Éditions Verdier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verdier.
Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1979
Fondée par Gérard Bobillier, Colette Olive et Michèle Planel
Fiche d’identité
Siège social Lagrasse  (France)
Diffuseurs CDE / Sodis
Effectif 5 (2009)[1]
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 1,096 millions (2009)[1]
Résultat net 12 000 (2009)[1]

Les éditions Verdier sont fondées en 1979 dans l'Aude, à Lagrasse[2], par Gérard Bobillier, Colette Olive et Michèle Planel, en dialogue avec Benny Lévy et Charles Mopsik, à qui est confiée la première collection.

Cette maison, qui possède aujourd'hui une permanence dans le XXe arrondissement de Paris, publie dans les disciplines suivantes : littérature, sciences humaines, philosophie et spiritualités.

C'est d'abord autour de la collection « Les Dix Paroles » (grands textes de la tradition juive), fondée par Charles Mopsik, que le catalogue s'est développé. La littérature française et étrangère a ensuite donné corps à ce dernier. Parmi les œuvres marquantes, une nouvelle édition en français des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov.

Le ministère de la Culture italien a décerné à la collection « Terra d’Altri » le Prix national de traduction en 1990.

En mai 2007, l'éditeur crée sa collection d'ouvrages au format de poche : « Verdier/poche ».

Quelques prix littéraires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Livres Hebdo, « Les 200 premiers éditeurs français », n° 836, 8 octobre 2010
  2. « Le Verdier » est le nom de l'ancienne bâtisse où s'installent les éditeurs.
  3. a, b et c Les prix littéraires de Pierre Michon, sur le site de son éditeur Verdier.
  4. a et b Liste des prix de La Demande, sur le site de son éditeur Verdier.
  5. a et b Fiche de l'auteur, sur le site de l'éditeur Verdier.

Liens externes[modifier | modifier le code]