Portamento

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Portamento est un terme musical d'origine italienne, désignant originellement un glissement vocal d'une hauteur de note à une autre, puis son émulation par des instruments comme le violon. Dans les œuvres polyphoniques du XVIe siècle, le portamento est beaucoup utilisé en tant que figure ornementale.

Cette technique est une forme particulière de glissando accessible à la voix et à certains instruments à cordes ou cuivres (violons, trombones), et simulée par les manettes de slide (« corde glissée ») et de bend (« corde tirée ») des synthétiseurs. Il s'agit d'un glissando constant, qui n'est normalement pas accessible aux instruments à notes « fixées », pourvus de touches, trous ou frettes. Cependant, un instrumentiste à vent expérimenté peut s'écarter de la note « fixée » par son instrument sans toucher aux pistons ou aux clés, et produire un portamento ; cela demande cependant une bonne maîtrise. L'usage d'un bottleneck sur une guitare est une façon de s'affranchir de cette contrainte, permettant à l'instrument de produire des portamenti.

Le portamento en technique vocale[modifier | modifier le code]

Portamenti.png

Le premier exemple ci-dessus, tiré du premier aria de Rodolfo dans La sonnambula de Vincenzo Bellini, le portamento est indiqué par la liaison entre les 3e et 4e notes. Le second exemple, tiré de la première ligne de Judit dans Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók, utilise une notation plus explicite.

En tant que figure d'ornementation[modifier | modifier le code]

Dans la musique du XVIe siècle, le portamento est une figure d'anticipation placée à contretemps. Le portamento va dans le sens de l'intervalle dominant soit, presque toujours, de d'aigu vers le grave. Il peut être isolé ou se répéter.

En polyphonie vocale, cette figure est normalement utilisée en consonance, c'est-à-dire en harmonie avec le reste du morceau. Le portamento est fréquemment utilisé pour souligner une suspension, mais presque jamais en tant que cadence finale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Glissando, désignation générique de tout effet de passage d'une note à une autre, avec ou sans incréments : par exemple, le piano permet de réaliser des glissandi en passant d'une touche du clavier à une autre, en faisant sonner toutes les notes intermédiaires, mais ne permet pas le portamento proprement dit.
  • Vibrato, oscillation répétée en cycles rapides autour de la même hauteur : technique utilisée sur les instruments à cordes, consistant à tirer et pousser, ou augmenter et diminuer la tension appliquée à une corde de façon régulière pour faire varier la hauteur de note jouée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Katz : Portamento and the Phonograph Effect in Journal of Musicological Research N°25, 2006, pp. 211–232.
  • (en) Robert Gauldin : A Practical Approach to Sixteenth-Century Counterpoint, éd. waveland Press, Long Grove (Illinois), 1985.

Notes et références[modifier | modifier le code]