Trianon-Pavillon de Flore (Liège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 38′ 24.59″ N 5° 34′ 54.31″ E / 50.6401639, 5.5817528 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trianon.

Le Pavillon de Flore ou bonbonnière de la rue Surlet est un ancien théâtre situé en plein cœur du quartier d'Outremeuse de Liège.

Histoire[modifier | modifier le code]

Inauguré en 1864 dans l'annexe d'un horticulteur, d'où son nom, cette salle très populaire de la rue Surlet, avait autrefois une réputation sulfureuse. Jean-Baptiste Clément, fuyant la police de Napoléon III, y a monté la revue qui permit aux Liégeois, avant Paris, de découvrir la Commune de Paris.

Théâtre des genres les plus variés, on y monte des pièces en wallon, en français, en passant par la revue et la chanson française.

Le petit orchestre du Pavillon de Flore était formé de quelques musiciens dont certains deviendront célèbres comme César Thomson, Ovide Musin, les hauboïstes Guillaume Guidé et Sylvain Dupuis, ou encore Eugène Ysaÿe qui y jouera sous la direction de son père Nicolas.

Yvette Guilbert y fera ses premiers pas et Aristide Bruant s’y illustrera également.

Devenu salle de cinéma de 1929, le Crosly O-M, pour Outremeuse, il accueille en 1974 le théâtre du Trianon chassé du boulevard de la Sauvenière par les démolitions. Aujourd'hui, le Pavillon de Flore est demeuré très populaire et est un lieu incontournable de la vie liégeoise.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Conradt, Histoire des théâtres de Liège : Le Casino Grétry, Le Pavillon de Flore, Le Royal Bataclan, Le Fontainebleau, t. 2, Liège, CÉFAL,‎ 2006, 196 p. (ISBN 2871302189 et 9782871302186, OCLC 470588460)
  • A. Chevalier et R. Ruwet, Mémoire en images-Liège, Sutton, Joué-les-Tours, 1998.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]