Élise Fajgeles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élise Fajgeles
Illustration.
Élise Fajgeles en décembre 2017.
Fonctions
Députée française

(1 an, 9 mois et 5 jours)
Circonscription 5e de Paris
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur Benjamin Griveaux
Successeur Benjamin Griveaux
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Sartrouville (Yvelines, France)
Nationalité Française
Parti politique PS (1990-2017)
LREM (depuis 2017)
Diplômée de Paris II Panthéon-Assas
Profession Avocate

Élise Fajgeles, née le à Sartrouville (Yvelines), est une femme politique française.

Membre du Parti socialiste puis de La République en marche, elle est membre du conseil du 10e arrondissement de Paris depuis 2008. Elle est députée de la 5e circonscription de Paris lorsque Benjamin Griveaux est au gouvernement, étant sa suppléante.

A l'Assemblée nationale, elle est membre de la commission des Lois et rapporteuse du projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Titulaire d'un DEA de droit public obtenu à l'Université Paris II Panthéon-Assas[réf. nécessaire], elle a exercé comme avocate au barreau de Paris. Elle devient comédienne et metteuse en scène après être entrée au cours Florent à l'âge de 30 ans, puis officie comme juriste au ministère de la Culture de 2006 à 2016, date à laquelle elle entame une formation d’œnologie avant de créer une micro-entreprise de dégustation de vin[1],[2],[3].

Adhérente du PS à partir de 1990[4],[3], elle est élue conseillère municipale du 10e arrondissement de Paris lors des municipales de 2008[5] et de 2014[6]. De 2014 à 2017, elle est adjointe au maire d'arrondissement chargée des transports, de l’espace public et de la propreté[1],[7].

Elle est membre de l'équipe de campagne de Manuel Valls pour la primaire citoyenne de 2017[8],[9],[10].

Députée de la 5e circonscription de Paris[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives de 2017, elle est élue députée suppléante de Benjamin Griveaux dans la cinquième circonscription de Paris. À la suite de la nomination de Benjamin Griveaux au gouvernement en juin 2017, elle lui succède au poste de député[11],[12],[13].

Elle siège à la commission des lois. En concurrence avec Marie Guévenoux, elle est désignée en février 2018 comme rapporteuse du projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif[7]. Alors que Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois, et Naïma Moutchou, chef de file du groupe LREM sur le projet de loi, expriment des réticences sur certains aspects de ce dernier, L'Express observe qu'elles « laissent Élise Fajgeles prendre toute la lumière » pour le défendre en public[2]. Son rôle de rapporteur sur le projet de loi lui attire l'hostilité du PS du 10e arrondissement et notamment de Rémi Féraud, sénateur et ancien maire dont elle fut l'adjointe[2].

Au sein du groupe La République en marche, elle figure parmi les partisans d'une « laïcité républicaine stricte[14]» . Membre de la mission d'information relative à la révision des lois de bioéthique[15], elle se montre favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes[16]. Elle est nommée responsable thématique Migrations et intégration pour La République en marche le .

En décembre 2018, sur CNews, lors du mouvement des Gilets jaunes, elle suscite une polémique en admettant ne pas connaître le montant du SMIC[17].

Benjamin Griveaux ayant quitté le gouvernement pour concourir à la mairie de Paris, elle quitte l'Assemblée nationale fin [15].

Le 3 juillet 2019, elle rejoint le Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) comme chargée de mission.

Famille[modifier | modifier le code]

Elle est mariée et a un fils[18],[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Paris : élue du Xe, Elise Fajgeles va devenir députée », sur leparisien.fr, (consulté le 24 novembre 2018).
  2. a b et c Jean-Baptiste Daoulas, « Élise Fajgeles, démineuse macroniste », sur lexpress.fr, (consulté le 24 novembre 2018).
  3. a et b Margaux Baralon, « Elise Fajgeles, "happy manager" du projet de loi asile et immigration », sur europe1.fr, (consulté le 24 novembre 2018).
  4. Les candidats En marche !, ou l’entre-soi des puissants, L'Humanité, 9 juin 2017.
  5. Résultats des élections municipales 2008 sur interieur.gouv.fr.
  6. Résultats des élections municipales 2014 sur interieur.gouv.fr.
  7. a et b Mikael Corre, « Immigration, la fermeté républicaine d’Élise Fajgeles », sur la-croix.com, (consulté le 24 novembre 2018).
  8. Valls dévoile son QG et présente son équipe de campagne, Le Figaro, 14 décembre 2016.
  9. Primaire de la gauche : Manuel Valls dévoile son équipe de campagne, RTL, 14 décembre 2016.
  10. Présidentielle 2017 : Valls et Mélenchon en meeting dans le Nord, BFM TV, 8 janvier 2017.
  11. Paris : élue du Xe, Elise Fajgeles va devenir députée, Le Parisien, 22 juin 2017.
  12. Remaniement : qu’est-ce qui change à l’Assemblée nationale ?, Libération, 22 juin 2017.
  13. Texte no 18 du 23 juillet 2017 relatif à la composition de l'Assemblée.
  14. Alexandre Lemarié, « Des députés La République en marche s’attellent au sujet de l’islam de France », sur lemonde.fr, (consulté le 24 novembre 2018)
  15. a et b Paul Idczak, « Avec le retour des anciens ministres, le blues des députés suppléants », sur Le Monde, (consulté le 19 mai 2019).
  16. Manon Rescan, « PMA : les doutes de certains députés La République en marche », sur Le Monde, (consulté le 19 mai 2019).
  17. Face à un gilet jaune, la députée LREM Elise Fajgeles incapable de donner le montant du Smic, Marianne. 3 décembre 2018.
  18. [1]
  19. [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]