Élections municipales de 2020 à Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Élections municipales françaises de 2020.

Élections municipales de 2020 à Paris
Type d’élection Élections municipales
French party Les Républicains.svg Les Républicains
Sièges sortants 54
French party PS.svg Parti socialiste
Sièges sortants 52
French party EÉLV.svg Europe Écologie Les Verts
Sièges sortants 16
French party Centre.png UDI - MoDem
Sièges sortants 14
French party PCF.svg Parti communiste français
Sièges sortants 13
French party LREM.svg La République en marche
Sièges sortants 5
French party PRG.svg Parti radical de gauche
Sièges sortants 5
French party FI.svg La France insoumise
Sièges sortants 1
Maire de Paris
Sortant
Anne Hidalgo
PS

Les élections municipales de 2020 à Paris auront lieu en 2020 pour le renouvellement du conseil de Paris et des conseils d'arrondissements.

Contexte[modifier | modifier le code]

Rappel des résultats de 2014[modifier | modifier le code]

Listes Candidat à la mairie Premier tour Second tour Conseil de Paris
Voix % Voix % Élus %
UMP - UDI - MoDem Nathalie Kosciusko-Morizet 244 125 35,91 % 252 512 44,06 % 71 43,56 %
PS - PCF - PRG - GU - R&S Anne Hidalgo 233 808 34,40 % 305 681 53,33 % 91 55,83 %
EÉLV Christophe Najdovski 60 234 8,86 %
FN - RBM Wallerand de Saint-Just 42 560 6,26 %
PG - Ensemble ! - PCOF Danielle Simonnet 33 607 4,94 % 7 732 1,35 % 1 0,61 %
Paris libéré Charles Beigbeder 22 852 3,36 % 2 948 0,51 % 0 0%
DVD - UMP diss. - UDI diss. 19 337 2,84 % 4 287 0,75 % 0 0%
SE 8 871 1,31 %
MRC - MUP 6 843 1,01 %
LO 3 758 0,55 %
NPA 3 749 0,55 %
Inscrits 1 237 938 100 % 1 018 280 100 %
Abstentions 541 350 43,73 % 423 823 41,62 %
Votants 696 588 56,27 % 594 457 58,38 %
Blancs et nuls 16 844 2,42 % 21 297 3,58 %
Exprimés 679 744 97,58 % 573 160 96,42 %
Le maire sortant, Bertrand Delanoë n'était pas candidat.

Composition du Conseil de Paris avant l'élection[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des conseillers de Paris.
Groupes au 10 juillet 2019
Parti Président Élus
Majorité (86 sièges)
Groupe socialiste et apparentés Rémi Féraud 45
Groupe communiste-Front de gauche Nicolas Bonnet-Oulaldj 13
Groupe Écologiste de Paris Jöelle Morel et David Belliard 15
Groupe Génération.s Léa Filoche et Yves Contassot 8
Groupe radical de gauche centre et indépendants Laurence Goldgrab 5
Opposition (74 sièges)
Groupe Les Républicains et indépendants - 26
100% Paris (Agir, LR dissidents) Pierre-Yves Bournazel 20
Groupe UDI-MoDem Éric Azière 11
Groupe Parisiens progressistes, constructifs et indépendants (LREM, LR dissidents)[1],[2] Pierre Auriacombe 10
Groupe démocrates et progressistes (LREM)[3] Julien Bargeton 6
Non inscrits (4 sièges)
Conseil de Paris juin 2019.svg

Candidats[modifier | modifier le code]

À la mairie de Paris[modifier | modifier le code]

Liste Partis Candidat à la mairie
Le Paris de l'humain et de la planète PCF Ian Brossat
Décidons Paris LFI Danielle Simonnet, Vikash Dhorasoo
Dès demain, Paris en commun PS Anne Hidalgo
L'écologie pour Paris EELV David Belliard
Parisiennes, Parisiens Sans étiquette Gaspard Gantzer
Paris ensemble LREM Benjamin Griveaux
Vivons Paris diss. LREM Cédric Villani
Engagés pour changer Paris Les Républicains Rachida Dati
Aimer Paris DVD (soutien du RN) Serge Federbusch
Libérons Paris Sans étiquette Marcel Campion

Gauche radicale[modifier | modifier le code]

La conseillère de Paris La France insoumise sortante Danielle Simonnet est candidate avec le mouvement « Paris en commun »[4] et propose de mettre fin à ce qu'elle considère être une politique de « privatisation, gentrification et bétonisation » de la ville[5]. Simonnet est finalement forcée à renoncer au slogan « Paris en commun », également utilisé par Anne Hidalgo, adoptant le nom « Décidons nous-mêmes »[6]. Le 9 novembre 2019 le footballeur Vikash Dhorasoo rejoint la démarche en tant que tête de liste parisienne en binôme avec Simonnet[7].

Gauche et majorité municipale[modifier | modifier le code]

La maire socialiste sortante, Anne Hidalgo, est candidate à un second mandat[8] avec le slogan « Dès demain, Paris en commun »[9].

Le Parti communiste français (PCF) désigne pour chef de file Ian Brossat, adjoint sortant à la mairie de Paris chargé du logement, qui présentera le projet « Le Pari-s de l'humain et de la planète » en septembre et définira leur stratégie à l'automne[10]. Le PCF envisage de s'allier avec le PS et Génération.s.

Europe Écologie Les Verts (EELV) présente également des listes. Le , le président du groupe EELV au Conseil de Paris, David Belliard[11], est désigné candidat à la mairie avec 49,5 % des suffrages exprimés des adhérents, devant le conseiller régional d'Île-de-France Julien Bayou (40 %) — qui renonce à la tenue d'un second tour —, et cinq autres candidats[12]. Après sa désignation, il fait part de son objectif qu’EELV arrive en tête du premier tour des élections municipales afin « qu'Anne Hidalgo et la gauche se réunissent autour des écologistes »[12].

La République en marche[modifier | modifier le code]

Ayant obtenu de bons résultats à Paris lors des élections présidentielle et législatives de 2017, La République en marche compte début juillet 2019 trois prétendants pour être tête de liste : les députés Benjamin Griveaux, Hugues Renson et Cédric Villani. La candidature du Premier ministre, Édouard Philippe, est également un temps envisagée[13]. Le sénateur Julien Bargeton avait annoncé sa candidature en septembre 2018, avant de rallier Benjamin Griveaux en mars 2019[14],[15]. Le député Mounir Mahjoubi, qui avait annoncé sa candidature au mois de [16], se retire en juillet et soutient Cédric Villani[17], puis Benjamin Griveaux quelques semaines après son investiture par le parti[18]. Anne Lebreton, après avoir un temps envisagé de se présenter, choisit de soutenir Villani[19]. L'écologiste Antonio Duarte (UDE)[20] rallie quant à lui Benjamin Griveaux[21].

L'hypothèse d'une élection primaire pour départager les candidats est exclue, ce qui conduit à des accusations de verrouillage[20],[22]. Donné favori avec Cédric Villani et soutenu par Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux est finalement désigné par une commission d'investiture le 10 juillet 2019[23],[24],[25].

Considérant que cette désignation était jouée d’avance, Cédric Villani annonce le sa candidature hors du cadre de LREM malgré la proposition de Benjamin Griveaux de « piloter sa campagne »[26]. Bien que l'exclusion du parti pour Cédric Vilani fut envisagée, Benjamin Griveaux se dit opposé à cette option mais regrette la décision de son nouvel adversaire. Hugues Renson, qui a également échoué à obtenir l'investiture, juge dans ce contexte qu'« il n’y a pas de candidat naturel » pour LREM à Paris[27].

Le président du Mouvement démocrate (MoDem), deuxième parti de la majorité, François Bayrou, refuse de soutenir Benjamin Griveaux ou Cédric Villani et appelle à un « plan B »[28].

Centre droit et droite[modifier | modifier le code]

Chez Les Républicains, Rachida Dati, maire du 7e arrondissement, annonce en qu’elle souhaite se présenter à la mairie[29]. Considérée comme très clivante, elle se voit ouvertement contestée par plusieurs maires LR après l’échec du parti aux élections européennes de mai 2019[30]. En juillet, elle affirme vouloir mener campagne « quoi qu'il arrive »[31], c'est-à-dire avec ou sans l'investiture officielle de son parti. La présidente du groupe LRI au Conseil de Paris, Marie-Claire Carrère-Gée, est également candidate[32]. Jean-Pierre Lecoq renonce à se présenter en octobre 2019, jugeant comme jouée d'avance l'investiture de Dati[33].

Pierre-Yves Bournazel, membre d’Agir, annonce en qu’il entend être candidat « en dehors des partis »[34]. Il quitte le groupe Les Républicains et indépendants (LRI) au Conseil de Paris et revendique le soutien de deux maires d'arrondissement LR (Jean-François Legaret et Philippe Goujon)[35]. Fin juin 2019, Florence Berthout et trois autres conseillers de Paris rejoignent le groupe 100 % Paris, qu'il préside[36].

Rachida Dati est investie par Les Républicains le 6 novembre 2019[37].

Extrême droite[modifier | modifier le code]

Obtenant traditionnellement de faibles scores dans la capitale, le Rassemblement national (RN) renonce en à présenter un candidat et apporte son soutien au candidat divers droite Serge Federbusch[38]. En , Jean Messiha brigue l'investiture du parti[39], mais le bureau national du RN vote son soutien à Serge Federbusch le 9 septembre[40].

Celui-ci, énarque et fondateur du Parti des Libertés, est à l'origine d'une plateforme, Aimer Paris, dont le comité de soutien est présidé par Charles Beigbeder[41]. Le soutien du RN à sa candidature est perçu comme un virage libéral du parti d'extrême droite à Paris, dans la ligne voulue par Marion Maréchal[41].

Autres partis et mouvements[modifier | modifier le code]

En août 2018, Marcel Campion annonce la création du mouvement « Libérons Paris », opposé à Anne Hidalgo, et qui se donne comme objectif de présenter 17 têtes de liste à Paris pour les élections municipales[42].

Gaspard Gantzer, ancien conseiller chargé de la communication du président Hollande, est candidat sous l'étiquette de son mouvement « Parisiennes, Parisiens »[43].

Aux mairies d’arrondissement[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Pourcentage selon les partis et têtes de liste retenues
Source Date de réalisation Échantillon PCF LFI PS-LRDG EELV Parisiennes, Parisiens LREM Vivons Paris Agir LR RN Libérons Paris Autres
Brossat Simonnet Hidalgo Belliard Gantzer Griveaux Mahjoubi Renson Villani Bournazel Berthout Dati Saint-Just Federbusch Campion
Ipsos 17 au 20 septembre 2019 815 1 6 24 11 1 19 15 4 13 5 1
1 6 26 12 1 26 6 14 6 2
Ifop 9 au 12 septembre 2019 1102 0,5 5 24 13 1 17 15 5 14 4 1,5
Cédric Villani, député LREM, annonce sa candidature dissidente ()
Benjamin Griveaux est désigné candidat de La République en marche ()
Ifop
(commandé par Cédric Villani)
20-27 juin 2019 951 1 5 24 14 2 27 5 16 5 1
1 6 22 15 2 26 6 15 5 1 1
BVA 6-11 juin 2019 1294 1,5 5 21 13 3 25 5 15 5 1 5,5
1,5 5 21 13 3 25 5 15 5 1 5,5
1,5 5 21 13 3 22 6 16 5 1 6,5
David Belliard est désigné candidat d'Europe Écologie Les Verts ()
Elabe 28 au 31 mars 2019 999 1 8,5 22 9,5 4 21 5 19,5 4,5 0,5 4,5
1,5 9 21,5 10 4,5 23 4 15 4,5 1,5 5,5
1 8,5 21 10,5 4,5 14 5 23 5 1,5 6
1 8 22 10 6,5 17,5 5,5 16,5 4,5 1,5 7
2,5 6,5 22 7,5 4,5 20 4,5 21 4,5 1,5 5,5
1,5 8,5 25 8,5 3,5 21 4,5 14,5 5 1,5 6,5
Ifop 14 au 21 mars 2019 956 1 8 24 10 3 22 7 16 6 1 2
1 8 23 11 5 20 7 15 6 1 3
1 8 24 10 5 20 6 15 6,5 1 3,5
1 8 25 10 4,5 23 4,5 14 7 1 2
ViaVoice
(commandé par LREM)
7 au 25 janvier 2019 817 3 8 24 13
28
17 4 3

Ifop

12 au 14 septembre 2018 944 1 7
23
9 4
23
21 6 2 4
2 7
25
11 5 17 22 6 1 4
2 7
24
8 5 20 23 6 1 4
Ifop
19 au 22 mars 2018
973
1
11
29
32
21
6

N.B. :

  • en gras sur fond coloré : le candidat arrivé en tête du sondage ;
  • en gras sur fond blanc le candidat arrivé en deuxième position du sondage.

Second tour[modifier | modifier le code]

Pourcentage selon les têtes de liste retenues
Source Date de réalisation Échantillon PS-PCF-LRDG LREM LR
Hidalgo Griveaux Villani Dati
Benjamin Griveaux est désigné candidat de La République en marche ()
Ifop
(pour Cédric Villani)
20-27 juin 2019 1 101 49 51
51 49
41 37 22
40 38 22


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Créé en juillet 2017. 6 élus à sa formation, auxquels s'en ajoutent 4 en novembre 2017.
  2. « Paris : 4 élus quittent le groupe LR pour rejoindre les "Parisiens Progressistes et Constructifs" », leparisien.fr, 19 novembre 2017.
  3. Créé en novembre 2017.
  4. « Municipales: la candidate Danielle Simonnet souhaite l'annulation des J.O de Paris », sur bfmtv.com, (consulté le 5 mai 2019).
  5. « Les propositions explosives de la candidate insoumise à la mairie de Paris », sur challenges.fr, (consulté le 5 mai 2019).
  6. « Paris : Danielle Simonnet renonce à son premier slogan de campagne », sur leparisien.fr, (consulté le 11 juillet 2019).
  7. Par Le Parisien avec AFPLe 9 novembre 2019 à 15h41 et Modifié Le 9 Novembre 2019 À 15h42, « Vikash Dhorasoo candidat à la mairie de Paris avec l’Insoumise Simonnet », sur leparisien.fr, (consulté le 9 novembre 2019)
  8. « Municipales 2020 à Paris : Anne Hidalgo repart pour un tour », sur leparisien.fr, .
  9. Marie-Anne Gairaud, « Politique : Anne Hidalgo et Danielle Simonnet se disputent «Paris en commun» », sur leparisien.fr, (consulté le 11 juillet 2019).
  10. « Municipales à Paris : Ian Brossat désigné chef de file pour le PCF », sur ouest-france.fr, (consulté le 30 juin 2019).
  11. « David Belliard, nu comme un vert », sur Libération.fr, (consulté le 7 octobre 2019)
  12. a et b « Municipales 2020 : David Belliard sera le candidat des Verts à la mairie de Paris », sur France Bleu, (consulté le 6 juillet 2019).
  13. « Mairie de Paris : Édouard Philippe souffle le chaud et le froid », sur RTL.fr (consulté le 6 juillet 2019).
  14. « Julien Bargeton, marcheur solitaire de la Mairie de Paris », sur Le Monde, (consulté le 12 juillet 2019).
  15. « Municipales à Paris: le sénateur Julien Bargeton annonce son soutien à Benjamin Griveaux », sur BFM TV (consulté le 12 juillet 2019).
  16. Julien Duffé, « Municipales 2020 : « Je serai candidat à Paris », annonce Mounir Mahjoubi », sur Le Parisien, .
  17. Denis Cosnard, « Élections municipales 2020 : le duel entre Cédric Villani et Benjamin Griveaux pour l'investiture LRM à Paris se précise », sur Le Monde, (consulté le 4 juillet 2019).
  18. « Paris : Mahjoubi rallie Griveaux », sur Ladepeche.fr, (consulté le 19 septembre 2019)
  19. « Une autre candidate LREM à la mairie de Paris renonce et rallie Villani », sur Le Huffington Post, (consulté le 12 juillet 2019).
  20. a et b « Paris – Municipales a Paris : Antonio Duarte veut être le premier Maire écologiste », sur leparisien.fr, .
  21. « Municipales à Paris: Antonio Duarte retire sa candidature et «s'allie» à Benjamin Griveaux », sur Le Figaro, (consulté le 12 juillet 2019).
  22. Valérie Hacot, « Municipales à Paris : face à Griveaux, les autres candidats LREM veulent une primaire », sur leparisien.fr, (consulté le 12 juillet 2019).
  23. Richard Werly, « Benjamin Griveaux, l'homme de Macron pour Paris », (consulté le 12 juillet 2019).
  24. Vincent Matalon, « Ambitieux contrarié, "gros bosseur" et "arrogant"... Qui est Benjamin Griveaux, choisi par LREM pour conquérir Paris ? », sur francetvinfo.fr, (consulté le 11 juillet 2019).
  25. Denis Cosnard, « Élections municipales à Paris : Benjamin Griveaux choisi pour représenter LRM », sur Le Monde, (consulté le 11 juillet 2019).
  26. « EN DIRECT - Municipales à Paris : Cédric Villani annonce sa candidature dissidente... et reste à LaRem », sur LCI, (consulté le 4 septembre 2019)
  27. « Municipales : «A Paris, il n’y a pas de candidat naturel» pour LREM, estime Hugues Renson », sur leparisien.fr, (consulté le 21 octobre 2019).
  28. Sacha Nelken, « Élections municipales à Paris : François Bayrou lâche La République en marche », sur lemonde.fr, (consulté le 28 octobre 2019).
  29. « Paris – Municipales 2020 : Rachida Dati "candidate à la candidature" à la mairie », sur France 3 Paris Île-de-France, (consulté le 30 mai 2019).
  30. « A Paris, les élus LR refusent la ligne Wauquiez pour les municipales de 2020 », (consulté le 6 juillet 2019).
  31. Par S. Co avec AFPLe 8 juillet 2019 à 10h53, « Municipales 2020 à Paris : Rachida Dati sera candidate, quoi qu’il arrive », sur leparisien.fr, (consulté le 22 septembre 2019)
  32. Par Marie-Anne GairaudLe 19 septembre 2019 à 17h42, « Conseil de Paris : Marie-Claire Carrère Gée prend les rênes du groupe LRI », sur leparisien.fr, (consulté le 22 septembre 2019)
  33. « Municipales 2020 à Paris : pagaille chez Les Républicains autour de l'investiture LR promise à Rachida Dati », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 21 octobre 2019).
  34. Julien Duffé, « Pierre-Yves Bournazel : «Je suis candidat à la mairie de Paris en dehors des partis» », sur leparisien.fr, (consulté le 6 juillet 2019).
  35. Valérie Peiffer, « Mutinerie au sein de la droite parisienne », sur Le Point, (consulté le 6 juillet 2019).
  36. « De nouveaux élus de Paris lâchent le parti Les Républicains », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  37. « À Paris, Rachida Dati mènera la liste LR », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  38. « Municipales 2020 : le Rassemblement national renonce à briguer la mairie de Paris - Œil sur le front », sur oeilsurlefront.liberation.fr, (consulté le 30 mai 2019).
  39. « Municipales : les hésitations du RN à Paris », sur lexpress.fr, (consulté le 1er septembre 2019)
  40. « Tout savoir sur Serge Federbush, le candidat RN aux municipales 2020 à Paris », sur cnews.fr, (consulté le 11 septembre 2019).
  41. a et b Serena Rhodes, « 2022 : le péril Maréchal », sur Le Vent Se Lève, (consulté le 28 septembre 2019)
  42. « Marcel Campion : «Je serai tête de liste aux municipales dans le Ier arrondissement» », sur Le Parisien, .
  43. « Gaspard Gantzer, l’ancien conseiller d’Hollande lance son mouvement « Parisiennes, Parisiens » », sur BFM TV (consulté le 6 juillet 2019).