Walter Browne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Browne.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Walter Brown.

Walter Browne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Walter Browne en 2002

Naissance 10 janvier 1949 (65 ans)
Sydney, Australie
Nationalité Drapeau d'Australie Australien
Drapeau des États-Unis Américain
Profession Joueur d'échecs
Distinctions
Champion des États-Unis
Grand maître international (1970)

Walter Shawn Browne (né le 10 janvier 1949 à Sydney en Australie) est un grand maître du jeu d'échecs et un joueur de poker américain et australien. Browne a remporté le championnat d'échecs des États-Unis six fois.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Browne est né d'un père américain et d'une mère australienne. Sa famille s'établit à New York alors qu'il a trois ans et il déménage pour la Californie en 1973.

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Champion junior des États-Unis[modifier | modifier le code]

Browne remporte le championnat junior des États-Unis en 1966.

Champion d'Australie et grand maître international (1969-1970)[modifier | modifier le code]

Walter Browne en 1974
Walter Browne en 1971

Browne représente son pays natal, l'Australie, pendant une brève période. Il remporte le championnat d'Australie en 1969. Il est premier ex æquo avec Renato Naranja au tournoi zonal asiatique en 1969 à Singapour sous les couleurs australiennes, ce qui lui vaut le titre de maître international et une invitation au tournoi des grands maîtres de San Juan (Porto Rico). Il y décroche le titre de grand maître avec une 2e place partagée avec Bruno Parma et Arthur Bisguier, derrière le champion du monde en titre, Boris Spassky.

Olympiades d'échecs avec l'équipe d'Australie (1970 et 1972)[modifier | modifier le code]

Walter Browne a défendu le premier échiquier de l'équipe d'Australie au cours des Olympiades de 1970 et de 1972 avant de représenter les États-Unis à partir de 1974.

  • Siegen 1970, 1er échiquier pour l'Australie, 14/19 (+10 =8 -1);
  • Skopje 1972, 1er échiquier pour l'Australie, 17,5/22 (+15 =5 -2), médaille de bronze individuelle;

Champion des États-Unis[modifier | modifier le code]

Browne a remporté le championnat d'échecs des États-Unis à six reprises : il gagne le titre à Chicago en 1974 avec 9,5/13, à Oberlin en 1975 avec 8,5/13, à Mentor en 1977 avec 9/13, à Greenville en 1980 avec 7,5/12, à South Bend en 1981 avec 9/14 et en 1983 avec 9/13. Seuls Bobby Fischer et Samuel Reshevsky ont remporté plus de six fois le titre.

Tournois interzonaux[modifier | modifier le code]

Walter Browne en 1975

Browne se qualifie à trois tournois interzonaux, mais ne parvient jamais au tournoi des candidats. À Manille en 1976, il marque 8,5/19 et est à la 15e place. À Las Palmas en 1982, il est 14e et dernier avec 3/13. À l'interzonal de Taxco en 1985, il partage la 9e place avec 6,5/15[1].

Olympiades avec l'équipe des États-Unis[modifier | modifier le code]

Browne a généralement obtenu de bons résultats aux Olympiades au cours de ses six participations. Il a représenté l'Australie deux fois et les États-Unis quatre fois, remportant un total de cinq médailles, toutes de bronze. Son score général est de 55½/86 (+40 =31 -15), soit 64,5 % :

  • Nice 1974, 3e échiquier pour les États-Unis, 10,5/17 (+7 =7 -3), médaille de bronze par équipe;
  • Buenos Aires 1978, 2e échiquier pour les États-Unis, 4,5/9 (+3 =3 -3), médaille de bronze par équipe;
  • Lucerne 1982, 1er échiquier pour les États-Unis, 5,5/10 (+4 =3 -3), médaille de bronze par équipe;
  • Salonique 1984, 4e échiquier pour les États-Unis, 3,5/9 (+1 =5 -3), médaille de bronze par équipe.

Autres résultats[modifier | modifier le code]

Browne est très présent dans le milieu des échecs américains dans les années 1970 et 1980. À part ses victoires aux championnats des États-Unis, il remporte aussi l'Open National à onze reprises, l'Open américain sept fois, l'Open mondial trois fois et le championnat open des États-Unis deux fois (1971 et 1972).

Browne remporte également des succès en tournois internationaux dans les années 1970 et 1980, notamment à Venise en 1971, à Wijk aan Zee 1974, Winnipeg 1974, au championnat panaméricain 1974, au Lone Pine International (en) en 1974, à Mannheim en 1975, à Reykjavik en 1978, Wijk aan Zee 1980, au Chili en 1981, en Indonésie en 1982 (avec Ron Henley), à l'Open de New York 1983, à Gjovik 1983 et Naestved 1985[1].

Après avoir domine le championnat des États-Unis pendant 10 ans, Browne ne peut renouveler cet exploit après 1983. Il marque 7½/17 en 1984, 6½/13 en 1985, 6/15 en 1986, 6/13 en 1987 et 6/15 en 1989[1]. Il remporte l'Open du Canada en 1991.

En 2005, Browne est premier de l'Open Senior des États-Unis. Browne a remporté plus de tournoi au système suisse que n'importe quel autre joueur américain[2]. Il a été admis au US Chess Hallof Fame en 2003.

Style[modifier | modifier le code]

Browne a tendance a utiliser beaucoup de son temps dans l'ouverture et dans le début du milieu de partie, ce qui a pour conséquence de le plonger en zeitnot à l'approche du contrôle du temps et commet alors des erreurs, bien qu'il joue généralement correctement cette phase de jeu[2].

Au début de sa carrière, dans les années 1970, Browne suivait son modèle Bobby Fischer et ouvrait ses parties principalement avec 1.e4. À partir de 1975, il commença à ouvrir ses parties avec 1.d4 ou 1.c4.

Browne et les échecs rapides et éclair[modifier | modifier le code]

Joueur de parties rapides de niveau mondial, Browne a fondé la World Blitz Chess Association en 1988, qui a plus tard rencontré des problèmes de financement.

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

  • Browne - Suckerman, New York 1973, 1-0
  • Browne - Christiansen, ch É-U 1977, 1-0

Poker[modifier | modifier le code]

Browne est un joueur professionnel de poker depuis 1966. Il joue plusieurs fois par semaine au Oaks Club à Emeryville en Californie. En juin 2007, il a remporté 189 960 $ au World Series of Poker[3].

Publications[modifier | modifier le code]

En 1988, Browne a été le fondateur de la World blitz chess association (W.B.C.A.) qui organisait des tournois en blitz. À la fin des années 1980 et dans les années 1990, il fut l'éditeur d'une revue sur les échecs en blitz : Blitz Chess (1988–2002) qui s'est arrêtée avec l'avènement d'internet.

  • Walter Browne, Ljubomir Ftacnik et Danny Kopec, Champions of the New Millennium, Quality Chess UK, 2008
  • Walter Browne, The Stress of Chess: My Life, Career and 101 Best Games, éd. New in Chess, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chessmetrics : Walter Browne
  2. a et b Biographie de Walter Browne sur le site de la fédération américaine
  3. Résultats de Walter Browne, CardPlayer.com