Bibliothèques de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Bibliothèques de Montréal

Bibliothèques de Montréal, nommé jusqu'en 2010 « Réseau des bibliothèques publiques de Montréal », est un ensemble de 45 bibliothèques et un bibliobus, répartis sur le territoire de Montréal.

Description[modifier | modifier le code]

Voiture qui fait la navette entre les bibliothèques de Montréal

Les bibliothèques publiques de Montréal sont accessibles à tous et l'abonnement est gratuit pour les résidents de Montréal. Les collections sont composées d'une grande diversité de documents (livres, périodiques, CD, DVD, jeux, ressources en ligne). Il est possible d'avoir accès à des postes Internet et à l'accès sans-fil. Quelques bibliothèques prêtent des tablettes et des portables.

Un usager peut emprunter un document dans une bibliothèque et le remettre dans une autre bibliothèque.

Certaines bibliothèques logent dans d'anciens édifices municipaux rénovés (dont des casernes de pompiers) alors que d'autres sont des constructions récentes conçues pour cet usage spécifique. Douze d'entre elles sont accompagnées d'une maison de la culture.

Les documents de l'ensemble des bibliothèques du réseau sont inscrits sur internet à travers le Catalogue Nelligan[1].

Depuis 2005, le réseau des bibliothèques remet annuellement un Prix du livre jeunesse.

Mission[modifier | modifier le code]

Les Bibliothèques de Montréal ont pour mission de démocratiser l'accès à l'information, la connaissance, la culture, le savoir.

Cette mission est structurée autour de 5 axes stratégiques:

  • assurer l'accès à une offre de service de qualité;
  • augmenter le lectorat pour les 17 ans et moins;
  • renforcer l'utilisation des bibliothèques comme outil d'intégration et de développement social;
  • renforcer le rôle des bibliothèques comme milieu de vie;
  • contribuer à faire de Montréal, une ville de lecture et de savoir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Monument National-Montréal

À l'automne 1903, une bibliothèque technique ouvre ses portes ; celle-ci servira de tremplin à la future bibliothèque centrale de Montréal. Lors de la séance du Conseil municipal du 24 avril 1907, un mandat élargi fut confié à la bibliothèque technique au Monument National [2] afin d'en faire une véritable bibliothèque publique pour la municipalité de Montréal. 

Jugeant les espaces de la bibliothèque technique inadéquats, la Ville décide de construire un bâtiment pour loger la bibliothèque. L'architecte Eugène Payette, concepteur de la Bibliothèque Saint-Sulpice sera mandaté. La construction débute en 1914. Le 30 avril 19174 la Ville prend possession de l'édifice, suivi par l'inauguration officielle qui se déroule le 13 mai 1917 en présence du maréchal français Joseph Joffre. Le 4 septembre 1917, la première bibliothèque centrale de Montréal ouvre ses portes à la population.

Localisation des bibliothèques[modifier | modifier le code]

Jean-Corbeil
Notre-Dame-de-Grâce
L'Île-Bizard
Marc-Favreau
du Boisé
Saint-Henri
Saint-Michel

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :