Ai Kago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ai Kago
加護 亜依

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ai Kago, campagne publicitaire en 2009 (New Jersey)

Informations générales
Surnom Aibon, Kago-chan
Naissance 7 février 1988 (26 ans)
Activité principale chanteuse, actrice
Genre musical Jpop
Années actives 2000 - 2006, 2008 – présent
Labels ex-Zetima, P-Vine Japan
Site officiel Blog officiel

Ai Kago (加護亜依, Kago Ai?, née le 7 février 1988 à Yamatotakada (Nara, Japon) est une ex-idole japonaise, chanteuse, actrice, modèle, connue d'abord pour ses activités au sein des groupes Jpop Morning Musume et Mini Moni du Hello! Project, puis pour une série de scandales relatifs très médiatisés, ayant entrainé son renvoi du H!P.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hello Project[modifier | modifier le code]

Ai Kago débute à 12 ans en 2000, intégrée dans le populaire groupe pop Morning Musume avec la "4e génération" après une audition télévisée, et participe également aux "sous-groupes" Tanpopo et Mini Moni, très populaire chez les enfants, et à plusieurs groupes "shuffle units" temporaires avec d'autres membres du Hello! Project. Elle et sa collègue et amie Nozomi Tsuji forment un duo médiatique inséparable, et sont surnommées "les jumelles". Désormais populaire, elle participe avec ses groupes à de nombreux shows télévisés, joue dans quelques films et séries TV (drama), et inspire même en partie la création de l'héroïne du manga et anime Full Moon wo sagashite, d'après sa dessinatrice. En 2004, à la séparation de Mini Moni, elle quitte également Morning Musume avec Tsuji pour former le duo W, toujours dans le cadre du H!P. Elle figure aussi avec elle dans le livre Guinness des records en 2005 et 2006 pour avoir fait tourner le plus grand hula hoop du monde en 2004, après avoir déjà décroché provisoirement ce record en 2003.

Premiers scandales[modifier | modifier le code]

En février 2006, à l'âge de 18 ans, Ai Kago est photographiée par un journal à scandale dans un restaurant en train de fumer, acte illégal au Japon pour les mineurs de moins de 20 ans et moralement choquant pour une idole si populaire auprès des enfants, causant un véritable scandale médiatique. En conséquence, elle est suspendue de toute activité par son agence Up-Front qui l'assigne à résidence chez ses parents à Nara pour une durée indéterminée, sans salaire, pour pouvoir espérer un éventuel retour à une date ultérieure, voire à sa majorité[1].

À ses dires ruinée par des dettes familiales et marquée par cette forme d'incarcération[2], elle demande au bout d'un an à être réintégrée dans l'agence ; elle s'y voit d'abord proposer à partir de janvier 2007 un simple travail d'office lady effectuant l'accueil et de petits services, à titre de test en attendant de pouvoir reprendre ses activités artistiques[3]. Mais au bout de deux mois, elle est à nouveau photographiée par un journal à scandale sortant d'un hôtel ryokan en compagnie intime d'un homme marié de 36 ans, et fumant encore bien que toujours mineure[4], causant un nouveau scandale et entrainant cette fois son renvoi définitif d'Up-Front et du Hello! Project en mars 2007[5].

Retour à la scène[modifier | modifier le code]

Après une nouvelle année de retrait et un séjour à Los Angeles, Ai Kago fait son retour en 2008 à 20 ans, désormais majeure, au sein d'une nouvelle agence ; elle ouvre d'abord un blog très fréquenté[6], puis réalise divers projets : d'abord une interview télévisée où elle évoque ses scandales et une tentative de suicide liée sans conséquences[7], puis un rôle dans le film chinois Kung Fu Chefs avec Sammo Hung qui sortira en février 2009[8], un livre Kago Ai Live sur les difficultés de l'adolescence, un DVD Kago Channel édité par Avex, un photobook sexy Super Cargo...

Son premier single en solo, No Hesitation, sort le 24 juin 2009 au Japon sur un label indépendant, trois jours avant la sortie d'un film d'horreur dans lequel elle joue, Ju-on : Kuroi Shojo, l'un des deux nouveaux films vidéo de la série Ju-on[9]. Son premier album en solo, composé de reprises de vieux titres américains de jazz, sort le 31 mars 2010. Elle tourne ensuite à nouveau à Hong Kong dans le film d'horreur chinois The Haunting Lover. Le 11 septembre 2010, elle donne un mini-concert à New York.

Nouveaux scandales[modifier | modifier le code]

En mars 2009, alors que Ai Kago s'était racheté une conduite, un nouveau scandale médiatique éclate quand une jeune mère de famille de trois enfants l'accuse publiquement d'avoir entretenu une liaison avec son mari, l'acteur Hidejiro Mizumoto (33 ans), provoquant leur divorce en janvier précédent, et les poursuit tous deux en justice pour obtenir de chacun d'eux des réparations financières comme le permet la loi japonaise[10]. Seul l'ex-mari est finalement condamné à lui verser des dédommagements en mai suivant.

En juin 2011, certains médias révèlent que Ai Kago est en litige avec son agence d'artiste pour laquelle elle refuse de se produire depuis le début de l'année, sous l'influence présentée comme négative d'un nouveau compagnon[11]. Ils révèlent aussi qu'elle serait également poussée à se tourner vers une carrière pornographique plus lucrative, le journal à scandale Weekly Asahi Geinō allant jusqu'à avancer l'existence d'une proposition d'un contrat de 100 000 000 de yen (1 000 000 d'euros) pour le tournage de cinq films de ce type ; Ai Kago doit réfuter ces rumeurs concernant une possible future carrière d'AV idol, mais reconnait avoir unilatéralement rompu son contrat en novembre sans l'accord de l'agence[12]. Son président annoncera en fin d'année dans un journal son intention de porter plainte contre elle pour la rupture de son contrat, et de lui réclamer une somme de 100 000 000 de yen en dédommagement des pertes financières qui en auraient découlé[13].

Le compagnon de Kago, Haruhiko Ando (44 ans), soupçonné d'entretenir des liens avec un clan mafieux (yakuza), est arrêté par la police le 6 septembre 2011 pour extorsion après avoir menacé un créancier (il sera relâché quelques jours après, sans suites) ; Ai Kago, présente lors de l'arrestation, est interrogée par la police sur l'affaire[14]. Le matin du 11 septembre, elle semble faire une tentative de suicide, après avoir alerté un membre de son entourage professionnel : retrouvée dans son appartement avec les poignets légèrement tailladés et dans un état d'hébétude probablement dû à une importante ingestion de médicaments, elle est transportée à l'hôpital, où il est rapidement déclaré que ses jours ne sont pas en danger[15],[16]. Elle en sort après quelques jours d'hospitalisation, puis, après un mois de silence, elle recommence à bloguer, déclarant aller bien désormais.

Pause, puis reprise[modifier | modifier le code]

Sans agence depuis 2011, la carrière d'Ai Kago est alors en pause. Le 20 décembre 2011, elle annonce s'être mariée dans le mois et être enceinte[17]. Elle met au monde une fille le 22 juin 2012[18].

En septembre 2013, elle reprend sa carrière en signant avec une agence d'artistes récemment créée, Ifu Hyôhyô ; en fin d'année est lancée une série d'auditions (intitulée "Girls Unit Project") pour trouver des chanteuses pour former un nouveau groupe musical autour d'elle. En juin 2014 est annoncé le lancement du groupe, un trio nommé Girls Beat, avec Remi Kita (ex-membre du groupe Akihabara Backstage Pass) et Ryona Himeno ; un premier single est annoncé pour le mois suivant[19].

Groupes[modifier | modifier le code]

Au sein du Hello! Project[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Single
Album
Participations (post H!P)
  • 10 février 2010 : Kirakira Majocco Cluv (album avec divers artistes)
    • Lum no Love Song (par Ai Kago et Brian Hardgroove de Public Enemy)
    • Himitsu no Akko-chan (par Ai Kago × Paolo Scotti)

Avec Morning Musume[modifier | modifier le code]

Singles
Albums

(+ compilations du groupe)

Avec Tanpopo[modifier | modifier le code]

Singles
Album

(+ compilations du groupe)

W[modifier | modifier le code]

Singles
Albums
  • 2 juin 2004 : Duo U&U
  • 2 mars 2005 2nd W
  • (prévu pour le 15 mars 2006, sortie annulée) W3 : Faithful

Avec Mini Moni[modifier | modifier le code]

Singles
Albums

Avec Girl's beat[modifier | modifier le code]

singles
  • 2014-07-22 : Sekai Seifuku
  • 2014-09-10 : Mada, Yareru

Autres participations[modifier | modifier le code]

Singles
Albums

(+ compilations diverses)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films
Dramas
  • 2001 : Kochira Dai-san Shakaibu こちら第三社会部
  • 2002 : Kochira Hon Ikegami Sho こちら本池上署
  • 2002 : Tou-san no Natsu Matsuri 父さんの夏祭り
  • 2002 : Angel Hearts (avec Morning Musume)
  • 2002 : Morning Musume Seishun Love Stories : Toki o Kakeru Shojo (téléfilm, adaptation de La Traversée du temps ; avec Morning Musume)
  • 2002 : Kochira Hon Ikegami Sho 1
  • 2003 : Victory! ~Foot Girls no Seishun (VICTORY! ~フットガールズの青春~) (avec Aya Matsura et quelques Morning Musume)
  • 2003 : Kochira Hon Ikegami Sho 2
  • 2004 : Kochira Hon Ikegami Sho 3
  • 2004 : Kochira Hon Ikegami Sho 4
  • 2004 : Mini Moni de Bremen no Ongakutai (ミニモニ。でブレーメンの音楽隊) (rôle principal des épisodes 9 à 12 ; avec Mini Moni)
  • 2005 : Kochira Hon Ikegami Sho 5
  • 2008 : Tonsure
  • 2008 : Nihonshi Suspens Gekijō
  • 2009 : Ikemen Shin Sobaya Tantei

Divers[modifier | modifier le code]

Émissions TV
DVD
  • 2008 : Kago Channel (Vol.1)
  • 2008 : Kago Channel (Vol.2)
  • 2009 : Gekkan Kago Ai - marionnette
  • 2009 : Micchaku Kago Ai
  • 2009 : Kago Ai VS. FRIDAY
  • 2010 : LOS ANGELES
  • 2011 : Ai Kago meets Jazz ~The First Door Live~
Comédies musicales et théâtres
  • 2005 : Fushigi Shoujo Tantei Cara & Mel, Ma no Violin Dounan Jiken (ふしぎ少女探偵 キャラ&メル 魔のヴァイオリン盗難事件)
Radio
  • 2000-2002 : Tanpopo Henshubu OH-SO-RO!
  • 2001-2003 : Minimoni. no Minna HAPPY!
  • 2003-2004 : Young Town Douyoubi
Photobooks
  • 2008 : Kago Ai LIVE - Kago Ai no Miseinen Hakusho (essai)
  • 2009 : Gekkan Kago Ai - Super Cargo (photobook + interview)
  • 2009 : Gekkan Kago Ai - Super Remix (photobook)
  • 2009 : Kago Ai Kinyōbi (photobook)
  • 2010 : Kago Ai Shashinshū LOS ANGELES (photobook)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]