The Man with the Horn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Man with the Horn

Album par Miles Davis
Sortie 1981
Enregistré 1 juin 1980 - 6 mai 1981 à Columbia Studio, New York
Durée 52:37
Genre jazz fusion
Producteur Teo Macero
Label Columbia Records
Critique

Albums par Miles Davis

The Man with the Horn est un album jazz fusion de Miles Davis paru en 1981.

Historique[modifier | modifier le code]

L'album est orienté rock, mêlant une pop des années 1980 avec des improvisations funk et fusion. Il signe le retour de Miles Davis après une éclipse de six années. Les derniers enregistrements dataient de 1975, les live Agharta et Pangaea. Le dernier album studio de 1972, On the Corner.

The Man with the Horn est plus accessible et moins expérimental que les albums précédents, plus funk, pop, voire rock. Miles Davis semble influencé par l'air du temps et les musiciens en vogue, en particulier Prince[1].

Mike Stern sur Fat Time et Barry Finnerty sur Back Seat Betty interprètent des solos de guitare quasi hard rock.

"Shout" est une relecture à peine déguisée de "Shaft" de Isaac Hayes (1971)[2].

Aida, Ursula et Back Seat Betty sont dédiés à trois amies de Miles dont Betty Mabry[3].

Le public découvre le bassiste Marcus Miller qui annonce l'après "Jaco"[4] et jouera un rôle de premier plan dans la suite de la carrière de Miles Davis.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Fat Time Miles Davis 9:57
2. Back Seat Betty Miles Davis 11:16
3. Shout Glenn Burris, Randy Hall et Robert Irving III 5:51
4. Aïda Miles Davis 8:12
5. The Man With The Horn Randy Hall et Robert Irving III 6:35
6. Ursula Miles Davis 10:46

Musiciens[modifier | modifier le code]

Titres 1, 2, 4 et 6[modifier | modifier le code]

Titres 3 et 5[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

« J'avais décidé de revenir et de refaire de la musique, mais je n'avais pas de groupe. Juste Al Foster à la batterie et Peter Cosey à la guitare pour commencer. (...) Je savais qu'il fallait évoluer vers quelque chose de différent de ce que je faisais avant de m'arrêter. (...) En avril, mon neveu Vincent Wilburn a amené ses copains de Chicago pour jouer avec moi : Randy Hall, Robert Irving et Felton Crews. Il est resté jusqu'en juin et, après nous être rodés, nous avons travaillé sur "The Man with the Horn". Dave Liebman m'a branché sur Bill Evans, saxophoniste qui a pris part à la séance puis est entré dans mon groupe. Dave avait été le professeur de Bill. »

— Miles Davis avec Quincy Troupe, Miles. L'autobiographie, Infolio, 2007, p.365 et 366.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Jousse et Philippe Auclair, Dictionnaire du Rock, sous la direction de Michka Assayas, Robert Laffont, 2002, p.449.
  2. Frédéric Goaty, Miles Davis Collection 1981-1991, Jazz Magazine no 606, septembre 2009, p.37.
  3. Miles Davis et Quincy Troupe, Miles l'autobiographie, Infolio, 2007, p.366.
  4. ibid.
  5. Vincent Wilburn est le neveu de Miles Davis.