Élections aux parlements des communautés autonomes d'Espagne de 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le ont eu lieu en Espagne des élections dans les communautés autonomes (en espagnol elecciones autonómicas) afin de renouveler afin de renouveler les parlements des treize communautés autonomes soumises au régime électoral général. Ces élections se sont tenues en même temps que des élections municipales.

Contexte[modifier | modifier le code]

Élections dans treize communautés autonomes[modifier | modifier le code]

Les résultats agrégés sur l'ensemble du pays montrent que le PP a obtenu 29,5 % des suffrages exprimés, contre 27,3 % pour le PSOE, 14,3 % pour Podemos, 9,8 % pour C's et 4,8 % pour IU, les autres partis, pour l'essentiel des mouvements régionalistes ou indépendantistes, se partageant 14,3 % des suffrages exprimés.

Communauté autonome Président sortant Majorité sortante Nouveau président Nouvelle majorité
Aragon Luisa Fernanda Rudi PP Javier Lambán PSOE-Podemos-CHA-IU
Asturies Javier Fernández PSOE-IU Javier Fernández PSOE-IU
Îles Baléares José Ramón Bauzà PP Francina Armengol PSOE-Podemos-MÉS-MpM-GxF
Îles Canaries Paulino Rivero CC-PSOE Fernando Clavijo CC-PSOE
Cantabrie Ignacio Diego PP Miguel Ángel Revilla PRC-PSOE
Castille-et-León Juan Vicente Herrera PP Juan Vicente Herrera PP
Castille-La Manche María Dolores de Cospedal PP Emiliano García-Page PSOE-Podemos
Estrémadure José Antonio Monago PP Guillermo Fernández Vara PSOE-Podemos
La Rioja Pedro Sanz PP José Ignacio Ceniceros PP
Communauté de Madrid Ignacio González PP Cristina Cifuentes PP-C's
Région de Murcie Alberto Garre PP Pedro Antonio Sánchez PP-C's
Navarre Yolanda Barcina UPN Uxue Barkos GB-I-E-EH Bildu-Podemos
Communauté valencienne Alberto Fabra PP Ximo Puig PSOE-Podemos-Compromís
Ceuta Juan Jesús Vivas PP Juan Jesús Vivas PP
Melilla Juan José Imbroda PP Juan José Imbroda PP

Élections anticipées[modifier | modifier le code]

Andalousie[modifier | modifier le code]

Le avaient lieu les élections régionales anticipées en Andalousie. La socialiste Susana Díaz est arrivée en tête avec 35,3% des votes. En n'obtenant que 47 sièges, elle ne parvient pas à obtenir la majorité absolue de 55 sièges[1]. Or aucun autre parti n'a souhaité former de coalition avec le parti arrivé en tête créant une situation jusque-là inédite en Espagne ; l'investiture de la présidente socialiste a été retoquée à trois reprises avant le [2]. Cette ingouvernabilité est la conséquence de la fin du bipartisme en place auparavant en Espagne et bousculé par l'arrivée de nouvelles forces politiques comme Podemos (gauche alternative) ou Citoyens - Parti de la Citoyenneté (centre-droit)[3].

Catalogne[modifier | modifier le code]

Les élections au Parlement de Catalogne se sont déroulées le [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]