Dingo (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dingo

Album par Miles Davis et Michel Legrand
Sortie 1992
Enregistré 1991
Durée 45:45
Genre Jazz
Producteur Gordon Meltzer
Label Warner. Bros
Critique

Dingo est un album de Miles Davis et Michel Legrand sorti en 1992. C'est la B.O. du film éponyme.

Historique[modifier | modifier le code]

Le film met en vedette Miles Davis qui y joue en quelque sorte son propre rôle, Billy Cross, un célèbre trompettiste de jazz. Le film tient de la biographie romancée, sur fond de musique composée et interprétée par Miles Davis et Michel Legrand, dont il s'agit de la seconde collaboration, après l'album Legrand Jazz paru quelque trente ans plus tôt.

Citation[modifier | modifier le code]

« Un an avant sa mort, Miles m’a appelé à Paris et m’a dit : « La grenouille — il m’appelait toujours “la grenouille” — amène-toi à Los Angeles ! Nous allons réaliser une bande originale de film ensemble ! » Il faisait la bande originale d’un film australien intitulé Dingo, dans lequel il jouait également. Quand Miles a téléphoné, j’ai pris le premier avion pour Los Angeles ! Nous y avons passé une journée, deux journées, trois journées, lui avec sa trompette, moi au piano. Mais plutôt que de travailler, nous avons beaucoup bu, mangé, parlé et écouté de la musique […]. À un certain moment, je lui ai dit : « Miles, nous sommes censés entrer en studio dans quatre jours, un gros orchestre va nous y attendre, et nous n’avons rien ! » Il m’a répondu : « Laisse tomber. Contentons-nous d’avoir du plaisir ». Finalement, je lui ai dit : « J’ai une idée. Reste ici. Je vais tout écrire seul, préenregistrer avec l’orchestre, et le jour suivant tu t’occuperas de tes parties de trompette ». « Michel, tu es un génie ». Il était si paresseux : c’est ce qu’il voulait entendre depuis le début. J’ai travaillé pendant trois jours et trois nuits, puis il est venu et a joué comme un ange. Il n’a jamais joué ce à quoi je m’attendais, pas même une fois. Il lui arrivait de débuter avec une note à laquelle je n’avais pas même rêvé. C’était là son génie. Dieu que j’aimais cet homme ! Chose étrange, mon premier disque de jazz fut avec lui, et son dernier disque de jazz fut avec moi. »

— Michel Legrand (cité dans les notes originales de Michel Legrand : Legrand Jazz + Miles Davis : Ascenseur pour l’échafaud (EJC 55433))

Titres[modifier | modifier le code]

  1. "Kimberley Trumpet"
  2. "Arrival"
  3. "Concert on the Runway"
  4. "Departure"
  5. "Dingo Howl"
  6. "Letter as Hero"
  7. "Trumpet Cleaning"
  8. "Dream"
  9. "Paris Walking I"
  10. "Paris Walking II"
  11. "Kimberley Trumpet in Paris"
  12. "Music Room"
  13. "Club Entrance"
  14. "Jam Session"
  15. "Going Home"
  16. "Surprise!"

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Jimmy Cleveland – trombone
  • Buddy Collette – bois
  • Miles Davis – trompette
  • Marty Krystall – woodwind
  • Michel Legrand – claviers, arrangements et direction
  • Alphonse Mouzon – batterie, percussion
  • Charles Owens – bois
  • Kei Akagi – claviers
  • Richard Todd – cor d'harmonie
  • Foley – basse
  • John Bigham – batterie, percussions
  • George Bohannon – trombone
  • Oscar Brashear – trompette
  • Ray Brown – trompette
  • David Duke – cor d'harmonie
  • Chuck Findley – trompette
  • Kenny Garrett – saxophone alto
  • George Graham – trompette
  • Bill Green – bois
  • Thurman Green – trombone
  • Marni Johnson – cor d'harmonie
  • Jackie Kelso – bois
  • Abraham Laboriel – basse
  • Harvey Mason, Sr. – batterie, percussions
  • Lew McCreary – trombone
  • Dick Nash – trombone
  • Alan Oldfield – claviers
  • Benny Rietveld – basse
  • Mark Rivett – guitare
  • Nolan Andrew Smith – trompette
  • John Stephens – bois
  • Ricky Wellman – batterie, percussions
  • Vincent DeRosa – cor d'harmonie