Ahuntsic-Cartierville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ahuntsic (homonymie).

Ahuntsic-Cartierville
Ahuntsic-Cartierville

Logo Mtl Ahuntsic-Cartierville.svg
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Montréal
Statut Arrondissement
Quartiers Cartierville, Ahuntsic
Maire
Mandat
Émilie Thuillier
2017-2021
Démographie
Population 126 891 hab.[1] (2011)
Densité 5 517 hab./km2
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Superficie 2 300 ha = 23 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie, Sault-aux-Récollets
Localisation
Localisation de Ahuntsic-Cartierville
Localisation de l'arrondissement dans Montréal
Liens
Site web Site web de l'arrondissement

Ahuntsic-Cartierville (prononciation : /a.ɔnt.sik.kaʁ.tje.vil/) est un des dix-neuf arrondissements urbains de la ville de Montréal, au Québec (Canada). Avant les réorganisations municipales québécoises de 2002, il était composés de deux quartiers ; Ahuntsic, un ancien village annexé à l’agglomération de Montréal le et Cartierville, une ville annexée le .

Situé au nord de l’île de Montréal, sur les rives de la rivière des Prairies, le territoire d’Ahuntsic-Cartierville est l’un des deux premiers noyaux de peuplement de Montréal. C’est la construction de la place fortifiée de Sault-au-Récollet par les Sulpiciens en 1696 qui entraîne la colonisation du territoire[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Il est situé à l'extrémité nord de l'île. Plusieurs ponts (Viau, Médéric-Martin, Papineau-Leblanc et Lachapelle) le relient à la ville de Laval. Il est limité, au sud-est par l'arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, au nord, par la Rivière des Prairies, au sud-ouest par l'arrondissement de Saint-Laurent, à l'ouest par Pierrefonds-Roxboro et à l'est par l'arrondissement Montréal-Nord.

L'arrondissement a une superficie de 23 km2, et le territoire comprend, en 2011, une population de 126 891 personnes. Il est traversé par le boulevard Gouin.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Ahuntsic[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ahuntsic (Montréal).

Cartierville[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cartierville.

Historique[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint-Maron, vue du parc de l'école Sophie-Barat.

Le secteur d'Ahuntsic a connu une des plus anciennes occupations de l'île de Montréal.

Le village de Sault-au-Récollet, situé près du pont Papineau-Leblanc, a été l'un des deux premiers noyaux de peuplement de Montréal. On l'a nommé ainsi en souvenir d'un Récollet, le père Nicolas Viel, qui s'est noyé dans les rapides avoisinants en 1625. Son compagnon d'infortune, un jeune Français nouvellement débarqué dans la colonie, s'appelait Ahuntsic.

Dès 1695, les Sulpiciens érigent un fort au Sault-au-Récollet dans le but de protéger les colons et sécuriser le marché de la fourrure.

On érige en 1751 l'église de la Visitation, qui subsiste aujourd'hui. La municipalité du Sault-au-Récollet fut fondée le et devenait la ville du Sault-au-Récollet le . Cette dernière était annexée à Montréal le . Enfin, ce qui restait du territoire de la paroisse du Sault-au-Récollet fut constitué en ville sous le nom de Montréal-Nord, le .

Au XIXe siècle, trois villages s'implantent sur les bords de la rivière des Prairies, le long du chemin de la côte du Bord-de-l'eau (aujourd'hui le boulevard Gouin) vers l'ouest : Cartierville (l’Abord-à-Plouffe à l'origine), le Gros-Sault et Back River qui, en 1897, deviendra la ville d'Ahuntsic. Bordeaux se détache de Cartierville, l'année suivante, pour devenir village indépendant. Le secteur cossu de Saraguay, à l'extrémité ouest, fera de même en 1914. Tous ces villages, sauf Saraguay, seront annexés à Montréal avant la Première Guerre mondiale. Des traverses y relient la côte à l'île Jésus, à l'emplacement des ponts actuels. Les charmes de la rivière attirent bientôt sur les rives des Montréalais fortunés provenant du Mille carré doré qui choisissent le boulevard Gouin comme lieu de villégiature.

L'entrée en fonction d'une nouvelle ligne de tramway (1892) accélèrent l'urbanisation de ce secteur. C’est en 1906 que la municipalité de Cartierville est fondée alors que quelques années plus tard la ville de Saraguay est fondée pour cause de conflit sur fond de gestion des ressources, elle ne sera annexée à la Ville de Montréal qu’en 1964.

En 1959, la construction du boulevard Henri-Bourassa vient bouleverser ce coin paisible en séparant la partie riveraine du reste de la ville.

Maintenant, ces anciens quartiers sont regroupés dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Quartiers historiques[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de l'arrondissement
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2005 Noushig Eloyan Vision Montréal  
2005 2009 Marie-Andrée Beaudoin Union Montréal  
2009 2017 Pierre Gagnier Équipe Denis Coderre pour Montréal  
2017 en cours Émilie Thuillier Projet Montréal  
Les données manquantes sont à compléter.

Les conseillers de la ville sont :

Districts électoraux[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Ahuntsic-Cartierville compte plusieurs parcs industriels, dont la Cité de la mode, où se trouvent plusieurs usines de vêtements.

La FTQ y a son siège-social.

Culture[modifier | modifier le code]

Arts et médias[modifier | modifier le code]

Trois médias locaux existent dans l'arrondissement. Deux hebdomadaires gratuits : le Courrier Ahuntsic et le Courrier Bordeaux-Cartierville, publiés par Métro Media Inc. Les deux journaux paraissant les mercredis, sont également diffusés en ligne sur la plateforme Web du journal Métro.

Le Journaldesvoisins.com est diffusé sur le Web, est un journal communautaire et indépendant. Outre ses actualités hebdomadaires en ligne, journaldesvoisins.com est également un magazine papier distribué tous les deux mois.

Aussi, le FestiBlues international de Montréal a eu lieu chaque année entre 2002 et 2016 dans le parc Ahuntsic situé à côté de la station de métro Henri-Bourassa. Cet événement avait lieu au milieu du mois d'août et rassemblait les plus grands bluesmans au niveau international.

Depuis 2013, le festival de musique classique Ahuntsic en fugue, se tient chaque année durant quatre jours au mois d'août dans de différents lieux d'Ahuntsic-Cartierville.

Histoire

Une nouvelle Société d'histoire d'Ahuntsic-Cartierville (SHAC). Elle a été lancée le samedi , à l'occasion d'une activité spéciale sur le site de l'ancienne usine de munition du quartier Chabanel.

Éducation[modifier | modifier le code]

  • Secondaire
    • École Pasteur (privé)
    • École secondaire Évangéline (public)
    • École secondaire La Dauversière (public)
    • École secondaire Sophie-Barat (public)
    • École secondaire Marie-Anne (public)
    • Collège Mont-Saint-Louis (privé)
    • Collège Regina Assumpta (privé)
    • Collège Sainte-Marcelline (privé)
  • Primaire
    • École Ahuntsic (public)
    • École Atelier (public)
    • École Christ-Roi (public)
    • École Dominic-Savio (public)
    • École Fernand-Séguin (public)
    • École La Visitation (public)
    • École Louis-Colin (public)
    • École Saint-André-Apôtre (public)
    • École Saint-Antoine-Marie-Claret (public)
    • École Saint-Benoît (public)
    • École Saint-Isaac-Jogues (public)
    • École Saint-Paul-de-la-Croix (public)
    • École Saint-Simon-Apôtre (public)
    • École Sainte-Lucie (public)
    • École Saints-Martyrs-Canadiens (public)
    • École François-de-laval (public)
    • École Augustin Rocelli (privé)
    • École Sainte-Odile (public)
    • École Alice-Parizeau (public)
    • École Gilles-Vigneault (public)
    • École Louisbourg (public)
    • École Pasteur (Privé)
    • Collège Jacques-Prévert (privé)

Attraits[modifier | modifier le code]

Religion[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Les principales installations sportives sont au complexe sportif Claude-Robillard. Le Centre culturel et sportif Regina Assumpta offre aussi beaucoup d'installations sportives.

Ahuntsic-Cartierville dans la culture[modifier | modifier le code]

Plusieurs œuvres s'inspirent d'Ahuntsic-Cartierville. Notamment, le personnage Paul, de la série éponyme créée par Michel Rabagliati, y emménage dans l'album Paul à Québec (2009). Plusieurs scènes du film Maurice Richard (2005), de Charles Binamé, se passent dans le quartier Bordeaux, d'où est originaire Maurice Richard.

Transport[modifier | modifier le code]

La station Henri-Bourassa.

Les stations de métro Crémazie, Sauvé et Henri-Bourassa se trouvent dans l'arrondissement. La station de métro Côte-Vertu désert plusieurs lignes d'autobus parcourant l'arrondissement.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Berthe Louard fondatrice d'une des premières coopératives d’alimentation du Québec, un parc porte son nom [4].

Rose des vents Laval
Rivière-des-Prairies
Rose des vents
Saint-Laurent N Montréal-Nord
O    Ahuntsic-Cartierville    E
S
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]