Élections à l'Assemblée régionale de Murcie de 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections à l'Assemblée régionale
de Murcie de 2015
45 sièges de l'Assemblée régionale
(Majorité absolue : 23 sièges)
le
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 027 213
Votants 652 977
63,57 %  −4,3
Votes exprimés 639 892
Votes blancs 10 057
Votes nuls 13 087
Pedro Antonio Sánchez en la Conferencia de Presidentes, 17 de enero de 2017.jpg PP – Pedro Antonio Sánchez
Voix 239 011
37,35 %
 −22,7
Sièges obtenus 22  −11
Rafael González Tovar (cropped).jpg PSOE – Rafael González Tovar
Voix 153 231
23,95 %
 +0,1
Sièges obtenus 13  +2
Óscar Urralburu 2015b (cropped).jpg Podemos – Óscar Urralburu Arza
Voix 84 577
13,22 %
Sièges obtenus 6  +6
Miguel Sanchez.jpg Cs – Miguel Sánchez López
Voix 80 459
12,57 %
Sièges obtenus 4  +4
IXe législature de l'Assemblée régionale
Diagramme
Président
Sortant Élu
Alberto Garre
PP
Pedro Antonio Sánchez
PP

Les élections à l'Assemblée régionale de Murcie de 2015 (en espagnol : Elecciones a la Asamblea regional de Murcia de 2015) se sont tenues le dimanche afin d'élire les quarante-cinq députés de la neuvième législature de l'Assemblée régionale de Murcie, parlement de la communauté autonome.

Le scrutin voit la victoire du Parti populaire (PP), qui perd toutefois sa majorité absolue.

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis 1995, la Région de Murcie est un bastion de la droite conservatrice.

Lors des dernières élections de 2011, le PP a obtenu 60,09 % des voix. Ramón Luis Valcárcel est donc élu pour la cinquième fois président de la Région de Murcie. Néanmoins, il cède la place à Alberto Garre le lorsqu'il se porte candidat aux élections européennes de 2014. À la fin de la législature, Alberto Garre annonce qu'il ne se représente pas aux élections et Pedro Antonio Sánchez, qui avait été son conseiller à l'Éducation, est désigné chef de file.

À gauche, Rafael González Tovar, secrétaire général, est désigné candidat pour le parti socialiste après avoir gagné les primaires.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

L'Assemblée régionale de Murcie se composent de 45 députés (en espagnol : diputados), élus pour un mandat de quatre ans au suffrage universel direct, suivant le scrutin proportionnel à la plus forte moyenne d'Hondt. Les députés sont élus dans cinq circonscriptions.

Campagne[modifier | modifier le code]

Partis et chefs de file[modifier | modifier le code]

Parti Tête de liste Idéologie Score en 2011
Parti populaire
Partido Popular
Pedro Antonio Sánchez Centre droit
Conservatisme, démocratie chrétienne
60,09 % des voix
33 députés
Parti socialiste
Partido Socialista de la Región de Murcia
Rafael González Tovar Centre gauche
Social-démocratie, progressisme
23,86 % des voix
11 députés
Gauche unie
Izquierda Unida
José Antonio Pujante Gauche
Écosocialisme, communisme, républicanisme
7,83 % des voix
1 député

Résultats[modifier | modifier le code]

Voix et sièges[modifier | modifier le code]

Résultats des élections à l'Assemblée régionale de Murcie de 2015[1]
Parti Voix % +/- Sièges +/-
Parti populaire (PP) 239 011 37,35 Decrease2.svg 21,44 22 Decrease2.svg 11
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) 153 231 23,95 Increase2.svg 0,07 13 Increase2.svg 2
Podemos 84 577 13,22 Nv 6 Increase2.svg 6
Ciudadanos (Cs) 80 459 12,57 Nv 4 Increase2.svg 4
Gagnons la région de Murcie (IU-V-RM-CLI-AS) 30 761 4,81 Decrease2.svg 3,02 0 Decrease2.svg 1
Union, progrès et démocratie (UPyD) 10 422 1,63 Decrease2.svg 2,87 0 Steady.svg
Mouvement citoyen de Carthagène (MCC) 8 793 1,37 Nv 0 Steady.svg
Citoyens du centre démocratique (CCD) 6 772 1,06 Nv 0 Steady.svg
Vox 5 427 0,85 Nv 0 Steady.svg
Parti animaliste contre la maltraitance animale (PACMA) 4 663 0,73 Nv 0 Steady.svg
Parti du vote blanc 2 002 0,31 - 0 Steady.svg
Autres partis (moins de 0,25 % chacun) 3 717 0,57 - 0 Steady.svg
Blanc 10 057 1,57 Decrease2.svg 0,59
Suffrages exprimés 639 892 98,00
Votes blancs et invalides 13 087 2,00
Total 652 977 100 - 45 Steady.svg
Abstentions 374 236 36,43
Inscrits / participation 1 027 213 63,57

Analyse[modifier | modifier le code]

Le Parti populaire remporte les élections mais perd la majorité absolue qu'il détenait depuis 1995. Le Parti socialiste perd lui aussi des voix mais obtient deux députés supplémentaires. Podemos et Ciudadanos font irruption au parlement régional en obtenant respectivement six et quatre députés. La Gauche unie, qui n'atteint pas le seuil minimal de voix, perd son unique député.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Ayant négocié le soutien du nouveau parti de centre droit Ciudadanos (Cs) et après deux jours de débat parlementaire, Pedro Antonio Sánchez est investi le 30 juin 2015 président de la Région de Murcie par 26 voix contre 19[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]