Édouard Jourdain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Édouard Jourdain est docteur en études politiques de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Spécialiste de la pensée libertaire[1], de l'histoire de l'anarchisme et en particulier de Pierre-Joseph Proudhon, il est l’auteur, entre autres, de « Proudhon, Dieu et la guerre » (2006), « Proudhon, un socialisme libertaire » (2009), « L’anarchisme » (2013), « Proudhon contemporain » (2018), « Quelles normes comptables pour une société du commun ? » (2019).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2004, son mémoire à l'Institut d'études politiques de Grenoble porte sur la Métaphysique des forces. Proudhon, Dieu et la Guerre : une philosophie du combat[2].

En 2011, il soutient une thèse de doctorat en sciences politiques[3], sous la direction de Pierre Bouretz, à l'EHESS, intitulée « Le politique entre guerre et théologie. La révision du marxisme et l’ombre de Carl Schmitt »[4],[5],

Il est chargé de cours en philosophie politique à l'École nationale des ponts et chaussées et à l'Institut catholique de Paris[6].

Positions critiques[modifier | modifier le code]

Dans son ouvrage sur L'anarchisme, il indique que « Dans la lignée de la réception aux États-Unis de la French Theory, marquée principalement par des auteurs comme Foucault, Deleuze et Derrida, certains théoriciens ont entrepris de critiquer un anarchisme marqué par la philosophie des Lumières en se tournant vers le poststructuralisme ou le postmodernisme »[7]. Ainsi selon Jourdain, des auteurs tels que Saul Newman et Todd May se réclamant du postanarchisme critiquent des conceptions de « l'anarchisme classique ». Une d'entre elles concerne la conception essentialiste de la nature humaine et de la subjectivité : celle-ci étant par essence bonne, l’abolissement du pouvoir en réalisant l'humanité « naturelle » permettrait une société harmonieuse[7].

Son livre sur Proudhon contemporain propose une relecture d'une série de philosophes contemporains,d’Elinor Ostrom à Paul Ricoeur, de Georges Gurvitch à Chantal Mouffe, de Julien Freund à Hannah Arendt. à la lumière des thèses de Proudhon, telles qu'elles ont pu irriguer plus ou moins explicitement ou consciemment leur pensée critique.

Quelles normes comptables pour une société du commun ? s'intéresse à l'écriture politique de la valeur en démontrant que la conception des normes comptables, en apparence technique, emporte en fait de véritables conséquences politiques correspondant à des représentations du monde et de ce qu’il paraît juste à une société de valoriser. Il inscrit cette réflexion dans le droit fil de l'économie du commun et propose de repenser la comptabilité dans la perspective d'une transition écologique.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Traduit en espagnol

Articles[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

Conférence[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. data.bnf.fr.
  2. (OCLC 496632820), Sudoc.
  3. Édouard Jourdain, Le politique entre guerre et théologie : la révision du marxisme et l'ombre de Carl Schmitt, Thèse de doctorat en Études politiques, sous la direction de Pierre Bouretz, soutenue en 2011 à Paris, EHESS, résumé en ligne sur theses.fr.
  4. « Édouard Jourdain », sur convention-s.fr
  5. « Entretien avec Édouard Jourdain : Autour de Proudhon contemporain », sur le site actu-philosophia.com, .
  6. Édouard Jourdain, Intérêt général, intérêt individuel et raison collective : perspectives à partir de l’œuvre de Proudhon, Astérion, 17|2017, lire en ligne.
  7. a et b Édouard Jourdain, L'anarchisme, La Découverte, 2016. Chapitre V : Pluralité des théories.
  8. Editions Libertalia, « Le Testament du banquier anarchiste (A. Baldacchino & É. Jourdain) // Les éditions Libertalia », sur www.editionslibertalia.com (consulté le 14 septembre 2020)
  9. (es) Pablo E. Chacón, “Llamar política a la tradición anarquista es arriesgado”, Télam (es), 29 août 2014, lire en ligne.
  10. « Proudhon en gilet jaune », Ballast,‎ (lire en ligne)
  11. « La part anarchiste des communs », Ballast,‎ (lire en ligne)
  12. Atelier data.bnf.fr.