Arno Münster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arno Münster
Arnogrand.jpg

Arno Münster

Naissance
Nationalité
Influencé par

Arno Münster, né en 1942 à Strehlen (Basse-Silésie), Allemagne, est un historien franco-allemand de la philosophie moderne et contemporaine, philosophe et spécialiste de la philosophie politique contemporaine ; il est disciple du philosophe Ernst Bloch (1885-1977), membre de la Ernst-Bloch-Gesellschaft, et ancien ami de Jean-Paul Sartre et d'André Gorz (1923-2007), membre du Groupe d'Études Sartriennes (GES).

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, les populations allemandes de Silésie ont été expulsées vers l’Allemagne. Les parents d'Arno Münster arrivent donc en 1946 dans une petite ville située au nord de la Bavière, à Arzberg, en Haute-Franconie, tout près de Bayreuth. C’est là qu’il poursuivra ses études primaires et secondaires et passera son baccalauréat en 1961. Il s’inscrit ensuite en 1963 à l’université de Tübingen pour suivre des études de philosophie. Il fit alors connaissance avec le philosophe allemand Ernst Bloch, dont il suivra régulièrement les cours et les séminaires. Il soutiendra ensuite sa première thèse d’État « Utopie, Messianismus und Apokalypse im Frühwerk von Ernst Bloch », à l’université de Hanovre, sous la direction du professeur Oskar Negt, le 15 octobre 1982. Sa rencontre avec Ernst Bloch fut essentielle et décisive pour lui, sur le plan intellectuel, philosophique et politique, et il gardera des liens d’amitié et restera en contact avec lui et sa famille jusqu’à sa mort. Il quitte l’Allemagne et s’installe à Paris, en 1967. Il s’inscrit à l’École pratique des hautes études (6e section) et participe alors au séminaire de Lucien Goldmann, qui lui fait découvrir l’œuvre de Georg Lukács, de Heidegger ainsi que la sociologie de la littérature. Il obtient la nationalité française en 1985.

Son autobiographie Leben als Widerstand. Memoiren eines Alt-Achtundsechzigers(Deutsche Lieteraturgesellschaft, Berlin, 2011 nous signale dès le début le vrai leitmotiv de toute son activité philosophique, politique et littéraire : « Résister » à toutes les conditions où l'homme est traité comme un être méprisé, et à toutes les formes d'oppression et de domination de l'homme par l'homme.

En 1968 paraît son premier livre, déjà fortement marqué par le marxisme, qui porte sur les événements de mai 1968 : Paris brennt. Die Mai-Revolution in Frankreich. De 1970 à 1975, il travaille d'abord comme journaliste indépendant, à la radio-diffusion allemande (Studio Paris), comme correspondant culturel, notamment pour la Westdeutscher Rundfunk (WDR, mais aussi pour le Hessischer Rundfunk (Radio de Francfort). Il exercera ensuite les fonctions de lecteur d’allemand, de 1974 à 1979, à l’université de Paris VII, de boursier de la DFG (Bonn) (1980-1982), de Chercheur Associé au CNRS dans la section 34 (1983-1984,puis d'Assistant Associé de Philosophie à l'université de Paris VIII (1986-1988), avant d'être nommé Directeur de Programme au Collège International de Philosophie (Paris) (1986-1989). Il voyagera à travers le monde pour effectuer, entre autres, des reportages au Chili (1972), en Argentine (1972), au Brésil et au Portugal (1974-75). De ces expériences et en raison de son intérêt pour la philosophie politique et les problèmes du tiers monde, il écrira plusieurs livres : un livre consacré à l’expérience socialiste au Chili de Salvador Allende dont il suivit les événements jour après jour étant sur le terrain, Chile- friedlicher Weg ?,Historische Bedingungen, Revolution in der Legalität, Niederlage(Berlin, Wagenbach, 1972, rééd. 1974) suivi d’un livre sur la Révolution des Œillets au Portugal, Portugal im Jahr 1 der Revolution Rotbuch, Verlag, Berlin, 1974, "Révolution et contre-révolution au Portugal", éd. Galilée (1976).

En décembre 1974, il rencontre Jean-Paul Sartre qu’il interviewe pour la chaîne allemande ARD. Il publie en 1975 le tome premier des Œuvres complètes de Louis Auguste Blanqui, Galilée, 1975 et se consacre désormais à l’histoire de la philosophie allemande et contemporaine. En 1977, il publie les entretiens avec Ernst Bloch (Tagträume vom aufrechten Gang. Sechs Interviews mit Ernst Bloch, Suhrkamp). En 1982, paraît son premier grand ouvrage de philosophie consacré à la pensée du jeune Ernst Bloch, Utopie, Messianismus und Apokalypse im Frühwerk von Ernst Bloch, ouvrage traduit en langue portugaise et publié à São Paulo, en 1993. En 1985, il sera coorganisateur (avec Michael Löwy et Nicolas Tertulian) du Congrès International de Philosophie « Réification et Utopie : Ernst Bloch et György Lukacs – un siècle après », organisé à l’Institut Goethe de Paris, à l’occasion du centenaire de la naissance d’Ernst Bloch et de Georg Lukács. Le 9 avril 1987, il soutient, à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, sous la direction du professeur Olivier Revault d'Allonnes, sa thèse de doctorat d’État ès-lettres (ancien régime), sur « Le discours utopique dans la pensée d’Ernst Bloch. (Introduction à une « phénoménologie » de la conscience anticipante) ». Dans le jury figurent : Maurice de Gandillac, Jean-Pierre Faye, Michael Löwy et Nicolas Tertulian (« mention très honorable »). Cette thèse sera publiée, en 1989, sous le titre Ernst Bloch - Messianisme et Utopie, aux PUF. De 1990 à 1992, il enseigne comme professeur associé de philosophie à l’Institut de Philosophie et de Sciences sociales de l’Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ). Il est nommé « correspondant étranger » par l'Académie Brésilienne de Philosophie. De retour en France, en 1992, il sera d’abord ATER, puis, depuis 1994, maître de conférences de philosophie, à l’Université de Picardie-Jules Verne d’Amiens, où il enseignera la philosophie allemande moderne et contemporaine et la philosophie politique et sociale jusqu’à son départ à la retraite en octobre 2010.

Il continue aujourd’hui à écrire des articles, des livres et à donner des conférences en France et à l’étranger. Entre autres, il a donné des grandes conférences aux universités suivantes : Rio de Janeiro, Fortaleza, Belo Horizonte, São Paulo (Brésil), San Francisco, New York (Bard College), Helsinki, Rome III, Salerne, Lisbonne, Lausanne, Tunis, Vienne, Sarrebruck, Osnabrück, Brême, Berlin, Londres, Bordeaux, Marseille, Aix-en-Provence, Rouen Nancy et à l'université catholique de Milan. Il a été aussi Visiting Professor aux Universités de Osnabrück, Fortaleza, Rio de Janeiro (1990-1992) et Rome III (mai 2012).

À l'occasion de son départ à la retraite, un colloque international « Philosophie - Écologie - Praxis » a été organisé le 21 mai 2010 à la Faculté de Philosophie, Sciences humaines et sociales de l'Université de Picardie Jules Verne d'Amiens (avec la participation de Jean-Pierre Faye, Michael Löwy, Gérard Bensussan, Domenico Losurdo, Olivier Lazzarotti, Horst Müller, Jean-William Wallet et Jeffrey Barash. Il a participé à de nombreuses émissions de radio, aussi bien en France (France Culture) qu'en Allemagne (Deutschlandfunk, Deutschlandradio Kultur, Hessischer Rundfunk) et en Suisse (Radio suisse romande). Dans le cadre de ces émissions, son œuvre et sa biographie intellectuelle ont été présentées, entre autres, le 25 avril 2010, dans l'émission Zwischentöne du Deutschlandfunk, dans le cadre d'un long entretien avec Joachim Scholl. Il intervint aussi, régulièrement, de 2000 à 2010, dans l'émission Kultur heute du Deutschlandfunk. Il est actuellement membre du Groupe d'études sartriennes (GES) et membre de la Société Internationale Ernst Bloch Gesellschaft)(Ludwigshafen).

Sa rencontre avec André Gorz, dans les années 1970, a été décisive pour son tournant vers l’écologie politique. Membre du comité de rédaction de la revue écologiste EcoRev' (fondée en 1999), il a adhéré, au printemps 2011, à Europe Écologie Les Verts (EELV). Déçu par la direction prise par ce parti en signant l'accord avec le PS, il s'est rapproché du Front de Gauche pendant la campagne présidentielle de 2012. Il est co-signataire du Manifeste Eco-socialiste issu des Premières "Assises de l'Eco-socialisme" organisé par le Parti de Gauche, en décembre 2012. Étant en désaccord avec ce qu'il considère comme la ligne "souverainiste" et "populiste" de Jean-Luc Mélenchon, il quitte le Parti de Gauche en avril 2013.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Principaux ouvrages en langue française[modifier | modifier le code]

  • La réprobation de l'Allemagne ou les vraies raisons du nouveau ressentiment anti-allemand - Quel avenir pour l'Europe?, Éditions l'Harmattan, Paris 2016.
  • Rêve diurne, station debout et utopie concrète. Ernst Bloch en dialogue, traduit, présenté et annoté par Arno Münster, Éditions Lignes, Paris, 2016.
  • Ernst Bloch, Du rêve à l'utopie, Entretiens philosophiques, textes choisis et préfacés par Arno Münster, Éditions Hermann, Paris, 2016.
  • Jean-Jaurès : Un combat pour la Laïcité, la République, la Justice sociale et la paix, Éditions l'Harmattan, Paris,2015.
  • Espérance, Rêve, Utopie dans la pensée d'Ernst Bloch, Éditions L'Harmattan, Paris, 2015
  • Albert Camus : La Révolte contre la révolution ?, Éditions L'Harmattan, Paris, 2014.
  • Utopie, Écologie, Ecosocialisme. De l'utopie concrète d'Ernst Bloch à l'écologie socialiste, Éditions l'Harmattan, Paris, 2013.
  • Pour un Socialisme Vert, Éditions Lignes, Fécamp, juin 2012.
  • Principe Espérance ou Principe responsabilité (H. Jonas, G. Anders, E. Bloch), Le Bord de l’eau, Lormont, 2011.
  • André Gorz ou le socialisme difficile, Nouvelles Éditions lignes, Fécamp, 2008, (trad. en espagnol et en allemand).
  • Réflexions sur la crise : Ecosocialisme ou barbarie ?, Éditions L’Harmattan, Paris, 2009.
  • Adorno, Une introduction. (« Il n’y a pas de vraie vie dans la vie fausse »), Éditions Hermann, Paris, 2009.
  • Hannah Arendt contre Marx.(Essai sur une anthropologie philosophique du « politique »), Éditions Hermann, Paris, 2008.
  • Sartre et la morale, Paris, Éditions L’Harmattan, 2007.
  • Sartre, le philosophe, l'intellectuel et la politique(Les actes du Colloque "Sartre" d'Amiens), Éditions L’Harmattan, coll. « L'ouverture philosophique », Paris, 2006.
  • Sartre et la praxis, Éditions L’Harmattan, Paris, 2005.
  • L'École de Marbourg. Le néo-kantisme de Hermann Cohen. Vers le socialisme éthique ?, Éditions Kimé, Paris, 2003.
  • Heidegger, la Science allemande et le national-socialime, Éditions Kimé, Paris, 2002.
  • L'utopie concrète d'Ernst Bloch. Une biographie, Éditions Kimé, Paris, 2001.
  • Nietzsche et Stirner, Éditions Kimé, Paris, 1999.
  • Le Principe dialogique, Éditions Kimé, Paris, 1998.
  • Le principe "discussion". Habermas et le tournant langagier et communicationnel de la Théorie critique, Éditions Kimé, Paris, 1997.
  • Progrès et catastrophe : Walter Benjamin et l’histoire, Éditions Kimé, Paris, 1996.
  • La Différence comme non-indifférence. Éthique et altérité chez Emmanuel Levinas, Éditions Kimé, Paris, 1996.
  • Nietzsche et le nazisme, Éditions Kimé, Paris, 1995.
  • La pensée de Franz Rosenzweig (Les actes du colloque parisien), PUF, Paris, 1993.
  • Figures de l'utopie dans la pensée d'Ernst Bloch, Aubier, Paris, 1985 ; rééd. (avec une nouvelle Préface), Éditions Hermann, Paris, 2009.
  • Ernst Bloch, messianisme et utopie, PUF, Paris, 1989.
  • Révolution et contre-révolution au Portugal, Éditions Galilée, Paris, 1976.
  • Auguste Blanqui, Écrits sur la Révolution, Notes et présentation par Arno Münster, Éditions Galilée, Paris, 1977.

Principaux ouvrages en langue allemande[modifier | modifier le code]

  • Paris brennt. Die mai-Revolution in Frankreich, H .Heine-Verlag, Francfort, 1968.
  • Chile – friedlicher Weg? Historische Bedingungen, Revolution in der Legalität, Niederlage, , Wagenbach, Berlin, 1re édition, 1972, seconde édition 1974.
  • Portugal im Jahr 1 der Revolution. Eine analytische Reportage, Rotbuch-Verlag, Berlin, 1975.
  • Der Kampf bei LIP. Arbeiterselbstverwaltung in Frankreich, Rotbuch-Verlag, Berlin, 1974.
  • Das Thema der Revolte bei Jules Vallès. Ein Beitrag zur Soziologie der "Commune"-Literatur, W.Fink, Munich, 1974 („Freiburger Schriften zur romanischen Philologie“ no 25). (sous la direction de)Tagträume vom aufrechten Gang. 6 Interviews mit Ernst Bloch, Suhrkamp, Francfort, 1977 (trad. en italien, Ed. Riuniti, Rome, 1981).
  • Utopie, Messianismus und Apokalypse im Frühwerk von Ernst Bloch Suhrkamp, Francfort, 1982 (traduit en langue portugaise du Brésil, Sao Paulo, 1993.)
  • Antifaschismus, Volksfront und Literatur. Zur Geschichte der "Vereinigung revolutionärer Schriftsteller und Künstler" (AEAR) in Frankreich, VSA, Hamburg, 1977.
  • Verdinglichung und Utopie. Ernst Bloch und Georg Lukacs zum 100 (sous la direction)(avec M. Löwy und N. Tertullian): Geburtstag, Sendler-Verlag, Francfort, 1987.
  • Pariser Philosophisches Journal. Von Sartre bis Derrida, Athenäum, Francfort, 1987.
  • Ernst Bloch - Eine politische Biographie, Berlin-Wien, Philo- Verlag & Fine Art, 2004.
  • Leben als Widerstand, Memoiren eines Alt-Achtundsechzigers, Deutsche Literaturgesellshaft, Berlin, 2010.
  • André Gorz oder der schwierige Sozialismus, Rotpunkverlag, Zurich, 2011.
  • Utopie, Emanzipation, Praxis - Kramer Verlag, 2013.

Ouvrage en langue espagnole[modifier | modifier le code]

  • André Gorz o el socialismo dificil, Nueva Vision, 2009, Buenos Aires

Principaux ouvrages en langue portugaise Brésil[modifier | modifier le code]

  • Ernst Bloch, Filosofia da Praxis e Utopia concreta, UNEPS, Sao Paulo, 1993.
  • Utopia, Messianismo e Apocalisse nas primeiras obras de Ernst Bloch, traduçao de Flavio Beno Siebeneichler. UNEPS, Sao Paulo, 1994.

Principaux ouvrages en langue italienne[modifier | modifier le code]

  • L'Utopia concreta di Ernst Bloch, Una biografia, trad. Elisabetta Barone et Maria Palmieri, La scuola di Pitagora editrice, 2014, Naples.
  • Principio speranza e principio disperazione, traduzione et cura di Elisabetta Barone et Angelo Maria Vitale, Aracne editrice, Rome, 2007.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Penser après Heidegger (sous la responsabilité de Jacques Poulain et Wolfgang Schirrmacher), textes traduits par Arno Münster, l’Harmattan, Paris, 1992

Contributions à des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Existentialismus (p. 215) dans Lexikon der deutsch-französischen Kulturbeziehungen nach 1945, Nicole Colin/Corine de France/Urich Pfeie/Joachim Umlauf (HRsg.), Éditions Lendemain 28,Paris, 2014.
  • Eros, sublimation, répression et critique civilisationnelle dans l'œuvre de Marcuse p. 8-22, in "Eros et Société, Vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer"in L'été du LESTAMP, Cahier no 3 Lestamp - Habiter-PIPS - Nantes. Textes réunis à l'initiative de Joëlle Deniot, Jacky Réault avec Léonard Delmaire, février 2012.
  • Quelles perspectives politiques et morales pour l'écosocialisme aujourd'hui, (p. 281-283), in Les Socialismes (sous la direction de Juliette Grange et de Pierre Musso), Éditions Le Bord de l'eau, Bordeaux, 2012.
  • À propos de la genèse de la théorie du totalitarisme, in Hannah Arendt, Totalitarisme et banalité du mal, coordonné par Annabel Herzog, PUF, collection « débats », Paris 2011, p. 63-81.
  • Dialectique, praxis et ontologie du social dans la pensée de Jean-Paul Sartre in Sartre, Le philosophe, l'intellectuel et la politique, L’Harmattan, Paris, 2006, p. 51-70.
  • L’esthétique blochienne de l’anticipation utopique, in Corps, Art et Société, Chimères et utopie, L’Harmattan, Paris, 1998, p. 293-313.
  • La raison pratique comme raison communicationnelle chez Habermas, in La raison pratique au XXe siècle, trajets et figures, sous la direction de Myriam Bienenstock et André Tosel, L’Harmattan, Paris, 1994, p. 115-134.
  • Mémoire pure, mémoire volontaire et mémoire involontaire, ou Walter Benjamin dans le champ de tension philosophico-littéraire entre Bergson et Marcel Proust, in Présences de Walter Benjamin (sous la direction de Jean Marc Lachaud), Publication du service culturel de l’Université de Michel de Montaigne - Bordeaux 3. 1994, p. 97-110.
  • Les philosophes intellectuels juifs allemands face à la guerre de 14 in Les Philosophes et la guerre de 14, textes réunis par Philippe Soulez, collection « La philosophie hors de soi », PUV, 1988, p. 209-223.
  • Le paradigme révolutionnaire français dans les « Passages parisiens" de Walter Benjamin et dans la pensée d’Ernst Bloch (Ernst Bloch, Walter Benjamin, et Auguste Blanqui), in Passages, Walter Benjamin et Paris, Textes réunis par Heinz Wismann, Le Cerf, Paris, 1986, p. 333-341.
  • Brèves remarques sur le combat blanquiste pour l’instruction populaire, in Les Sauvages dans la cité. Auto-émancipation du peuple et instruction des prolétaires au XIXe siècle, présentation de Jean Boreil, Champ Vallon, Paris, 1985, p. 170-174.
  • Notice "Ernst Bloch" (1885-1977), (sous la direction de Denis Huisman), Dictionnaire des philosophes, PUF, Paris, 1984, p. 327-330.
  • Notice "Utopie", in Hans Jörg Sandkühler (Hsg.), Enzyklopädie Philosophie, vol. II, Hambourg, Meiner, 1999, p. 1675 – 1683.

Articles publiés dans des revues françaises et internationales[modifier | modifier le code]

  • Patriotic Act à la française, in "Les Z'Indignés" N°22, Paris, 2015, p. 24-25.
  • Entretiens avec Paul Aries", in "Les Z'Indignés", N°20, Paris, 2013.
  • De l’Agir communicationnel à l’action politique émancipatrice : Internet, Facebook, Twitter, une nouvelle force productive ? in Ecorev (revue critique d’écologie politique)», no 37, Paris, 2011, p. 45-51.
  • André Gorz, “dérangeur” ou constructeur d’une nouvelle utopie éco-socialiste ?, Ecorev no 33, Paris, novembre 2009, p. 82-87.
  • Daniel Bensaïd, lecteur de Marx, Revue ligne no 32, mai 2010.
  • De l’amitié à la polémique - À propos de la correspondance Adorno-Bloch (1928-1968), in « Europe » (Revue littéraire mensuelle) no 949 (n° spécial "Adorno-Bloch »), Paris, mai 2008, p. 15-36.
  • Interview avec Jean-Paul Sartre, in « Les Temps Modernes » n° spécial « Sartre », Paris, juillet-août-septembre-octobre 2005.
  • Ernst Bloch et le romantisme révolutionnaire, in : « Europe » (revue littéraire mensuelle) no 900 (n° spécial « Le Romantisme révolutionnaire »), Paris, avril 2004, p. 164- 175.
  • « Dossier Ernst Bloch. Textes réunis par Arno Münster », in Change no 37, Paris, mars 1979.
  • Le Chili de l’Unité Populaire, in « Les Temps Modernes », Paris, septembre-octobre 1972.

Références[modifier | modifier le code]

  • Entretien Arno Munster-Paul Ariès sur l'Ecosocialisme dans "Les Indignés"- décembre 2013.
  • Ecorev no 41 (revue critique d’Écologie politique). Lectures (p. 137) : Article de Michael Lowy, : Arno Munster, Utopie, Écologie, Ecosocialisme. De l’utopie concrète d’Ernst Bloch à l’écologie socialiste, Paris, Harmattan, 2013, 164 pages.
  • Ecorev no 40 (revue critique d’Écologie politique)(Automne-Hiver 12-13) Lectures (p. 134) Article d’Arno Münster : Grange Juliette. Pour une philosophie de l’Écologie, (Paris, Pocket, 2012, 151 p.).
  • Ecorev no 40 (revue critique d’Écologie politique).(Automne-Hiver 12-13). Lectures (p. 138)- Article de Jérôme Gleize : Munster Arno, Pour un socialisme vert, Lignes, 2012, 144 p.
  • Ecorev no 39 (revue critique d’Écologie politique) (Printemps-Eté 12) – Pistes – Arno Münster : « Pour une Éthique de la responsabilité et du commun. Une lecture critique de Hans Jonas", p. 82-85.
  • Ecorev no 37 (revue critique d’Écologie politique) (août 2011) – Arno Münster : "De l’Agir communicationnel à l’action politique émancipatrice", p. 45.51.
  • Ecorev no 33 (revue critique d’Écologie politique) (Automne 2009) – Arno Münster : "André Gorz, « dérangeur » ou constructeur d’une nouvelle utopie écosocialiste ?", p. 82-87.
  • Franz Rosenzweig, in « La Quinzaine Littéraire », Paris, 2006.
  • Ernst Bloch – la traversée du siècle (Entretien avec Arno Münster)(en trois parties), in "Libération" du 9-10-11 août 1977.
  • Ernst Bloch et la fin des utopies, in « Le Monde des Livres » du 10 septembre 1976.*
  • Ernst Bloch – le philosophe de l’utopie, in « Le Monde des Livres » du 8 mars 1975.
  • Der anarchistische Kleinbürger. Zum 200. Geburtstag von Pierre-Joseph Proudhon, in Die Tageszeitung (TAZ), Berlin, 21 janvier 2009.
  • Strukturale Anthropologie.Zum 100. Geburtstag von Claude-Lévi-Strauss, in „Die Tageszeitung“(TAZ)(Berlin), juin 2008.
  • Zum Tode von Aimé Césaire, in "Frankfurter Rundschau", 19 avril 2008.
  • Hermeneutik und Kritik (Zum Tode von Paul Ricœur), in "Frankfurter Rundschau" du 20. Mai 2005.
  • Zum Tod von Emmanuel Lévinas, in "Frankfurter Rundschau" du 27.12.1996.
  • Arno Munster, Nietzsche et le nazisme, ed. Kimé, Paris, 1995. Article de Michael Lowy in « La Quinzaine Littéraire », Paris, n° de juin-juillet 1996.
  • "Ein Generalangriff analyse auf die psychoanalyse". Zum "Anti-Oedipus" von Felix Guattari/Gilles Deleuze, in "Frankfurter Rundschau", octobre 1972.
  • Den Arbeitern der ganzen Welt. Hundert Jahre.
  • Pariser Kommune, in "Frankfurter Rundschau", Francfort, 28 mai 1971.
  • Poesie und Politikin Lateinamerika: Pablo Neruda, in "Frankfurter Rundschau", 21 novembre 1971.

Liens externes[modifier | modifier le code]