Pont-Rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont (toponyme) et pont Rouge (homonymie).
Pont-Rouge
Moulin à eau Marcoux de Pont-Rouge
Moulin à eau Marcoux de Pont-Rouge
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Comté ou équivalent Portneuf
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Ghislain Langlais
2013 - 2017
Constitution 3 janvier 1996
Démographie
Gentilé Pont-Rougeois, oise
Population 8 723 hab. (2011)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 45′ 00″ N 71° 42′ 00″ O / 46.750005, -71.700005 ()46° 45′ 00″ Nord 71° 42′ 00″ Ouest / 46.750005, -71.700005 ()  
Superficie 12 123 ha = 121,23 km2
Divers
Code géographique 34017
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Pont-Rouge

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Pont-Rouge

Pont-Rouge est une ville du Québec située dans la MRC de Portneuf dans la région de la Capitale-Nationale[1]. Elle est traversée par la rivière Jacques-Cartier.

Le recensement de 2011 y dénombre 8 723 habitants[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers efforts de colonisation du secteur remonteraient aux alentours de 1769.

Le 15 avril 1867, l'archevêque de Québec Charles-François Baillargeon fonde la paroisse religieuse de Sainte-Jeanne-de-Neuville à partir de portions de Cap-Santé, Saint-Basile et Neuville. Après la séparation de la paroisse en deux en 1911 (le village de Pont-Rouge et la paroisse Sainte-Jeanne-de-Pont-Rouge), la désignation de « Ville de Pont-Rouge » fut décidée à l’occasion du regroupement des deux entités le 3 janvier 1996[3].

Les moyens de transport ont considérablement influencé le développement de la paroisse, notamment ses deux ponts et la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique en 1874. Le pont Royal (maintenant pont Déry) a été reconstruit plusieurs fois, dû à la faible résistance de son tablier. Ce pont servit longtemps à faciliter le transport des lourdes charges et du courrier entre Québec et Montréal. Le pont était alors payant (le poste à payage est toujours présent) et a permis la construction du deuxième pont, le pont Rouge, qui lui était gratuit. Ce dernier relie la partie ouest à la partie est de la rue Dupont, nommée ainsi non pas à cause du pont mais bien en l’honneur du curé Charles-François Dupont, qui a officié à Pont-Rouge de 1917 à 1933.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Novembre 2013 en cours Ghislain Langlais    
2005 2013 Claude Bégin    
1996 2005 Paul-Eugène Parent    
1973 1996 Marcel Bédard    
1967 1973 Albert Picher    
1965 1967 Louis Piché    
1964 1965 Léopold Bussières    
1961 1964 Clément Vaugeois    
1941 1961 Joseph-Alfred Leclerc    
1929 1941 Édouard Hamel    
1925 1929 Joseph-Arthur Bussières    
1921 1925 Édouard Hamel    
1919 1921 Arthur Galarneau    
1917 1919 Thomas Savary    
1916 1917 Louis-Georges Bussières    
1915 1916 Napoléon Larue    
1911 1915 Arthur Galarneau    
Pont du chemin de fer à Pont-Rouge

Galerie de photos[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Raymond Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier Rose des vents
Saint-Basile N Saint-Augustin-de-Desmaures
O    Pont-Rouge    E
S
Cap-Santé Donnacona Neuville