Conservateur de musée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservateur de musée
Code ROME (France) K1602


Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Conservateur du patrimoine.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conservateur.

Un conservateur de musée constitue le patrimoine, l'inventorie, l'étudie, le documente, le classe, le conserve, le préserve, et participe à sa connaissance partagée (diffusion).

Il participe au classement, se charge de la conservation et de l'entretien de la collection d'un musée. Il est obligé d'enregistrer la collection, de la mettre en valeur et de la faire connaître. Il a le droit de faire de la publication et de l'éducation.

En France, il s'agit d'une des spécialités des conservateurs du patrimoine (au même titre que conservateur d'archives, des monuments historique, de l'inventaire ou de l'archéologie). Certains grands musées possèdent plusieurs conservateurs (le Louvre en compte par exemple 63) mais d'autres n'en ont pas. En France, la liste des musées possédant un ou plusieurs conservateurs est fixée par le ministre de la culture.

Le métier, ses rôles[modifier | modifier le code]

Le conservateur assure plusieurs missions :

  • la mise en valeur de la collection, pour le public et la communauté scientifique. Cela passe par des expositions temporaires et permanentes ;
  • la restauration du patrimoine, en faisant appel à des professionnels de la restauration d'œuvres d'art ou d'objets d'intérêt ethnographique ;
  • la coordination administrative, gestion du personnel, règlement intérieur destiné aux employés et au public, la gestion du budget et des relations avec les prestataires et les associations ;
  • la gestion et l'étude de la collection du musée : il cherche à enrichir la collection, la documenter et la diffuser.

Son rôle inclut l'étude muséographique et celle de la fréquentation, et la communication avec les sociétés savantes, écoles, universités susceptibles de contribuer à ses missions.

La sécurisation des collections passe de plus en plus par une couverture photographique détaillée des objets, en insistant sur leurs particularités (détails caractéristiques, défauts, anomalies…) de manière à pouvoir les retrouver ou à empêcher les reventes en cas de vol.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]