Guerre civile colombienne (1860-1862)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerre civile colombienne (1860-1862)
Informations générales
Date 1860-1862
Lieu Confédération grenadine
Issue Victoire des libéraux
Forces en présence
Parti libéral Parti conservateur
Batailles
m

Guerre civile

La Concepción · Las Guacas · Segovia · Amalia (es) · Santa Bárbara de Cartago (es)

Conflit frontalier avec l'Équateur

Tulcán (es) · Cuaspud (es)

La guerre civile colombienne de 1860-1862 est une guerre civile au caractère politico-religieux qui s'est déroulé dans la Confédération grenadine (actuels pays de Colombie et de Panamá) entre 1860 et 1862.

Origine du conflit[modifier | modifier le code]

La guerre civile de 1860-1862 est la manifestation des intérêts du parti libéral colombien qui souhaite aller plus loin dans la politique de fédéralisme initiée par la création de la Confédération et achever la séparation de l'Église et de l'État. Il s'oppose en cela au gouvernement central tenu par le parti conservateur.

Déroulement[modifier | modifier le code]

En 1861, le général Tomás Cipriano de Mosquera (ancien président de la République de Nouvelle-Grenade entre 1845 et 1849 et chef de file des libéraux) déclare la sécession de l'État souverain du Cauca, le plus vaste des États fédérés, et la guerre au gouvernement de la Confédération grenadine afin d'augmenter le pouvoir du Cauca au sein de la confédération. Le 18 juillet 1861, Mosquera prend Bogota et se déclare président provisoire. L'un de ses premiers actes est de renommer le pays en États-Unis de Nouvelle-Grenade (espagnol : Estados Unidos de Nueva Granada), nom abandonné en novembre de la même année pour celui d'États-Unis de Colombie (espagnol : Estados Unidos de Colombia).

Conséquences[modifier | modifier le code]

À partir du 4 février 1863 se réunit la convention de Rionegro. Il en résulte une nouvelle constitution qui entérine le changement de nom du pays et redéfinit la répartition des pouvoirs entre le gouvernement central et les États fédérés au profit de ces derniers. La diminution du pouvoir central entraînera de nombreux heurts entre les États fédérés, certains dégénérant en guerre civile (notamment en 1876-1877).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]