Judéo-araméen babylonien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Araméen judéo-babylonien)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'un manuscrit ancien du traité Sanhédrin, écrit pour une part en hébreu et pour une autre en araméen
Un bol incantatoire recouvert d'inscriptions judéo-araméennes, rédigées en caractères hébraïques

Le judéo-araméen de Babylone est une forme de moyen-araméen employée par les auteurs juifs en Babylonie entre le IVe siècle et le XIe siècle, où il disparut au profit de l'arabe. Il est le plus souvent identifié comme le langage du Talmud de Babylone, rédigé au VIIe siècle, et de la littérature gaonique, qui sont les produits culturels les plus importants du judaïsme babylonien. Les sources épigraphiques les plus importantes pour ce dialecte sont les centaines d'amulettes araméennes écrites en caractères hébraïques.

Cette langue est étroitement apparentée à d'autres dialectes d'araméen oriental, comme le mandéen ou le syriaque oriental de l'Église assyrienne. C'est à l'aide de ces dialectes qu'on a reconstruit sa prononciation originelle, ainsi qu'à l'aide de la tradition de lecture des Juifs du Yémen (les textes araméens vocalisés contenus dans le Tanakh et dans les livres de prière sont d'une utilité limitée, car ils proviennent d'un dialecte différent, de la branche occidentale de l'araméen).

L'araméen du Talmud se révèle par ses caractéristiques être une langue de spécialistes, conçue pour l'étude et l'argumentation légale, comme le français de Jersey, plutôt qu'une langue maternelle utilisée au quotidien. Il continua à être utilisé dans ce but, alors que l'arabe s'était déjà depuis longtemps imposé comme une langue quotidienne. Il comporte une série de termes techniques de logique, comme tiyouvta (réfutation conclusive) ou teykou (point de controverse ne pouvant être décidé) ; ces termes sont encore en usage dans des écrits légaux juifs, même lorsque ceux-ci sont rédigés dans d'autres idiomes, et ont influencé l'hébreu moderne.

Étant la langue du Talmud, le judéo-araméen babylonien est encore pratiqué par ceux qui l'étudient, au même titre que le latin lors des humanités. L'instruction est cependant rarement systématique, et les étudiants sont supposés l'apprendre par eux-mêmes, avec l'aide de quelques repères indiquant des similarités et différences avec l'hébreu. Les romans de Chaïm Potok (l’Élu et le Promis) relatent d'ailleurs le mauvais accueil fait à des interprétations fondées sur la grammaire ou la philologie.


Grammaire[modifier | modifier le code]

Catégories verbales[modifier | modifier le code]

La grammaire en judéo-araméen babylonien conçoit la conjugaison du verbe selon diverses modalités telles l'indicatif, l'intensif, le causatif, le réflexif, exprimées par la forme du thème (linguistique). Elle classe les thèmes en six catégories verbales caractérisées par la présence ou l'absence d'un préfixe "modal" mais surtout par la forme de la structure vocalique du thème nommée binəyān בִּנְיָן. Chaque verbe peut théoriquement se conjuguer selon le modèle des six binəyānîm בִּנְיָנִים.

Les catégories "modales" sont en judéo-araméen babylonien dans des catégories morphologiques désignées par les termes pe‘al (פְּעַל) , Aph'el (אַפְעֵל), Pa'el (פַּעֵל), Itpe'el (אִתְפְּעֵל), Itaph'al (אִתַפְעַל) et Itpa'al (אִתְפַּעַל)[1],[2].

binəyān judéo-araméen babylonien binəyān hébreu exemple judéo-araméen babylonien exemple hébreu français
פְּעַל Pe'al קַל Pa'al כְּתַב כָּתַב il a écrit
אִתְפְּעֵל Itpe'el נִפְעַל Nifal אִתְכְּתֵיב נִכְּתַב il a éte écrit
אַפְעֵל Af'el הִפְעִיל Hifil אַפְקֵד הִפְקִיד il a déposé
אִתַפְעַל Itaf'al הָפְעַל Hofal אִתַפְקַד הָפְקַד il a éte déposé
פַּעֵל Pa'el פִּעֵל Pi'el קַדֵיש קִדֵש il sanctifié
אִתְפַּעַל Itpa'al נִתְפַּעַל Nitpa'al וְיִתְקַדַּשׁ נִתְקַדַּשׁ il a éte sanctifié


binəyān pe‘al ( בִּנְיָן פְּעַל) verbe « simple » - Voix active [modifier | modifier le code]

passé
verbe active araméen (Conjugaison du verbe écrire)[3] verbe active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא כְּתַבִית אֲנִי כָּתַבְתִּי ana q'tavit ani qatavti j'ai écrit
אַתְּ כְּתַבְתְּ אַתָּה כָּתַבְתָּה at q'tavt ata qatavta tu as écrit
אַתְּ כְּתַבְתְּ אַתְּ כָּתַבְתְּ at q'tavt at qatavt tu as écrit
הוּא כְּתַב הוּא כָּתַב u q'tav u qatav il a écrit
הִיא כְּתַבָה הִיא כָּתְּבָה i q'tava i qatva elle a écrit
אֲנָן כְּתַבִינָן אָנוּ כָּתַבְנוּ anan q'tavinan anu qatavnu nous avons écrit
אַתּוּ כְּתַבִיתּוּ אַתֶּם כְּתַבְתֶּם atu q'tavitu atem qotvim vous avez écrit
אינון כְּתַבוּ הם כָּתְּבוּ innun q'tavu em qatvu ils ont écrit



verbe active araméen (Conjugaison du verbe venir)[4] verbe active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אֲתֵיתִי
אֲנָא אֲתַאי
אֲנִי בָּאתִי ana ateti/ana atai ani bati je suis venu
אַתְּ אֲתֵית אַתָּה בָּאתָ at atet ata bata tu es venu
אַתְּ  ? אַתְּ בָּאת at ? at bat tu es venue
הוּא אֲתָא הוּא בָּא u ata hu ba il est venu
הִיא אֲתָת
הִיא אֲתַאי
הִיא אתיא
הִיא בָּאָה i atat/atai/atjia hi ba'a elle est venue
אֲנָן אֲתַאן
אֲנָן אֲתַן
אֲנָן אֲתֵינַן
אָנוּ בָּאנוּ anan atan/atenan anu banu nous sommes venus
אַתּוּ אֲתֵיתוּ אַתֶּם בָּאתֶם atu atetu atem batem vous êtes venus
אינון אֲתוּ הם בָּאוּ innun atu em ba'u ils sont venus
אינין אֲתַיָין
אינין אֲתַאָן
יאינין אתן
הן בָּאוּ innin attajan en ba'u elles sont venues


Participes

Le verbe araméen a deux participes: un participe actif avec le suffixe [5] et un participe passif avec le suffixe[6] :


le participe actif avec le suffixe
Participe actif araméen avec le suffixe Participe actif hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
כָּתֵיב + אֲנָא ← כָּתֵיבְנָא אֲנִי כּוֹתֵב qatevna←qatev+ana ani qotev j'écris
כָּתֵיב + אַתְּ ← כָּתְבַתְּ אַתָּה כּוֹתֵב qatvat← qatev+ata ata qotev tu écris
כָּתְבִי + אֲנָן ← כָּתְבִינָן אָנוּ כּוֹתְבִים qatvinan←qatvi+anan anu qotvim nous écrivons
כָּתְבִי + אַתּוּ ← כָּתְבִיתּוּ אַתֶּם כּוֹתְבִים qatvitu← qatvi+atu atem qotvim vous écrivez
le participe passif avec le suffixe
Participe passif araméen avec le suffixe Participe passif hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
עֲסִיק + אֲנָא ← עֲסִיקְנָא אֲנִי עָסוּק assiqna←assiq+ana ani assuq je suis occupé
עֲסִיק + אַתְּ ← עֲסִיקַתְּ אַתָּה עָסוּק assiqat← assiq+ata ata assuq tu es occupé
עֲסִיקִי + אֲנַן ← עֲסִיקִינַן אָנוּ עֲסוּקִים assiqinan←assiqi+anan anu assuqim nous sommes occupés
עֲסִיקִי + אַתּוּ ← עֲסִיקִיתּוּ אַתֶּם עֲסוּקִים assiqitu← assiqi+atu atem assuqim vous êtes occupé


Infinitif /Gérondif
Infinitif /Gérondif araméen (Conjugaison du verbe venir) Infinitif /Gérondif hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
(לְ)מֵיתֵי / לְמֵיתָא (לָ)בוֹא Lemeta/meteji la'vo venir / en venant



futur


verbe active araméen (Conjugaison du verbe écrire) [7] verbe active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אֶיכְתּוֹב אֲנִי אֶכְתּוֹב ana aehtov ani aehtov j'écrirai
אַתְּ תִּיכְתּוֹב אַתָּה תִּכְתּוֹב at tihtov ata tihtov tu (m.) écriras
אַתְּ תִּיכְתְּבִין אַתְּ תִּיכְתְּבִי at tihtevin at tihtevi tu (f.) écriras
הוּא לִיכְתּוֹב הוּא יִכְתּוֹב u lihtov u jihtov il écrira
הִיא תִּיכְתּוֹב הִיא תִּכְתּוֹב i tihtov i tihtov elle écrira
אֲנָן לִיכְתּוֹב אָנוּ נִכְתּוֹב anan lihtov anu nihtov nous écrirons
אַתּוּ תִּיכְתְּבוּן אַתֶּם תִּיכְתְּבוּ atu tihtevu atem tihtevun vous écrirez
אינון לִיכְתְּבוּן הם יכְתְּבוּ innun laphqedu em japhqidu ils écriront

binəyān Itpe'el (בִּנְיָן אִתְפְּעֵל) verbe « simple » - Voix passive [modifier | modifier le code]

Le binəyān Itpe'el (בִּנְיָן אִתְפְּעֵל) est passive .


passé
verbe passive araméen (Conjugaison du verbe écrire à la voix passive) [8] verbe active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אִי(תְ)כְּתֵיבִית אֲנִי נִכְתַבְתִּי ana itq'tevit ani nihtavti j'ai été écrit
אַתְּ אִי(תְ)כְּתַבְתְּ אַתָּה נִכְתַבְתָּה at itq'tavt ata nihtavta tu as été écrit
אַתְּ אִי(תְ)כְּתַבְתְּ אַתְּ נִכְתַבְתְּ at itq'tavt at nihtavt tu as été écrit
הוּא אִי(תְ)כְּתֵיב הוּא נִכְתַבְ u itq'tev u nihtav il a été écrit
הִיא אִי(תְ)כַּתְבָה הִיא נִכְתְּבָה i itqatva i nihteva elle a été écrite
אֲנָן אִי(תְ)כַּתְבִינָן אָנוּ נִכְתַבְנוּ anan itqatvinan anu nihtavnu nous avons été écrits
אַתּוּ אִי(תְ)כַּתְבִיתּוּ אַתֶּם נִכְתַבְתֶּם atu itqatvitu atem nihtavtem vous avez été écrits
אינון אִי(תְ)כַּתְבוּ הם נִכְתְּבוּ innun itqatvu em nihtevu ils ont été écrits


futur
verbe passive araméen (Conjugaison du verbe écrire à la voix passive) [9] verbe active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אֶ(תְ)כְּתֵיב אֲנִי אֶכָּתֵיב ana aeqqtev ani aeqqatev je serai écrit
אַתְּ תִ(תְ)כְּתֵיב אַתָּה תִכָּתֵיב at tiqqtev ata tiqqatev tu seras écrit
אַתְּ תִ(תְ)כְּתֵיבִין אַתְּ תִכָּתֵיבִי at tiqqatevin at tiqqatevi tu seras écrite
הוּא לִ(תְ)כְּתֵיב הוּא יִכָּתֵיב u liqqtev u iqqatev il sera écrit
הִיא תִ(תְ)כְּתֵיב הִיא תִכָּתֵיב i tiqqtev i tiqqatev ielle sera écrite
אֲנָן לִ(תְ)כְּתֵיב אָנוּ נִכָּתֵיב anan liqqtev anu niqqatev nous serons écrits
אַתּוּ תִ(תְ)כַּתְבוּ אַתֶּם תִכָּתְבוּ atu tiqqat'vu atem tiqqatvu vous serez écrits
אינון לִ(תְ)קַכְּתֵיבוּן הם יִכָּתבוּ innun liqqtevun em iqqatvu ils seront écrits
אינין לִ(תְ)כַּתְבָן הן תִכָּתֵבְנָה innin liqqt'van en tiqqatevna elles seront écrites

|}

binəyān pa‘el (בִּנְיָן פַּעֵל ) Fréquentatif - Voix active [modifier | modifier le code]

Le binəyān pa‘el (בִּנְיָן פַּעֵל ) est active et fréquentatif . Le fréquentatif est un aspect lexical ou aktionsart des verbes. C'est un phénomène qui consiste en la dérivation d'un verbe « simple » : le nouveau verbe prend dès lors le sens du verbe simple ajouté d'une notion de fréquence, de répétition.

passé
verbe fréquentatif+active araméen [10] verbe fréquentatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא קַדֵּישִית אֲנִי קִדַּשְתִּי ana qadeshit ani qiddashti j'ai sanctifié
אַתְּ קַדֵּישְתְּ אַתָּה קִדַּשְתָּ at qadesht ata qiddashta tu as sanctifié
אַתְּ קַדֵּישְתְּ אַתְּ קִדַּשְתְּ at qadesht at qiddasht tu as sanctifié
הוּא קַדֵּיש הוּא קִדֵּש u qaddesh u qiddesh il a sanctifié
הִיא קַדִּישָה הִיא קִדְּשָה i qaddisha i qiddsha elle a sanctifié
אֲנָן קַדֵּישְנָן אָנוּ קִדַּשְנוּ anan qaddeshnan anu qiddashnu nous avons sanctifié
אַתּוּ קַדֵּישְתּוּ אַתֶּם קִדַּשְתֶּם atu qaddeshtu atem qiddashtem vous avez sanctifié
אינון קַדִּישוּ הם קִדְּשוּ innun qaddishu em qiddshu ils ont sanctifié
futur


verbe fréquentatif+active araméen [11] verbe fréquentatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אֲקַדֵּיש אֲנִי אֲקַדֵּש ana aqadesh ani aqadesh je sanctifierai
אַתְּ תְקַדֵּיש אַתָּה תְקַדֵּש at teqadesh ata teqadesh tu sanctifieras
אַתְּ תְקַדְּשִי אַתְּ תְקַדְּשִי at teqadeshi at teqadeshi tu sanctifieras
הוּא יְקַדֵּיש הוּא יְקַדֵּש u jeqadesh u jeqadesh il sanctifiera
הִיא תְקַדֵּיש הִיא תְקַדֵּש i teqadesh i teqadesh elle sanctifiera
אֲנָן לְקַדֵּיש אָנוּ נְקַדֵּש anan leqadesh anu neqadesh nous sanctifierons
אַתּוּ תְקַדְּשוּ אַתֶּם תְקַדְּשוּ atu teqadshu atem teqadshu vous sanctifierez
אינון לְקַדְּשוּ הם יְקַדְּשוּ innun leqadshu em jeqadeshu ils sanctifieront
אינין לְקַדְּשָן הן תְקַדֵּשְנָה innin leqadshan en teqadeshna elles sanctifieront

binəyān Itpa'al (בִּנְיָן אִתְפַּעַל) Fréquentatif - Voix passive [modifier | modifier le code]

Le binəyān Itpa'al (בִּנְיָן אִתְפַּעַל) est passive et fréquentatif . Le fréquentatif est un aspect lexical ou aktionsart des verbes. C'est un phénomène qui consiste en la dérivation d'un verbe « simple » : le nouveau verbe prend dès lors le sens du verbe simple ajouté d'une notion de fréquence, de répétition.


verbe fréquentatif+passive araméen [12] verbe fréquentatif+passive hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא יִ(תְ)קַדַּשִׁית אֲנִי נִתְקַדַּשְׁתִּי ana jiqqadashit ani nitqadashti j'ai été sanctifié
אַתְּ יִ(תְ)קַדַּשְׁתְּ אַתָּה נִתְקַדַּשָׁה at jiqqadasht ata nitqqadasha tu as été sanctifié
אַתְּ יִ(תְ)קַדַּשְׁתְּ אַתְּ נִתְקַדַּשְׁתְּ at jiqqadasht at nitqadasht tu as été sanctifiée
הוּא יִ(תְ)קַדַּשׁ הוּא נִתְקַדַּשׁ u jiqqadash u nitqadash il a été sanctifié
הִיא יִ(תְ)קַדַּשָׁה הִיא נִתְקַדַּשָׁה i jiqqadasha i nitqadasha elle a été sanctifiée
אֲנָן יִ(תְ)קַדַּשִׁינָן אָנוּ נִתְקַדַּשׁנוּ anu jiqqadashinan anu nitqadashnu nous avons été sanctifiés
אַתּוּ יִ(תְ)קַדַּשִׁיתּוּ אַתֶּם נִתְקַדַּשְׁתֶּם atu jiqqadashitu atem nitqadashtem vous avez été sanctifiés
אִינון יִ(תְ)קַדַּשׁוּ הם נִתְקַדַּשׁוּ innun jiqqadashitu em nitqadashu ils ont été sanctifiés


verbe fréquentatif+passive araméen [13] verbe fréquentatif+passive hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אֶ(תְ)קַדֵּשׁ אֲנִי אֶתְקַדַּשׁ ana aeqqadash ani aetqadesh Je serai sanctifié
אַתְּ תִ(תְ)קַדַּשׁ אַתָּה תִתְקַדֵּשׁ at tiqqadash ata titqadesh tu seras sanctifié
אַתְּ תִ(תְ)קַדְּשִׁין אַתְּ תִתְקַדְּשִׁי at tiqqadshin at titqadshi tu seras sanctifiée
הוּא לִ(תְ)קַדַּשׁ הוּא יִתְקַדֵּשׁ u liqqadash u itqadesh il sera sanctifié
הִיא תִ(תְ)קַדַּשׁ הִיא תִתְקַדֵּשׁ i tiqqadash i titqadesh elle sera sanctifiée
אֲנָן לִ(תְ)קַדַּשׁ אָנוּ נִתְקַדֵּשׁ anan liqqadash anu nitqadesh nous serons sanctifiés
אַתּוּ תִ(תְ)קַדְּשׁוּ אַתֶּם תִתְקַדְּשׁוּ atu tiqqadshu atem titqadshu vous sera sanctifié
אינון לִ(תְ)קַדְּשוּן הם יִתְקַדְּשׁוּ innun liqqadshun em itqadshu ils seront sanctifiés
אינין לִ(תְ)קַדְּשָׁן הן תִתְקַדֵּשְׁנָה innin liqqadshan en titqadeshna elles seront sanctifiées

binəyān aph‘el ( בִּנְיָן אַפְעֵל) Causatif - Voix active [modifier | modifier le code]

Le binəyān aph‘el ( בִּנְיָן אַפְעֵל) est causatif et active .Le causatif décrit le fait de faire en sorte qu'une action ait lieu : par ex. dans les langues sémitiques par des formes conjuguées.


passé



verbe causatif+active araméen [14] verbe causatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אַפְקֵידִית אֲנִי הִפְקַדְתִּי ana aphqedit ani iphqadeti J' ai déposé
אַתְּ אַפְקֵידְתְּ אַתָּה הִפְקַדְתָּ at aphqedt ata iphqadetta tu (m.s.) as déposé
אַתְּ אַפְקֵידְתְּ אַתְּ הִפְקַדְתְּ at aphqedt at iphqadett tu (f.s.) as déposé
הוּא אַפְקֵיד הוּא הִפְקִיד u aphqed u iphqid lui a déposé
הִיא אַפְקִידָה הִיא הִפְקִידָה i aphqida i iphqida elle a déposé
אֲנָן אַפְקְדִינָן אָנוּ הִפְקַדְנוּ anan aphqedinan anu iphqadnu nous avons déposé
אַתּוּ אַפְקְדִיתּוּ אַתֶּם הִפְקַדְתֶּם atu aphqeditu atem iphqadtem vous avez déposé
אינון אַפְקִידוּ הם הִפְקִידוּ innun aphqidu em iphqidu ils ont déposé


verbe causatif+active araméen [15] verbe causatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אַיְיתֵית אֲנִי הֵבֵאתִי ana ajtet ani heveti j'ai apporté
אַתְּ אַיְיתֵיית אַתָּה הֵבֵאתָ at ajtet ata heveta tu (m.s.) as apporté
הוּא אַיְיתִי הוּא הֵבִיא u ajti u hevi il a apporté
הִיא אַיְיתָא
הִיא אַתָיְא
הִיא אַתָאי
הִיא הֵבִיאָה i ajta i hevija elle a apporté
אֲנָן אַיְיתֵינָא אָנוּ הֵבֵאנוּ anan ajtena anu hevenu nous avons apporté
אינון אַיְיתוּ הם הֵבִיאוּ innun ajtu em hevi'u ils ont apporté
Participe



Participe actif araméen avec le suffixe [16] Participe actif hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
מַיְיתֵי / מַתְיָא + אֲנָא ← מַיְיתֵינָא אֲנִי מֵבִיא maitena ←maite+ana ani mevi J'apporte
מַיְיתֵי / מַתְיָא + אַתְּ ← מַיְיתֵיתְּ אַתָּה מֵבִיא maitet← maite+at ata mevi tu apportes
מַיְיתוּ / מַיְתָן + אֲנָן ← מַיְיתִינָן אָנוּ מֵבִיאִים maitinan←atu+maitu anu mev'iim nous apportons
futur


verbe causatif+active araméen [17] verbe causatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אַפְקֵד אֲנִי אַפְקִיד ana aphqed ani aphqid je déposerai
אַתְּ תַפְקֵד אַתָּה תַפְקִיד at taphqed ata taphqid tu déposeras
אַתְּ תַפְקְדִי אַתְּ תַפְקִידִי at taphqedi at taphqidi tu déposeras
הוּא לַפְקֵד הוּא יַפְקִיד u laphqed u japhqid il déposera
הִיא תַפְקֵד הִיא תַפְקִיד i taphqed i taphqid elle déposera
אֲנָן לַפְקֵד אָנוּ נַפְקִיד anan laphqed anu naphqid nous déposerons
אַתּוּ תַפְקְדוּ אַתֶּם תַפְקִידוּ atu taphqedu atem taphqidu vous déposerez
אינון לַפְקְדוּ הם יַפְקִידוּ innun laphqedu em japhqidu ils déposeront



verbe causatif+active araméen [18] verbe causatif+active hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
אֲנָא אַיְיתֵי אֲנִי אָבִיא ana ajite ani avi j'apporterai
אַתְּ תַיְיתֵי אַתָּה תָּבִיא at tajite ata tavi tu apporteras
אַתְּ  ? אַתְּ תָּבִיאי at ? at taviji tu apporteras
הוּא לַיְיתֵי הוּא יָבִיא u lajite u javi il apportera
הִיא תַיְיתֵי הִיא תָּבִיא i tajite i tavi elle apportera
אֲנָן לַיְיתֵי אָנוּ נָבִיא anan lajite anu navi nous apporterons
אַתּוּ תַיְתוּ אַתֶּם תָּבִיאוּ atu tajitu atem taviju vous apporterez
אינון לַיְתוּ הם יָבִיאוּ innun lajitu em javiju ils apporteront

binəyān itaphal (בִּנְיָן אִתַפְעַל) Causatif - Voix passive [modifier | modifier le code]

Le binəyān itaphal (בִּנְיָן אִתַפְעַל) est passive et causatif . Le causatif décrit le fait de faire en sorte qu'une action ait lieu : par ex. dans les langues sémitiques par des formes conjuguées.


verbe causatif+passive araméen [19] verbe causatif+passive hebreu la romanisation du judéo-araméen de Babylone romanisation de l'hébreu traduction française
הוּא אִיתּוֹתַב הוּא הוּשַׁב u ittotav u ushav il a été réfuté
אינון אִיתּוֹתְבוּ הם הוּשְׁבוּ innun ittotvu em ushvu ils ont été réfutées

Verbes[modifier | modifier le code]

verbe araméen verbe hébreu parallèle traduction française
בע' [20] רָצָה domander
חז' [21] רָאָה voir
עבד [22] עָשָׂה faire
פלג [23] חלק divider
צרך [24] צריך avoir besoin
את'[25] בָּא venir
תנ' [26] שנה enseigner, répéter
תוב [27] שוב retourner
נפק [28] יָצָא sortir
נחת [29] יָרַד descendre
סלק [30] עָלָה monter
ילף [31] למד enseigner
יתב [32] יָשַׁב s'asseoir
זבן[33] מָכַר vendre
הדר [34] חָזַר retourner
סלק [35] הוֹרִיד, הֵסִיר retirer
גלי [36] גֵּרֵשׁ révéler
אסי [37] רִפֵּא guérir
הוי [38] דָּן discuter
קום / קָאֵם [39] הִתְקַיֵּם/עומד se lever
עלל [40] יָשַׁב s'asseoir




Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fiche langue (code «tmr») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  • Frank, Yitzhak, Grammar for Gemara: An Introduction to Babylonian Aramaic, Jerusalem, Ariel Institute, 2000 ISBN 0-87306-612-X
  • Jastrow, Marcus, A Dictionary of the Targumim, the Talmud Babli and Yerushalmi, and the Midrashic Literature ISBN 1-56563-860-3
  • Klein, Hyman, An Introduction to the Aramaic of the Babylonian Talmud, London, 1943
  • Kutscher, Eduard Yechezkel, Hebrew and Aramaic Studies, ed. Z. Ben-Hayyim, A. Dotan, and G. Sarfatti, Jerusalem, The Magnes Press / The Hebrew University, 1977
  • Levias, Caspar, A grammar of the Aramaic idiom contained in the Babylonian Talmud, 1900 (reprints available)
  • Marcus, David, A Manual of Babylonian Jewish Aramaic: University Press of America, Paperback ISBN 0-8191-1363-8
  • Margolis, Max Leopold, A manual of the Aramaic language of the Babylonian Talmud; grammar chrestomathy & glossaries, Munich, 1910
  • Melamed, Ezra Zion, Dictionary of the Babylonian Talmud, Feldheim, 2005 ISBN 1-58330-776-1
  • Morag, Shelomo, Babylonian Aramaic: The Yemenite Tradition - Historical Aspects and Transmission Phonology: the Verbal System, Jérusalem, Ben Zvi Institute, 1988
  • Sokoloff, Michael, A Dictionary of Jewish Babylonian Aramaic of the Talmudic and Geonic Periods, Bar Ilan and Johns Hopkins University Press 2003 ISBN 0-8018-7233-2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 18:A survey of the aramaic binyanim.
  2. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic: , Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 23:Talmud Bavli Aramaic.
  3. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 22:Past tense: binyan.
  4. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 123:Past tense: came.
  5. Frank (2011), p. 32.
  6. Frank (2011), p. 33.
  7. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 36:Future tense: binyan.
  8. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 25:Past tense: binyan.
  9. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 39:Future tense: binyan.
  10. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 23:Past tense: binyan.
  11. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1,p. 37:Future tense: binyan.
  12. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 26:Past tense: binyan.
  13. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 40:Future tense: banyan.
  14. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 24:Past tense: binyan.
  15. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p.123 f.
  16. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 124:active participle with suffix
  17. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 38:Future tense: binyan.
  18. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 125:Future tense: will bring.
  19. Yitzhak Frank: Grammar for Gemara and targum onkelos: An Introduction to Aramaic, Ariel Institute, Jerusalem 2011 ISBN 978-1-59826-466-1, p. 94:Past tense:was refuted/were refuted.
  20. Frank (2011), p. 49, 105f.
  21. Frank (2011), p. 49, 108f.
  22. Frank (2011), p. 49, 59f.
  23. Frank (2011), p. 49, 50f.
  24. Frank (2011), p. 49, 56f.
  25. Frank (2011), p. 49, 123f.
  26. Frank (2011), p. 49, 116f.
  27. Frank (2011), p. 49, 93.
  28. Frank (2011), p. 49, 68f.
  29. Frank (2011), p. 49, 70f.
  30. Frank (2011), p. 49, 74.
  31. Frank (2011), p. 49, 82f.
  32. Frank (2011), p. 49, 88f.
  33. Frank (2011), p. 49, (Nr. 2 - Index).
  34. Frank (2011), p. 49, 64.
  35. Frank (2011), p. 49, 74f.
  36. Frank (2011), p. 49, 111.
  37. Frank (2011), p. 49, 114f.
  38. Frank (2011), p. 49, 126f.
  39. Frank (2011), p. 49, 132f.
  40. Frank (2011), p. 49, (Nr. 26 - Index).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Wikipédia en Judéo-araméen babylonien dans l'Incubateur de Wikimedia.