Tchop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tchop
Чоп
Blason de Tchop
Héraldique
Drapeau de Tchop
Drapeau
Tchop : le centre ville
Tchop : le centre ville
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Transcarpathian Oblast.svg Oblast de Transcarpatie
Maire Halyna Tsar
Code postal 89500 — 89509
Indicatif tél. +380 3137
Démographie
Population 9 018 hab. (2014)
Densité 1 457 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ N 22° 12′ E / 48.433, 22.248° 26′ Nord 22° 12′ Est / 48.433, 22.2  
Altitude 106 m
Superficie 619 ha = 6,19 km2
Divers
Fondation 1281
Statut Ville depuis 1957
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Transcarpatie

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Transcarpathie
City locator 14.svg
Tchop

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Tchop

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Tchop
Liens
Site web chop.org.ua/
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Tchop (en ruthène et en ukrainien : Чоп ; en hongrois : Csap ; en slovaque : Čop ; en anglais : Chop) est une ville de l'oblast de Transcarpathie, en Ukraine. Sa population s'élevait à 9 018 habitants en 2014.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tchop est située au bord de la rivière Tisza, qui la sépare de la ville hongroise de Záhony, à 22 km au sud d'Oujhorod.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tchop partage l'histoire de l'Ukraine subcarpatique et a été soumise à plusieurs États au cours des siècles. Au milieu du XIe siècle, elle est conquise par les Magyars. La première mention écrite date de 1281, sous la forme « Tchap ».

Alors que les Ottomans occupent la majeure partie de l'Europe centrale, la Hongrie royale reste dans le Royaume de Hongrie (1538–1867). Jusqu'en 1918, la ville (nommée Csap) fait partie de l'Autriche-Hongrie, après le compromis de 1867, dans la Transleithanie, chef-lieu du comitat de Ung.

Un bureau de poste est ouvert en 1869, dépendant de la direction de Košice[1].

La Ruthénie est confiée à la Tchécoslovaquie (partie de la Ruthénie Subcarpatique) par les Alliés en septembre 1919, sous condition que lui fût accordé un statut d'autonomie[2].

Le sud de la Ruthénie est rendue à la Hongrie le 2 novembre 1938 à la suite du Premier arbitrage de Vienne.

Le 29 octobre 1944, la ville est prise par l'Armée rouge dans le cadre de l'Opération Carpates orientales. En 1945, elle est incorporée à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Depuis 1991, elle fait partie de l'Ukraine indépendante.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[3] :

Évolution démographique
1880 1910 1930 1940 1959* 1970*
1 187 2 318 3 572 3 371 4 985 6 365
1979* 1989* 2001* 2012 2013 2014
7 839 9 639 9 506 8 977 8 994 9 018


Le taux de natalité en 2012 était de 12,5% avec 112 naissances (contre un taux de natalité de 12,1% en 2011 pour 109 naissances) tandis que le taux de mortalité lui était de 11,7% avec 105 décès (contre un taux de mortalité de 10,2% en 2011 pour 91 décès).

Structure par âge[modifier | modifier le code]

0-14 ans : 18,3 % en augmentation (838 hommes et 809 femmes)
15-64 ans : 71,5 % en diminution (3 121 hommes et 3 265 femmes)
65 ans et plus : 10,2 % en augmentation (313 hommes et 607 femmes) (2013, officiel)

Nationalités[modifier | modifier le code]

Selon le recensement national ukrainien de 2001, la population de Tchop comprenait[4] :

Transports[modifier | modifier le code]

Tchop se trouve à 25 km d'Oujhorod par le chemin de fer comme par la route. La ville est un important nœud ferroviaire de l'Ukraine, sur les lignes LvivStryïBudapest et LvivOujgorodKošice. Près de Tchop, se trouvent des points de passage routier et ferroviaire de l'Ukraine avec la Hongrie et ferroviaire avec la Slovaquie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Edwin Mueller, Die Poststempel auf der Freimarken-Ausgabe 1867 von Österreich und Ungarn, Vienne, 1930.
  2. André et Jean Sellier, Atlas des peuples d'Europe centrale, Paris, Éditions La Découverte, 1991, p. 113.
  3. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  4. Office des statistiques d'Ukraine [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]