Vassili Golovanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vassili Golovanov
Image dans Infobox.
Vassili Golovanov en 2018.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
Nom de naissance
Vassili Iaroslavovitch GolovanovVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Père

Vassili Iaroslavovitch Golovanov (en russe : Василий Ярославович Голованов), né le à Moscou en URSS et mort le [réf. nécessaire], est un journaliste, voyageur et écrivain soviétique puis russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vassili Golovanov est le fils de Iaroslav Golovanov, journaliste et vulgarisateur scientifique russe[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Éloge des voyages insensés[modifier | modifier le code]

Éloge des voyages insensés ou L'Île s'apparente à un carnet de voyage en quelque sorte, qui retrace ses expériences, chez un peuple de Sibérie notamment. L'Île polaire de Kolgouïev nous est présentée. L'écriture est simple, naturelle, fluide, sans artifices. Le carnet brosse le portrait d'un peuple, les Nénètses, victimes directes de la chute du communisme, plus exactement de la chute du système économique mis en place par l'État, qui intégrait l'élevage des rennes et leur donnait des revenus.

« Depuis l'effondrement du communisme et la chute du Mur de Berlin, nous n'avons plus d'ailleurs. C'est cet ailleurs, sans lequel aucune création n'est possible, que nous cherchons. »

— Vassili Golovanov

Espaces et Labyrinthes[modifier | modifier le code]

  • Espaces et Labyrinthes, traduit du russe par Hélène Châtelain, éditions Verdier, collection « Slovo », 2013, 256 p.   (ISBN 978-2-86432-662-5)

Espaces et Labyrinthes est une collection d'essais mêlant souvenirs personnels et recherches sur des lieux et personnages littéraires ou historiques. C'est ainsi que Vassili Golovanov nous emmène à la source de la Volga, nous dévoile Velimir Khlebnikov, nous invite à comprendre Mikhaïl Bakounine et part à la rencontre de Touva en Mongolie pour finalement achever un dernier essai sur Tchevengour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]