Viktor Belenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Viktor Ivanovitch Belenko (en russe : Виктор Иванович Беленко), né le 15 février 1947 à Naltchik (république de Kabardino-Balkarie, en Union soviétique), est un ingénieur aéronautique et un conférencier américain, d'origine soviétique. Il est connu comme un transfuge soviétique, qui passa à l'Ouest aux commandes de son MiG-25 en 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

MiG-25.

Belenko était un pilote au 513e régiment de chasseurs de la 11e Armée de l'Air des Forces de Défense aériennes de l'Union soviétique, basé à Tchougouïevka (kraï du Primorie), dans l'Extrême-Orient russe. Le 6 septembre 1976, Belenko réussit à poser son chasseur à réaction Mikoyan-Gourevitch MiG-25 "Foxbat" à Hakodate, au Japon, après un vol de 990 km. C'était la première fois que des experts occidentaux furent en mesure d'examiner de près cet appareil, qui révéla ainsi ses secrets [1].

L'asile lui fut accordé par le président des États-Unis Gerald Ford et un fonds spécial fut créé pour lui permettre de mener une vie confortable aux États-Unis, bien différente de la morne existence des pilotes sur les bases aériennes soviétiques, telle que décrite par Belenko [2]. Après sa défection, il fut interrogé pendant cinq mois, puis employé comme consultant pendant plusieurs années.

Le MiG fut démonté, étudié, puis renvoyé en Union soviétique dans une trentaine de caisses. Belenko avait aussi apporté le manuel de pilotage du MiG-25 "Foxbat", dans l'espoir qu'il aiderait les pilotes américains à évaluer et tester l'appareil. Mais le gouvernement japonais autorisa seulement les autorités américaines à examiner l'avion et à faire des essais au sol du radar et des moteurs.

Belenko ne fut pas le seul pilote à avoir fait défection du bloc soviétique de cette manière. En mars et mai 1953, deux pilotes polonais firent chacun voler leur MiG-15 jusqu'au Danemark. En 1985 et 1987, des pilotes d'hélicoptère soviétiques en service en Afghanistan firent défection au Pakistan. Le capitaine Alexander Zouïev posa son MiG-29 à Trabzon, en Turquie, le 20 mai 1989.

Les conséquences financières de la défection de Belenko furent énormes pour l'Union soviétique. Le ministère soviétique de la Défense décida de pouvoir remplacer complètement le système de classification des cibles sur tous les avions militaires soviétiques et il y consacra plus de 2 milliards de roubles.[réf. nécessaire]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le directeur de la CIA, George Bush, la livraison du MiG-25 « is probably a major intelligence bonanza » pour l'Occident. The New York Times, 19 septembre 1976, p. 3.
  2. David Binder, « Soviet Defector Depicts Grim Life at MIG-25 Base », The New York Times, 13 janvier 1977, p. 1.