Société générale de banques en Côte d’Ivoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SGBCI)
Aller à : navigation, rechercher

Société Générale de Banques en Côte d’Ivoire

Description de l'image  SGBCIlogo.png.
Création Novembre 1962
Forme juridique Société anonyme
Slogan Développons ensemble l'esprit d'équipe !
Siège social Drapeau de Côte d'Ivoire 5 et 7 avenue Joseph Anoma, Le Plateau, 01 BP 1355 Abidjan (Côte d'Ivoire)
Direction Hubert de Saint Jean (administrateur directeur général)
Activité services financiers
Produits banque
Société mère Société générale
Filiales SogesPar, SogeBourse
Site web www.societegenerale.ci
Capitalisation 3 066 667 F CFA d'actions (2010)
Fonds propres 88 000 000 000 F CFA (2010)
Bilan comptable 798 milliards de francs CFA (2012)[1]

La Société générale de banques en Côte d’Ivoire (SGBCI) a été fondée en 1962 avec la participation de l’État et de plusieurs partenaires financiers internationaux, elle se situe au 1er rang des banques ivoiriennes et de la zone UEMOA. La SGBCI est la première banque de l'Afrique francophone si l'on considère le critère du total bilan.

C'est le 7 avril 1976 qu'elle rentre en bourse (à la BRVM), elle a été introduite en bourse le 7 avril 1976. Cette valeur se négociait à 8,85 fois son bénéfice net en 2001.

La SGBCI occupe une position dominante depuis de longue date en Côte d’Ivoire, la SGBCI joue un rôle prépondérant dans le financement de l’économie ivoirienne et ouest-africaine. Toutefois, en 2013, la banque doit faire face à une contestation salariale d'envergure et spontanée[1]. Les services du premier ministre Daniel Kablan Duncan effectuent une médiation entre la direction de l'établissement et les salariés

Modernisation[modifier | modifier le code]

Agence de la SGBCI au quartier Cocody-les-deux-plateaux à Abidjan.
Ancien logo de la SGBCI[précision nécessaire]
  • 1998 : Vocalia PLUS (serveur vocal permettant d'avoir accès aux informations générales relatives à la banque, ses produits et services. Ce service de banque par téléphone offre à l’abonné la possibilité de consulter son compte bancaire en ligne et de recevoir ses relevés bancaires par fax ou courriel).
  • 1998, alliance avec Western Union pour offrir dans 43 guichets la possibilité de transférer et de recevoir de l’argent partout dans le monde.
  • 1999 : Sogestel (c'est un service télématique utilisant la technologie de télétransmission des données informatisées. C'est une gamme de services de gestion de comptes par le biais d’une liaison en protocole ETEBAC 3. Il permet à l'abonné de suivre les mouvements de ses comptes bancaires en toute sécurité.)
  • 2000 : elle a été la première banque de la sous-région à émettre des cartes Visa. Elle modernise et installe des nouveaux distributeurs de billets en Côte d'Ivoire (les distributeurs acceptent toutes les cartes du réseau Visa).
  • 2005 : rénovation de l'offre d'épargne retraite par capitalisation avec PRZ Performance qui propose une garantie décès et invalidité afin de mieux protéger ses proches.
  • 2006 : début du renouvellement du parc de distributeurs automatiques de billets et offres de nouveaux produits et services.
  • 2006 : Messalia (service de banque à distance permettant à l’abonné de recevoir par SMS les informations relatives à son compte bancaire).
  • novembre 2006 : Sogeline (service de banque à distance permettant la gestion de comptes par le canal d’Internet).
  • juin 2008: Quietis (contrat d’assurance pour protéger les moyens de paiement)
  • novembre 2008 : Yéri (Centre de relations clients, destiné à gérer à distance, principalement par téléphone, les besoins de la clientèle).
  • 2013 : La banque se déploie à l'intérieur du pays, et prévoie l’ouverture de 7 à 8 agences par an pour atteindre un total de 80 en 2015 contre 70 actuellement[1].

Filiales[modifier | modifier le code]

  • SogesPar : Société de gestion de parts agréée en qualité de gestion d'OPCVM.
  • SogeBourse : Société anonyme avec Conseil d'administration, elle a été agréée le 15 décembre 1997, par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) en qualité de Société de Gestion et d’Intermédiation (SGI).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Côte d'Ivoire : la Société générale face à une contestation salariale d'un genre nouveau - article de Jeune Afrique publié le 19 août 2013.

Lien externe[modifier | modifier le code]