Larry Evans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Larry Evans

Description de cette image, également commentée ci-après

Larry Evans (1964)

Naissance 23 mars 1932
Manhattan, New York, États-Unis
Décès 15 novembre 2010 (à 78 ans)
Reno, Nevada, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Joueur d'échecs, journaliste

Larry Melvyn Evans, né le 23 mars 1932 à Manhattan et mort le 15 novembre 2010[1] à Reno dans le Nevada, est un grand maître américain du jeu d'échecs, et un journaliste. Il a remporté le championnat d'échecs des États-Unis à cinq reprises et l'Open des États-Unis quatre fois.

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Evans apprend à jouer sur la 42e rue de New York pour 10 cents par heure et devient rapidement connu. À 14 ans, il est 4e-5e au championnat du Marshall Chess Club (en). L'année suivante, il l'emporte, devenant le plus jeune champion du club. Il finit 2e ex æquo au championnat junior des États-Unis, ce qui lui vaut un article dans l'édition de septembre 1947 de Chess Review. À 16 ans, il participe au championnat des États-Unis et partage la 8e place[2]. Evans partage la première place avec Arthur Bisguier au championnat junior de 1949. À 18 ans, il remporte le championnat de l'État de New York ainsi qu'une médaille d'or à l'Olympiade de Dubrovnik en 1950 (+8 =2)[3]. En 1951, il remporte le championnat des États-Unis, devant Samuel Reshevsky. Il gagne à nouveau l'année suivante, après un match contre Herman Steiner[4]. Puis, il remporte le championnat trois fois, en 1961-1962, 1967-1968 et 1980, partagé avec Walter Browne et Larry Christiansen dans cette dernière édition.

La Fédération internationale des échecs lui octroie le titre de maître international en 1952 et celui de grand maître international en 1957. En 1956, le département d'état le nomme ambassadeur des échecs.

Evans obtient de bons résultats dans de nombreux tournois américains au cours des années 1960 et 1970, mais il est moins présent à l'étranger et ses succès y sont plus rares. Il remporte l'Open des États-Unis en 1951, 1952 et 1954 (devant Arturo Pomar au départage) et finit à égalité avec Walter Browne en 1971. Il remporte également le premier tournoi Lone Pine International (en) en 1971[5]. Il représente les États-Unis au cours de huit Olympiades d'échecs au cours d'une période de 26 ans, remportant l'or (en 1950), l'argent (1958) et le bronze (1976) individuellement et participe aux médailles d'or (1976) et d'argent (1966) de l'équipe américaine[6]

Ses meilleurs résultats à l'étranger comprennent deux victoires à l'Open du Canada, en 1956 à Montréal et en 1966 à Kingston. Il est 1er-2e en 1975 à Portimão (Portugal)[7] et 2e-3e avec le champion du monde Tigran Petrossian et derrière Jan Hein Donner à Venise en 1967. Sa seule participation au cycle du championnat du monde est une 14e place au tournoi interzonal d'Amsterdam en 1964[8].

Il s'est ensuite consacré au suivi du jeune prodige Bobby Fischer, parti à la conquête du titre de champion du monde. Il a été le secondant de Fischer aux matchs des candidats pour le championnat du monde 1972, bien qu'il ne fasse pas partie de l'équipe de Fischer pour la finale en raison d'un différend entre les joueurs.

En octobre 1968, son classement Elo de la fédération américaine est de 2631.

Carrière d'écrivain et de journaliste[modifier | modifier le code]

À 18 ans, il publie Les Meilleurs parties de David Bronstein 1944-1949 et Tournoi de Vienne 1922. Son livre, New Ideas in Chess sort en 1958. Il a signé plus de 20 livres sur les échecs tout au long de sa carrière[9].

Il a aussi coécrit avec Walter Korn (en) la 10e édition du traité d'ouvertures Modern Chess Openings (en) (1965). Il participe également à la rédaction de Mes 60 meilleures parties de Fischer, écrivant les introductions et incitant le champion à publier ce livre[10]. Il publie Modern Chess Brilliancies en 1970, What's the Best Move en 1973 et Test Your Chess I.Q. en 2001.

Evans commence sa carrière de journaliste dans les années 1960, contribuant à la création de l'American Chess Quarterly qui est publié de 1961 à 1965. Il est aussi éditeur de Chess Digest dans les années 1960 et 1970. Pendant plus de 30 ans il dispose d'une rubrique de questions et réponses dans Chess Life, le magazine officiel de la fédération américaine et rédige également des articles pour le site en ligne. Sa rubrique hebdomadaire, Evans on Chess est publiée dans plus de 50 journaux à travers les États-Unis. Il participe aussi au contenu du World Chess Network.

Evans a aussi commenté les matchs importants pour le Time et ABC's Wide World of Sports, notamment le match de championnat du monde de 1972 entre Bobby Fischer et Boris Spassky à Reykjavik et le championnat du monde d'échecs 1993 entre Garry Kasparov et Nigel Short à Londres ainsi que le championnat du monde d'échecs 2000 entre Vladimir Kramnik et Garry Kasparov.

Evans a également contribué au contenu didactique du logiciel Chessmaster, notamment le questionnaire sur les finales et les commentaires des parties. Ses contributions lui ont valu de nombreuses récompenses, notamment le Prix du journaliste de l'année de la fédération américaine. Il est admis au US Chess Hall of Fame en 1994.

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Cette partie, contre le futur grand maître Daniel Yanofsky, qui a remporté un prix de beauté pour sa victoire contre Mikhail Botvinnik au tournoi de Groningue l'année précédente, est la première victoire d'Evans contre un joueur de renom :

Yanofsky - Evans, 1947
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Case blanche a8 vide Case noire b8 vide Roi noir sur case blanche c8 Case noire d8 vide Case blanche e8 vide Case noire f8 vide Case blanche g8 vide Case noire h8 vide
Case noire a7 vide Pion noir sur case blanche b7 Pion noir sur case noire c7 Case blanche d7 vide Case noire e7 vide Pion noir sur case blanche f7 Pion noir sur case noire g7 Pion noir sur case blanche h7
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Pion noir sur case blanche e6 Case noire f6 vide Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Pion blanc sur case blanche b5 Case noire c5 vide Case blanche d5 vide Case noire e5 vide Case blanche f5 vide Case noire g5 vide Reine noire sur case blanche h5
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Cavalier noir sur case noire f4 Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Pion blanc sur case noire a3 Case blanche b3 vide Cavalier blanc sur case noire c3 Tour noire sur case blanche d3 Case noire e3 vide Pion blanc sur case blanche f3 Case noire g3 vide Pion blanc sur case blanche h3
Case blanche a2 vide Pion blanc sur case noire b2 Reine blanche sur case blanche c2 Case noire d2 vide Case blanche e2 vide Case noire f2 vide Pion blanc sur case blanche g2 Roi blanc sur case noire h2
Case noire a1 vide Case blanche b1 vide Case noire c1 vide Case blanche d1 vide Case noire e1 vide Case blanche f1 vide Tour blanche sur case noire g1 Case blanche h1 vide
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Position après 25. f3

Yanofsky - Evans, Open des États-Unis 1947, défense Alekhine B05

1. e4 Cf6 2. e5 Cd5 3. d4 d6 4. Cf3 Fg4 5. h3 Fxf3 6. Dxf3 dxe5 7. dxe5 e6 8. a3 Cc6 9. Fb5 Dd7 10. c4 Cde7 11. 0-0 Dd4 12. Fg5 a6 13. Fxe7 axb5 14. Fxf8 Txf8 15. cxb5 Cxe5 16. De2 0-0-0 17. Cc3 Cg6 18. Tad1 De5 19. Dc2 Txd1 20. Txd1 Td8 21. Tc1 Cf4 22. Rh1 Dh5 24. Rh2 Td3 25. f3 (diagramme)

25…Txf3! 26. Td1 Cxh3! 27. gxf3 Cf2+ 28. Rg3 Dh3+ 29. Rf4 Dh2+ 30. Re3 0-1

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce du décès de Larry Evans sur le site de la fédération américaine d'échecs
  2. William Lombardy, David Daniels, U.S. Championship Chess, David McKay,‎ 1975 (ISBN 0-679-13042-X), p. 33-36
  3. Főldeák 1979, p. 181, 183
  4. Lombardy 1975, p. 40
  5. John Grefe (en) et Dennis Waterman, The Best of Lone Pine: The Louis D. Statham Chess Tournaments 1971-1980, R.H.M. Press,‎ 1981 (ISBN 0-89058-049-9), p. 38, 42.
  6. Árpád Főldeák, Chess Olympiads 1927-1968, Dover Publications,‎ 1979 (ISBN 0-486-23733-8), p. 181-83, 198-202, 264-69, 311-15, 358-64, 383-89
  7. Informateur d'échecs, Volume 20, 1976, p. 263.
  8. B.M. Kazic, International Championship Chess: A Complete Record of FIDE Events,‎ 1974 (ISBN 0-273-07078-9), p. 167-68
  9. Larry Evans, This Crazy World of Chess, Cardoza Publishing (en),‎ 2007 (ISBN 1-58042-218-7), p. 4e de couverture
  10. Evans 2007, p. 20, 29

Liens externes[modifier | modifier le code]