Bibliothèques de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bibliothèques de Montréal, nommé jusqu'en 2010 « Réseau des bibliothèques publiques de Montréal », est un ensemble de 45 bibliothèques publiques et un bibliobus, répartis sur le territoire de Montréal.

Description[modifier | modifier le code]

Voiture qui fait la navette entre les bibliothèques de Montréal

Les bibliothèques publiques de Montréal sont accessibles à tous et l'abonnement est gratuit pour les résidents de Montréal. Les collections sont composées d'une grande diversité de documents (livres, périodiques, CD, DVD, jeux, ressources en ligne). Il est possible d'avoir accès à des postes Internet et à l'accès sans-fil. Quelques bibliothèques prêtent des tablettes et des portables.

Un usager peut emprunter un document dans une bibliothèque et le remettre dans une autre bibliothèque.

Certaines bibliothèques logent dans d'anciens édifices municipaux rénovés (dont des casernes de pompiers) alors que d'autres sont des constructions récentes conçues pour cet usage spécifique. Douze d'entre elles sont accompagnées d'une maison de la culture.

Les documents de l'ensemble des bibliothèques du réseau sont inscrits sur internet à travers le Catalogue Nelligan[1].

Depuis 2005, le réseau des bibliothèques remet annuellement un Prix du livre jeunesse[2].

Mission[modifier | modifier le code]

Les Bibliothèques de Montréal ont pour mission de démocratiser l'accès à l'information, la connaissance, la culture, le savoir.

Cette mission est structurée autour de 5 axes stratégiques:

  • assurer l'accès à une offre de service de qualité;
  • augmenter le lectorat pour les 17 ans et moins;
  • renforcer l'utilisation des bibliothèques comme outil d'intégration et de développement social;
  • renforcer le rôle des bibliothèques comme milieu de vie;
  • contribuer à faire de Montréal, une ville de lecture et de savoir.

Services[modifier | modifier le code]

Biblio-courrier[modifier | modifier le code]

S’adressant principalement aux personnes à mobilité réduite et aux personnes de plus de 64 ans, le service Biblio-courrier est un service de prêts à domicile permettant aux usagers d’emprunter des livres, des livres-audio, des périodiques, des disques compacts, des films et des jeux vidéo sans avoir à se déplacer[3].

Afin d’améliorer l’accessibilité aux ressources offertes par les bibliothèques de la ville de Montréal[4], depuis 2018, il est aussi possible d’emprunter des casse-têtes et des loupes par la poste[5].

30 bibliothèques[6], situées dans 11 arrondissements différents[3] participent au service Biblio-courrier, et l’organisme Altergo collabore directement avec le réseau des bibliothèques pour offrir automatiquement le service à ses membres[7].

Instruments de musique[modifier | modifier le code]

Depuis 2016, le prêt d’instruments de musique est accessible aux adultes abonnés au réseau des bibliothèques de la ville de Montréal[8]. Ceci grâce à l'initiative des bibliothèques de Montréal à se rejoindre au programme de prêt d’instruments de musique de la Financière Sun Life. [9]

Au total, 19 bibliothèques participent à l’initiative[10]. Dès son annonce, celle-ci a reçu l’appui des membres du groupe québécois Simple Plan[11] qui ont eux-mêmes fait don de deux de leurs guitares afin de bonifier l’offre présente en bibliothèques[12].

Plus d’une centaine d’instruments sont disponibles dont des violons, des guitares, des percussions et des claviers[13]. Parallèlement, plusieurs bibliothèques tiennent une intéressante collection de partitions musicales[14].

Jeux de société[modifier | modifier le code]

10 bibliothèques du réseau offrent le prêt de jeux de société[15]. Plusieurs autres bibliothèques ont des jeux disponibles pour consultation sur place[16].

Dans l’optique d’encourager la participation à diverses activités ludiques, tout en attirant l’attention sur les différentes collections disponibles à travers le réseau[16], les bibliothèques de Montréal accueillent d’ailleurs le Festival Montréal Joue chaque année depuis 2013, durant la semaine de relâche[17].

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décision de la municipalité de Montréal du 3 novembre 1902, il est décidé de créer une « bibliothèque publique et gratuite »[18]. À l'automne 1903, une bibliothèque technique ouvre ses portes au Monument national. Lors de la séance du Conseil municipal du 24 avril 1907, un mandat élargi fut confié à la bibliothèque technique au Monument National[19] afin d'en faire une véritable bibliothèque publique pour la municipalité de Montréal. La bibliothèque est momentanément déménagée au sein de l'École Technique de Montréal de 1911 à 1917[20].

Jugeant les espaces de la bibliothèque technique inadéquats, la Ville décide de construire un bâtiment pour loger la bibliothèque. L'architecte Eugène Payette, concepteur de la bibliothèque Saint-Sulpice sera mandaté[21]. La construction débute en 1914[22]. Le 13 mai 1917, la Ville prend possession de l'édifice[23], suivi par l'inauguration officielle qui se déroule le 17 mai 1917 en présence du maréchal français Joseph Joffre[20]. Le 4 septembre 1917, la première bibliothèque centrale de Montréal ouvre ses portes à la population[24].

Le 18 novembre 1941, une bibliothèque pour enfants est ouverte au sous-sol de la Bibliothèque centrale et quelques années plus tard, une cinémathèque s'y installe également[25].

Cependant, il faut tenir compte du fait que, même si la fondation des premières bibliothèques publiques au Québec date de plus d’un siècle, l’histoire de la bibliothèque publique moderne commence avec l’adoption de la loi sur les bibliothèques publiques en décembre 1959[26].

Localisation des bibliothèques[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue Nelligan
  2. « Nouveau prix de littérature », La Presse,‎ , Arts et spectacles, p.6 (lire en ligne)
  3. a et b « Prêt à domicile ou Biblio-courrier », sur Bibliothèques de Montréal (consulté le 18 octobre 2019)
  4. Bibliothèques de Montréal, « Lieux inclusifs et vecteurs d'inclusion sociale » (consulté le 18 octobre 2019)
  5. Ville de Montréal, « Plan d’action municipal pour les personnes aînées 2018-2020 » (consulté le 18 octobre 2019)
  6. Bibliothèques Montréal, « Biblio-courrier » (consulté le 18 octobre 2019)
  7. Altergo, « Le Biblio-Courrier, un service à faire connaître à vos membres! » (consulté le 18 octobre 2019)
  8. Radio-Canada, « Le prêt d'instruments de musique dans les bibliothèques est un succès » (consulté le 18 octobre 2019)
  9. Claude Ayerdi-Martin et Maxime Beaulieu, « De la musique aux oreilles du public : le prêt d’instruments de musique dans les bibliothèques de Montréal », Documentation et bibliothèques,‎ juillet–septembre 2019, p.14-29 (lire en ligne)
  10. Ville de Montréal, « Emprunter un instrument de musique » (consulté le 18 octobre 2019)
  11. André Desroches, « Des bibliothèques prêtent désormais des instruments de musique », Journal Métro, (consulté le 18 octobre 2019)
  12. Radio-Canada, « Une première au Québec, des bibliothèques prêteront des instruments de musique » (consulté le 18 octobre 2019)
  13. Catherine Lalonde, « Un ukulélé à la bibliothèque », Le Devoir, (consulté le 18 octobre 2019)
  14. Ville de Montréal, « Bibliothèque du Plateau-Mont-Royal » (consulté le 18 octobre 2019)
  15. Festival Montréal Joue, « En bibliothèque » (consulté le 18 octobre 2019)
  16. a et b Bibliothèques Montréal, « Portrait 2014 des Bibliothèques de Montréal » (consulté le 18 octobre 2019)
  17. Charles-Antoine Rondeau, « Festival Montréal joue : des centaines d’activités pour les petits et les grands », (consulté le 18 octobre 2019)
  18. « No 291 – Règlement concernant l’établissement et l’entretien d’une bibliothèque publique et gratuite - Archives de Montréal », sur archivesdemontreal.ica-atom.org (consulté le 22 octobre 2019)
  19. Marcel Lajeunesse, Les Sulpiciens et la vie culturelle à Montréal au XIXe siecle, Montréal, Fides, , 278 p. (ISBN 2-7621-1023-8), p. 211
  20. a et b Chantal Guy, « Ultimes adieux à la Bibliothèque centrale de Montréal », La Presse,‎ , C-3 (lire en ligne)
  21. Jacques Panneton, « La Bibliothèque municipale de Montréal : survol historique et perspectives d’avenir », Documentation et bibliothèques, vol. 34, no 1,‎ , p. 19–24 (ISSN 0315-2340 et 2291-8949, DOI https://doi.org/10.7202/1052547ar, lire en ligne, consulté le 26 janvier 2020)
  22. « Inauguration de la bibliothèque municipale, 1917 | Archives de Montréal », sur archivesdemontreal.com (consulté le 23 janvier 2018)
  23. Voir l'article : Édifice Gaston-Miron
  24. Marcel Lajeunesse, Lecture publique et culture au Québec, XIXe et XXe siècles, Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, , 228 p. (ISBN 2-7605-1298-3), p. 112
  25. Michèle Lefebvre et Martin Dubois, La Grande Bibliothèque, Publications du Québec, Sainte-Foy, 2006 (ISBN 2551197236)
  26. Lajeunesse, Marcel, 1942-, Lecture publique et culture au Québec : XIXe et XXe siècles, Sainte-Foy (Québec), Presses de l'Université du Québec, , 228 p. (ISBN 2-7605-1298-3, OCLC 417074351, lire en ligne), p. 169
  27. Courrier Ahuntsic : Dany Laferrière inaugure le Café de Da
  28. Ouverture officielle de la bibliothèque du Boisé
  29. encyclo.bibliomontreal.com
  30. encyclo.bibliomontreal.com : Vers la nouvelle bibliothèque de Villeray

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :