Saint-Basile (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Basile.
Saint-Basile
Image illustrative de l'article Saint-Basile (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Comté ou équivalent Portneuf
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Jean Poirier
2013 - 2017
Constitution 1er mars 2000
Démographie
Gentilé Basilien, ienne
Population 2 590 hab. (2014)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 00″ N 71° 49′ 00″ O / 46.750005, -71.81667246° 45′ 00″ Nord 71° 49′ 00″ Ouest / 46.750005, -71.816672  
Superficie 9 863 ha = 98,63 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 34038
Localisation
Localisation de Saint-Basile dans Portneuf
Localisation de Saint-Basile dans Portneuf

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Basile

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Basile

Saint-Basile est une ville du Québec (Canada), située dans la municipalité régionale de comté de Portneuf, dans la région administrative de la Capitale-Nationale. Elle est nommée en l'honneur de Basile de Césarée, docteur de l'Église.

Économie[modifier | modifier le code]

L'acteur économique principal de Saint-Basile est la cimenterie Ciment Québec Inc.

Vers la fin des années 40, le ciment devient une denrée rare au Canada, alors Gustave Papillon voulut en fabriquer dès 1947, pour ce fait, il demanda à son père s'il voulait participer à ce projet. Son père Ernest-J Papillon accepta de s'associer avec lui à condition que l'entreprise s'enracine dans la ville de St-Basile. Dès la première année, Gustave acheta la machinerie et son père s'occupa du financement et des questions juridiques. Alors l'entreprise est née et c'est en 1951 que le premier four rotatif fut construit[1].

En 2005, pour commémorer la mémoire de M. Ernest-J Papillon, le centre communautaire fut nommé en son nom et la ville érigea quelques pièces des vestiges du premier four à ciment près de l'édifice.

Cette usine utilise initialement un procédé dit "humide". Au début des années 1980, une modernisation de l'usine est entreprise avec un passage au procédé de type "sec" (pyroprocédé).Aujourd'hui encore, elle emploie entre 150 et 200 travailleurs au cours de l'année.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2005 en cours Jean Poirier[2]    
 ? 2005 Louis-Marie Caron    
Les données manquantes sont à compléter.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Miroir sur 150 ans d'histoire,La société d'histoire de St-Basile de Portneuf inc.,Français,1996, St-Basile de Portneuf, p.257 à p.259. ISBIN 2-9805331
  2. Mairie de Saint-Basile: Jean Poirier a déposé son bulletin, dans Le Courrier de Portneuf, 24 septembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ciment Québec à Saint-Basile


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Christine-d'Auvergne Saint-Raymond Rose des vents
N Pont-Rouge
O    Saint-Basile    E
S
Portneuf Cap-Santé

Sources[modifier | modifier le code]