Anthea Sylbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sylbert.
Anthea Sylbert
Description de cette image, également commentée ci-après
(photo sur hollywood.com de 2005)
Naissance (79 ans)
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Costumière
Productrice (de cinéma et de télévision)
Scénariste
Films notables Rosemary's Baby (costumière)
Les Cowboys (costumière)
Chinatown (costumière)
Julia (costumière)
Amour et Mensonges (productrice)
Costumes d'Elisabeth Mortensen, Jane Fonda et Dora Doll (de g. à d.) pour Julia (1977)

Anthea Sylbert (née le à New York) est une costumière, productrice (de cinéma et de télévision) et scénariste américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme costumière, Anthea Sylbert contribue au cinéma à vingt-et-un films américains (ou en coproduction), depuis The Tiger Makes Out d'Arthur Hiller (1967, avec Eli Wallach et Anne Jackson) jusqu'à FIST de Norman Jewison (1978, avec Sylvester Stallone et David Huffman).

Entretemps, citons Rosemary's Baby (1968, avec Mia Farrow et John Cassavetes) et Chinatown (1974, avec Jack Nicholson et Faye Dunaway) de Roman Polanski, Les Cowboys de Mark Rydell (1972, avec John Wayne et Roscoe Lee Browne) et Julia de Fred Zinnemann (1977, avec Jane Fonda et Vanessa Redgrave).

Puis elle est productrice de six autres films américains, le premier sorti en 1984 ; le dernier est Amour et Mensonges de Lasse Hallström (avec Julia Roberts et Gena Rowlands), sorti en 1995.

Pour la télévision américaine, Anthea Sylbert est costumière sur deux téléfilms (1973-1977) et productrice exécutive de quatre autres téléfilms (1995-1999), collaborant aussi aux deux derniers comme scénariste.

Enfin, au théâtre, elle est costumière de deux pièces mises en scène par Mike Nichols et représentées à Broadway (New York), Comédie privée (en) de Neil Simon (1971-1973, avec Peter Falk et Lee Grant)[1], ainsi que The Real Thing de Tom Stoppard (1984-1985, avec Glenn Close et Jeremy Irons). Observons ici qu'elle retrouve Mike Nichols sur trois de ses réalisations, dont La Bonne Fortune (1975, avec Stockard Channing et Jack Nicholson).

Au cours de sa carrière, entre autres distinctions, elle obtient deux nominations à l'Oscar de la meilleure création de costumes (sans en gagner), respectivement pour Chinatown et Julia précités.

Et pour la pièce également précitée The Real Thing, elle obtient une nomination au Tony Award des meilleurs costumes.

Mariée en premières noces au directeur artistique Paul Sylbert (né en 1928), elle reste connue sous ce nom après leur divorce, bien qu'elle épouse en secondes noces en 1985 l'acteur Richard Romanus (né en 1943).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Costumière[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

(téléfilms, comme productrice exécutive, sauf mention complémentaire)

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

(costumière)

Distinctions (sélection)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adaptée au cinéma en 1975 (titre français : Le Prisonnier de la seconde avenue).
  2. Frère jumeau de Paul Sylbert, premier époux de la costumière.