Cap-Santé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cap-Santé
Cap-Santé
Église de Cap-Santé et son presbytère
Église de Cap-Santé et son presbytère
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Comté ou équivalent Portneuf (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Denis Jobin
2013-2017
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Capsantéen, enne
Population 3 276 hab. (2014)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 00″ N 71° 47′ 00″ O / 46.666672, -71.78333846° 40′ 00″ Nord 71° 47′ 00″ Ouest / 46.666672, -71.783338  
Superficie 5 440 ha = 54,40 km2
Divers
Code géographique 34030
Localisation
Localisation de Cap-Santé dans Portneuf
Localisation de Cap-Santé dans Portneuf

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Cap-Santé

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Cap-Santé

Cap-Santé est une ville du Québec, le chef-lieu de la MRC de Portneuf, dans la région de la Capitale-Nationale[1].

Elle fait partie de l'Association des plus beaux villages du Québec.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de Cap-Santé est apparu pour la première fois en 1679, dans le nom de la paroisse de La Sainte-Famille-du-Cap-Santé. Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer ce nom inhabituel. Il semble, selon la Commission de toponymie du Québec, qu'il faille associer ce nom à l'ancien français santeif ou santif, ce qui se traduirait donc par cap sain. En fait, c'est Cap de la sente. Sente qui, en vieux français, signifie un chemin de traverse. Le chenail naturel du fleuve St-Laurent traverse du sud au nord à la hauteur de Cap-Santé. Les bateaux qui remontaient le fleuve devaient donc traverser du sud au nord par cette sente.

« Celle-ci devint par la suite la municipalité de la paroisse de Sainte-Famille (1855), puis la municipalité de Cap-Santé (1979) et enfin la ville de Cap-Santé (2000) »[2].

Église[modifier | modifier le code]

L'église actuelle a été construite entre les années 1754-1767[3]. Les travaux ont toutefois été interrompus pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763). C'est une des dernières églises érigées sous le régime français. L'église révèle une architecture unique avec sa façade monumentale ornée de trois niches et ses deux tours surmontées de clochers, une décoration intérieure réalisée entre 1859 et 1861 par le sculpteur Raphaël Giroux et le maître-plâtrier François Blouin et un retable de forme trapézoïdale. Elle abrite de plus des tableaux d'Antoine Plamondon et de Joseph Légaré. Cette église a été classée monument historique en 1986 par le ministère des Affaires culturelles du Québec.

Le presbytère, bâti en 1849 d'après les plans de l'architecte Charles Baillargé avec ses fenêtres dormantes, est également imposant. Un cimetière entoure le paysage qui s'étend vers le bas jusqu'au fleuve Saint-Laurent.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 2013 en cours Denis Jobin    
2009 2013 Jean-Yves Nobert[4]    
2005 2009 Jeanne Noreau    
1999 2005 Jean-Yves Nobert    
1919 1925 Charles Germain    
1906 1907 Samuel Germain    
1878 1903 Camille Germain[5]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Tendance de la population[6]
  • 2006 : 2 666 (variation entre 2001 et 2006 : 3,7 %)
  • 2001 : 2 571
  • 1996 : 2 615
  • 1991 : 2 563
Langue maternelle (2006)
  • Français seulement : 96,0 %
  • Anglais seulement : 2,7 %
  • Français et anglais : 0 %
  • Autre langue : 1,3 %
Église de Cap-Santé au coucher du soleil

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Portneuf Saint-Basile Pont-Rouge Rose des vents
N
O    Cap-Santé    E
S
Fleuve Saint-Laurent,
Sainte-Croix
Donnacona