Mathieu Riboulet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riboulet.
Mathieu Riboulet
Mathieu riboulet - Le Corps des Anges.jpg

Mathieu Riboulet dans Le Corps des Anges, adaptation cinématographique par Benoît Duvette - Collectif des Routes

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Mathieu Riboulet, né en 1960, est un écrivain et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en région parisienne, Mathieu Riboulet a fait des études de cinéma et de lettres modernes à l'Université Paris III.

Il est le fils de l'architecte Pierre Riboulet.

Il a réalisé plusieurs films en autoproduction, dans le cadre de la société Spy Films fondée dans les années 1980[1], avant de se consacrer à l'écriture. Les personnages principaux de Quelqu'un s'approche, du roman Le Corps des anges et de L'Amant des morts sont de jeunes gens attirés par les hommes.

En novembre 2012, son roman Les Œuvres de miséricorde est récompensé par le prix Décembre[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Guillaume et les sortilèges de Pierre Léon : La Perfection faite Homme[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un sentiment océanique, Maurice Nadeau, juillet 1996.
  • Mère Biscuit, Maurice Nadeau, avril 1999.
  • Quelqu'un s'approche, Maurice Nadeau, 2000 (rééd. Verdier/poche, 2016, avec une postface de Martin Hervé).
  • Le Regard de la source, Maurice Nadeau, 2003.
  • Les Âmes inachevées, Éditions Gallimard, coll. Haute enfance, janvier 2004.
  • Le Corps des anges, Gallimard, septembre 2005.
  • Deux larmes dans un peu d'eau, Gallimard, coll. L'un et l'autre, octobre 2006.
  • L'Amant des morts, Verdier, août 2008.
  • Avec Bastien, Verdier, août 2010.
  • Les Œuvres de miséricorde, Verdier, août 2012 - Prix Décembre
  • (Avec Véronique Aubouy) À la lecture, Grasset, septembre 2014
  • (Avec Patrick Boucheron) Prendre dates. Paris, 6 janvier - 14 janvier 2015, Verdier, mai 2015
  • Lisières du corps, Verdier, août 2015
  • Entre les deux il n’y a rien, Verdier, août 2015
  • Or, il parlait du sanctuaire de son corps, Les Inaperçus, mars 2016

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Mathieu Riboulet a été récompensé de plusieurs prix[4] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]