Torbern Olof Bergman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergmann.
Torbern Bergman

Torbern Olof Bergman, (né le 20 mars 1735 à Katrineberg dans la Westrogothie et décédé le 7 juillet 1784 à Medevi) est un chimiste suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'intéresse à plusieurs branches des sciences devint en 1758 professeur d’histoire naturelle, en 1761, de mathématiques et en 1766 professeur de chimie et de métallurgie à l'Université d'Uppsala[1]. Il sera le professeur de Carl Wilhelm Scheele, qui le soutiendra et permettra à ce dernier de devenir membre de l'Académie royale des sciences de Suède. Torbern Olof Bergman est devenu membre de la Royal Society le 25 avril 1765.

On lui doit plusieurs découvertes importantes, entre autres celles de l'air fixe (acide carbonique), de l'acide oxalique, du gaz hépatique (hydrogène sulfuré). Il réforma la minéralogie en la fondant sur la composition chimique des corps, et observa le premier le rapport constant des formes géométriques des cristaux avec la nature de chaque substance. Il recommanda l'usage du chalumeau, dont il avait lui-même usé pour ses découvertes.

Condorcet et Félix Vicq d'Azyr ont prononcé son Éloge.

Une espèce minérale lui a été dédiée par Abraham Gottlob Werner en 1793 la torbernite.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Johannes Uray, Chemische Theorie und mineralogische Klassifikationssysteme von der chemischen Revolution bis zur Mitte des 19. Jahrhunderts. In: Berhard Hubmann, Elmar Schübl, Johannes Seidl (Hgg.), Die Anfänge geologischer Forschung in Österreich. Beiträge zur Tagung „10 Jahre Arbeitsgruppe Geschichte der Erdwissenschaften Österreichs“ von 24. bis 26. April 2009 in Graz. Graz 2010, S 107-125.
  • Mostrom, Birgitta. (1957). Torbern Bergman: a bibliography of his works. Stockholm: Almqvist & Wiksell. Includes over 300 items, including translations printed up to 1956.
  • Schufle, J.A. (1985). Torbern Bergman : a man before his time. Lawrence, Kan.: Coronado Press.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.277

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.