Élections sénatoriales de 2014 dans la Haute-Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les élections sénatoriales de 2014 dans la Haute-Vienne ont lieu le dimanche [1]. Elles ont pour but d'élire les deux sénateurs représentant le département au Sénat pour un mandat de six années.

Contexte départemental[modifier | modifier le code]

Le département de la Haute-Vienne fait partie des départements appartenant, avant la réforme de l'élection des sénateurs, à la série C dont les sénateurs ont été renouvelés pour la dernière fois en 2004. La moitié de cette série a été intégrée à la nouvelle série 1 renouvelée en 2011, l'autre moitié, dont la Haute-Vienne, rejoint la Série 2 renouvelable en 2014. Les sénateurs sortants ont donc effectué un mandat de 9 ans, prolongé d'un an par le décalage des élections municipales et sénatoriales de 2007.

Lors des élections sénatoriales du 26 septembre 2004 dans la Haute-Vienne, deux sénateurs ont été élus au scrutin majoritaire : Jean-Pierre Demerliat et Jean-Claude Peyronnet, tous deux membres du PS. Le second a annoncé son intention de ne pas briguer un nouveau mandat, et dans un courrier sans détour adressé aux militants socialistes du département, il a dressé un bilan sans concession du mandat de son collègue qui lui souhaitait briguer un nouveau mandat[2]. Les militants PS choisissent finalement d'investir deux nouveaux candidats pour cette élection.

Depuis 2004, le collège électoral, constitué des grands électeurs que sont les sénateurs sortants, les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux, a été entièrement renouvelé.

Le corps électoral appelé à élire les nouveaux sénateurs résulte des élections législatives de 2012 qui ont vu le PS conserver toutes les circonscriptions du département, les élections régionales de 2010 qui ont conforté la majorité de gauche au conseil régional du Limousin, les élections cantonales de 2008 et de 2011 à l'issue desquelles la gauche conserve une majorité écrasante au sein de l'assemblée départementale, et surtout les élections municipales de 2014 qui ont vu un net recul de la gauche qui, avec Limoges, perd un de ses bastions historiques mais reste par ailleurs très solidement ancré dans le département .

Sénateurs sortants[modifier | modifier le code]

Sénateurs sortants
Sénateur Parti Autre fonction
Jean-Pierre Demerliat PS
Jean-Claude Peyronnet PS Conseiller général

Collège électoral[modifier | modifier le code]

En application des règles applicables pour les élections sénatoriales françaises, le collège électoral appelé à élire les sénateurs de la Vienne en 2014 se compose de la manière suivante[3] :

Composition du collège électoral
Délégués des communes
Conseillers municipaux Délégués / commune Communes concernées Délégués % collège électoral
Délégués des communes de moins de 9 000 habitants[N 1]
- communes de < 100 habitants 7 1 2 2 0,20%
- communes de < 500 habitants 11 1 72 72 7,28%
- communes de < 1 500 habitants 15 3 80 240 24,27%
- communes de < 2 500 habitants 19 5 24 120 12,13%
- communes de < 3 500 habitants 23 7 4 28 2,83%
- communes de < 5 000 habitants 27 15 6 90 9,10%
- communes de < 9 000 habitants 29 15 7 105 10,62%
Délégués des communes de 9 000 à 29 999 habitants[N 2]
- communes de < 10 000 habitants 29 29 0 0 0,00%
- communes de < 20 000 habitants 33 33 2 66 6,67%
- communes de < 30 000 habitants 35 35 0 0 0,00%
Délégués des communes de 30 000 habitants et plus[N 3]
- Limoges (137 758 hab.) 55 189 1 189 19,11%
Délégués des communes bénéficiant des dispositions particulières pour les communes fusionnées[N 4]
Bussière-Galant, Saint-Sornin-Leulac, Marval 3 10 1,01%
Délégués des communes 922 93,23%
Conseillers généraux 42 4,25%
Conseillers régionaux 20 2,02%
Députés 3 0,30%
Sénateurs 2 0,20%
Total 989 100,00%
  1. Dans les communes de moins de 9 000 le conseil municipal élit en son sein des délégués dont le nombre dépend de la taille de la commune.
  2. Dans les communes de 9 000 à 29 999 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués. Il n'y a pas de délégués supplémentaires
  3. Dans les communes de plus de 30 000 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués et, en complément, le conseil municipal désigne des délégués supplémentaires à raison de 1 par tranche de 800 habitants au-delà de 30 000 habitants
  4. « Dans le cas où le conseil municipal est constitué par application des articles L. 2113-6 et L. 2113-7 du code général des collectivités territoriales relatif aux fusions de communes dans leur rédaction antérieure à la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le nombre de délégués est égal à celui auquel les anciennes communes auraient eu droit avant la fusion. » (Code électoral, article L284)

Présentation des candidats[modifier | modifier le code]

Les nouveaux représentants sont élus pour une législature de 6 ans au suffrage universel indirect par les grands électeurs du département. Dans la Haute-Vienne, les deux sénateurs sont élus au scrutin majoritaire à deux tours. Ils sont 9 candidats dans le département, chacun avec un suppléant[4].

Candidats titulaires (T) et suppléants (S)[5]
Candidats Parti Principales fonctions
T01 Vincent Gérard FN conseiller municipal de Limoges
S01 Christine Marty FN conseiller municipal de Limoges
T02 Marie-Françoise Pérol-Dumont PS Présidente du conseil général
S02 Christian Redon-Sarrazy PS
T03 Laurent Lafaye PS Vice-président du conseil général
S03 Andréa Brouille PS maire de Bessines
T04 Pierre Allard FG maire de St-Junien
S04 Marie Labat FG
T05 Aurélie Laurière FG ancienne élue de Limoges
S05 Gilbert Bernard FG conseiller municipal de Limoges
T06 Philippe Germain DLR
S06 Paulette Othily DLR
T07 Jean-Marc Gabouty UDI maire de Couzeix
S07 Monique Boulestin PRG ancienne députée de Limoges 1re (2007)
T08 Raymond Archer UMP conseiller général
S08 Évelyne Guilhem UMP ancienne députée de limoges-St-Yrieix (1993)
T09 Didier Tescher EELV adjoint au maire de Rilhac-Rancon
S09 Colette Teillout EELV ancienne élue de Couzeix

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections de 2014[6]
Candidat et parti politique Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Marie-Françoise Pérol-Dumont PS 435 44,89 450 46,11
Laurent Lafaye PS 324 33,44 341 34,94
Jean-Marc Gabouty UDI 308 31,79 410 42,01
Raymond Archer UMP 272 28,07 248 25,41
Pierre Allard FG 260 26,83 221 22,64
Aurélie Laurière FG 127 13,11 97 9,94
Didier Tescher EELV 46 4,75
Vincent Gérard FN 30 3,10 24 2,46
Philippe Germain DLR 21 2,17 10 1,02
Inscrits 989 100,00 989 100,00
Abstentions 6 0,61 3 0,30
Votants 983 99,39 986 99,70
Blancs 4 0,41 5 0,51
Nuls 10 1,02 5 0,51
Exprimés 969 98,58 976 98,99

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]