Tatiana Proskouriakoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Tatiana Proskouriakoff.

Tatiana Avenirovna Proskouriakoff (Tomsk, Russie, 23 janvier 1909États-Unis, 30 août 1985) est une épigraphiste, archéologue et ethnologue américaine d'origine russe, spécialisée dans l'étude de la civilisation maya.

Parcours[modifier | modifier le code]

Née en Sibérie à Tomsk, elle émigre aux États-Unis dans son enfance en 1915 lorsque le tsar Nicolas II envoie son père chimiste superviser la livraison d'armes pour l'effort de guerre russe. Architecte de formation, elle va travailler pour le compte de Linton Satterthwaite (en) et pour le musée de l'université de Pennsylvanie sur le site maya de Piedras Negras. Elle s'y initie à l'étude de l'écriture maya et contribue à son déchiffrement. Elle est employée par Sylvanus Morley pour travailler au Carnegie Institution de Washington en 1939.

Elle est particulièrement connue pour ses dessins artistiques représentant des reconstitutions de sites et monuments mayas.

Sa découverte principale est d'identifier les inscriptions sur les stèles et monuments comme historiques, qui traitent de la naissance, l'accession au trône et du décès des dirigeants mayas. On considère que ce fait a permis une avancée majeure dans le déchiffrement des hiéroglyphes mayas.

Ses cendres ont été enterrées le dimanche de Pâques d'avril 1998 dans l'Acropole du site archéologique de Piedras Negras, au Guatemala, dans la structure J-23[1],[2], près du groupe F[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen D. Houston, Investigations at Piedras Negras, Guatemala: 1998 Field Season, p.6.
  2. Solomon 2002, p.168-169.
  3. Josh Berman, « Piedras Negras in 2012 », sur Moon Travel Guides, Avalon Travel,‎ 2012 (consulté le 11 février 2012).