Sous-sol (architecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sous-sol.

En architecture, on appelle sous-sol toute pièce ou étage qui est en dessous du rez-de-chaussée d'un édifice, et donc qui est majoritairement ou entièrement en dessous de la surface du sol.

Les sous-sols, qui regroupent des caves, des garages ou des niveaux techniques, sont apparus à la fin du XIXe siècle après les caves voûtées traditionnelles XIIe siècle désignant des locaux souterrains ne débouchant pas comme le font les galeries de passage.

Le nombre d'étages de sous-sols - la profondeur atteinte - est limité ordinairement par des contraintes techniques dues au risque d’inondation, à la présence de nappe phréatique dont la construction doit tenir compte. Si la rareté du terrain l’oblige, la profondeur est moins un frein pour un usage de stockage, par exemple pour des silos de stationnement qui peuvent dépasser la dizaine d'étages.

Les sous-sols sont devenus suivant les contraintes urbaines de la fin du XXe siècle parfois des niveaux ordinaires, des étages d'utilisation fonctionnelle au même titre que les autres pour certaines organisations utilisatrices, ou présentant un intérêt par rapport au climat, aux longs hivers (Canada), voire un intérêt de sécurité civile (Suisse) ou militaire (France).

Voir[modifier | modifier le code]