Code postal 51210
Code commune 51070
Démographie
Gentilé Boissyfontains, Boissyfontaines
Population
municipale
223 hab. (2018 en augmentation de 6,7 % par rapport à 2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 53″ nord, 3° 38′ 56″ est
Superficie 15,3 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Montmirail
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Sézanne-Brie et Champagne
Législatives 3e circonscription de la Marne
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Boissy-le-Repos
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Boissy-le-Repos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boissy-le-Repos
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boissy-le-Repos

Boissy-le-Repos est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Boissy-le-Repos est un village de la Marne situé à 8 km au sud-ouest de Montmirail, 32 km au sud-est d'Épernay et une centaine de km à l'est de Paris. Son territoire, de 1 530 ha est réparti entre la vallée du Petit Morin et les collines avoisinantes[1].

Il est aisément accessible depuis le tracé initial de l'ex-RN 33 (actuelle RD 933) de La Ferté-sous-Jouarre à Châlons-sur-Marne et de l'ex-RN 373 (actuelle RD 973) reliant Compiègne à Troyes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est drainé par le Ru de Champramont et le Ru de Saint-Martin, qui confluent dans le Petit Morin dans le village.

Le Petit Morin est lui-même un affluent de la rive gauche de la Marne, et donc sous-affluent de la Seine.

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte, outre le chef-lieu, plusieurs hameaux : Le Bois-des-Filles, Biffontaine, La Basse Vaucelle, La Charmotte et la Pommerose[1]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Buxeium en 1138[2].

Le nom de la commune provient du latin buxetum (« ensemble de buis »)[2].

Avant 1801, la commune était appelée Boissy tout court[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été desservi par la ligne d'Épernay à Montmirail des Chemins de fer de la Banlieue de Reims (CBR),un réseau de chemin de fer secondaire à voie étroite de 1903 à 1932/1933, facilitant le transport des personnes et des marchandises, telles que pierres (meulières), blé, bois.. Le nom de l'impasse de la Gare à Boissy-le-Repos et la rue du C. B. R. à Biffontaine rappellent cette desserte.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement d'Épernay du département de la Marne.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Montmirail[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Sézanne-Brie et Champagne

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription de la Marne.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Boissy-le-Repos est membre de la communauté de communes de la Brie Champenoise, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1996 et auquel la commune a transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 juillet 2020 Gilbert Mondolot SE  
juillet 2020[4],[5] En cours Bernard Wauquiez SE  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2018, la commune comptait 223 habitants[Note 1], en augmentation de 6,7 % par rapport à 2013 (Marne : −0,45 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400313323317263329295328351
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330346353304302314293303291
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
268280276230232223185188206
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
153121123129154180213203226
2018 - - - - - - - -
223--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin - cloche de l'église sonnant 14 h :
  • Église Saint-Martin, dont les parties les plus anciennes datent des XIe et XIIe siècles, de style gothique sur des fondations romanes.
    Ce grand bâtiment est composé de trois nefs et d’un chœur de dimensions importantes très surélevé et décoré d’arcades.
    Au XVIIIe siècle, le chœur est séparé de la croisée du transept par une poutre de gloire et une table de communion. Ces deux éléments en fer forgé sont classés.
    L'église est également remarquable par son maître-autel et son tabernacle du XVIIe siècle, une Vierge à l’enfant en bois du XVIe siècle et un confessionnal du XVIIIe siècle[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Boissy-le-Repos Blason
Tiercé en pairle renversé : au 1er d'or à une branche de buis de sinople, au 2e de gueules à une biche couchée d'or, au 3e d'azur à trois fasces ondées d'argent et à l'épée basse d'or brochant sur les fasces[9].
Détails
Les branches de buis évoquent la première partie du nom de la commune et la biche couchée la seconde partie. L'épée est l'attribut de saint Martin, patron de la paroisse locale, et les ondes symbolisent le Petit Morin qui arrose la commune.

Création de Jean-François Binon adoptée en .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Boissy-le-Repos », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 25 décembre 2020).


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Boissy-le-Repos », Communes, sur https://www.cc-briechampenoise.fr, (consulté le 25 décembre 2020).
  2. a et b Toponymie générale de la France, Ernest Nègre, page 335
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Marne. Élections municipales à Boissy-le-Repos : un second tour pour un seul sièg : Il manquait moins de 1% à un candidat pour être élu. On l'attend donc pour installer le nouveau maire… », Le Pays Briard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 décembre 2020) « Le nom du prochain maire est sur toutes les lèvres même si ce n’est pas officiel il n’est fait aucun mystère de l’élection prochaine de Bernard Vautier en remplacement de Gilbert Mondolot qui n’a pas su s’imposer face à ce mouvement nouveau à Boissy. Le maire sortant occupait cette place depuis 1995 ».
  5. « Boissy-le-Repos 51210 », Résultats aux municipales 2020, sur https://www.lemonde.fr (consulté le 25 décembre 2020).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  9. « 51070 Boissy-le-Repos (Marne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 23 novembre 2020)