Wifirst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wifirst

Création
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de la France 26, rue de Berri
75008 Paris Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Accès à Internet pour particuliers
Site web wifirst.fr

Wifirst est une entreprise fournisseur d'accès à Internet filiale du groupe Bolloré. Wifirst est un opérateur spécialisé sur le marché des résidences étudiantes, et intervient également sur les secteurs suivants : résidences de tourisme, campings, centres hospitaliers, hôtellerie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 2002 par Marc Taieb et Aurélien Géron Wifirst est l'un des premiers opérateurs français[réf. nécessaire][1] à se lancer dans le Wi-Fi. En 2003, se lance dans les résidences étudiantes, leur proposant un accès Internet par WiFi à bas prix[2].

En 2006, alors que Wifirst ne couvre encore que 14 000 chambres en WiFi[3], le Groupe Bolloré fait son entrée au capital[4]. La nouvelle filiation de Wifirst lui permettra de bénéficier d’un appui financier afin de développer rapidement son activité[5].

En 2011, Wifirst équipe 150 000 logements étudiants. C’est l’année où la société choisit de diversifier son activité en adressant de nouveaux secteurs : bases militaires, résidences de tourisme, campings[6], établissements de santé et hôtellerie. Les hôtels représentent en novembre 2016 15 % du chiffre d'affaires de Wifirst[7].

En 2013, Wifirst remporte à quelques semaines d’intervalle deux appels d’offres : AccorHotels sur les hôtels Mercure, Novotel, Pullman et MGallery[8] et le CNOUS avec la création du produit « SmartCampus » pour les résidents des CROUS[9]. C'est en 2014 que la société signe de nouveau un contrat d’envergure, avec l'économat des armées pour équiper l’ensemble des bases de défense en France.

En 2015, Wifirst accélère sa stratégie de diversification en construisant des solutions WiFi pour les réseaux de points de vente. C’est ainsi que le groupe La Poste lui a confié le déploiement d’un service WiFi dans toutes ses agences[10]. 17 000 bureaux de poste français sont en cours de déploiement et seront à termes équipé en WiFi par Wifirst. 2016 est l'année de l'internationalisation de Wifirst qui propose désormais ses solutions sur les marchés britannique et espagnol[7].

Aujourd'hui, Wifirst équipe 500 000 logements et totalise plus d'un million d'utilisateurs uniques par mois[11].

Wifirst revendique des revenus de 29 millions d'Euros en 2016, et une croissance de 30 % par an, avec 10 millions d'Ebitda[7]. L'entreprise a passé le cap des 100 salariés en 2016.

Qualité du service[modifier | modifier le code]

Wifirst fut parfois critiqué en 2013 pour avoir un partenariat exclusif sur l'accès à Internet dans les résidences universitaires, mais également pour un débit insuffisant, notamment aux heures de pointe[12].

En 2017, Wifirst fait son entrée dans le top 500 des entreprises les plus dynamiques de la tech française en se classant directement 64e au classement.[13] La qualité de service a été la clé de ce succès ainsi que l’expertise, la rigueur et la réactivité qui caractérisent l'entreprise. En 2013, les étudiants du Crous décrivait ainsi le service proposé par "le prix est limité, la mise en place rapide, et le support clientèle efficace" [12],[14].

L'opérateur est par ailleurs salué par les hôteliers pour sa qualité de service. Sur les OTA comme Booking, la note Wi-Fi des hôtels équipés par Wifirst est supérieure aux autres prestataires. Les hôtels bénéficiant d'une connexion Wi-Fi mise en place par Wifirst sont noté 8,2 en moyenne contre 7,6 chez les hôtels équipés par des concurrents[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ADSL, Wi-Fi, 3G... Bolloré veut se renforcer dans les télécoms », Silicon,‎ (lire en ligne)
  2. « Wifirst, vivants grâce aux étudiants - Actualités RT Wifi/Wimax/Wibro », sur www.reseaux-telecoms.net (consulté le 13 janvier 2017)
  3. Historique de Wifirst, sur le site de l'entreprise.
  4. « Bolloré Investissement a acquis 45% du fournisseur d'accès internet sans fil », sur Télé Numérique, (consulté le 6 février 2017).
  5. « Bolloré ajoute le Wifi au Wimax », sur Le Journal du Net (consulté le 13 janvier 2017)
  6. « Wifirst développe la connexion Internet haut débit dans les campings », sur http://www.tourmag.com/, (consulté le 6 février 2017)
  7. a, b et c « Wifirst tisse sa toile dans le wi-fi », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  8. « Le groupe Accor a choisi Wifirst pour le déploiement et la gestion des réseaux wifi de plus de 200 hôtels haut de gamme », sur (TendanceHotellerie.fr) (consulté le 13 janvier 2017)
  9. « SmartCampus : l'internet à très haut débit en résidence universitaire », sur http://www.capcampus.com/, (consulté le 6 février 2017)
  10. Capucine Cousin, « La Poste se lance dans le wifi gratuit pour ses clients », sur Challenges, (consulté le 6 février 2017)
  11. « Hospitality On », sur http://hospitality-on.com/, (consulté le 13 janvier 2017)
  12. a et b Yves Maugue, « À Bordeaux, les étudiants paient le wi-fi mais il ne fonctionne pas », sur France Bleu, (consulté le 6 février 2017)
  13. La rédaction, « [FW500] Le classement des 500 entreprises de la Tech française en 2017 », FrenchWeb.fr,‎ (lire en ligne)
  14. Estelle Elkaim, « Internet : l’opérateur du Crous divise les étudiants », sur Sud Ouest, (consulté le 6 février 2017)
  15. « La dictature du WiFi dans l’hôtellerie », sur hospitality-on.com (consulté le 13 janvier 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]