Banca Nazionale del Lavoro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BNL.

Banca Nazionale del Lavoro

Description de l'image  Logo Banca Nazionale del Lavoro.gif.
Création 1913
Dates clés 1998 : Privatisation
2006 : Rachat par BNP Paribas
Personnages clés Luigi Abete ( PDG )
Forme juridique Filiale
Slogan La banca per un mondo che cambia
Siège social 119 Via Veneto, Rome
Activité Banque
Société mère BNP Paribas
Site web http://www.bnl.it

La Banca Nazionale del Lavoro (BNL) est un groupe bancaire italien fondé en 1913, et dont le siège social est à Rome. BNL, sixième acteur du marché bancaire italien avec 5 % de part de marché, est depuis 2006 une filiale de la banque française BNP Paribas. Le groupe possède environ 800 agences réparties sur tout le territoire italien, pour 3 millions de clients.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des origines à la privatisation[modifier | modifier le code]

Fondée en 1913 sous le nom de Istituto Nazionale di Credito per la Cooperazione, l’établissement est créé dans l’idée de soutenir le mouvement coopératif, donnant des aides spécifiques dans le domaine de l’agriculture, du cinéma ou encore dans la pêche, avec pour but d'aider la transition d'une économie italienne rurale en une économie industrielle.

En 1929, le gouvernement fasciste décide de transformer la banque en organisme de droit public placé sous la tutelle du Trésor ; c’est à cette occasion qu'elle prend le nom de Banca Nazionale del Lavoro.

Entre les années 1940 et 1970, la BNL a contribué au boom économique italien en soutenant les entreprises dans leur développement en Italie mais aussi à l’international. Mais avec le retournement économique des années 1970, l’importance de la BNL dans la banque diminua.

Ancien logo de BNL

Dans les années 1980, il y eut un scandale célèbre dans la filiale de BNL à Atlanta. Elle prêta à l'Iraq plus de 5 milliards de dollars (Alice in Wonderland - The truth about 9/11 / D. Icke) sans l’autorisation du siège central et en violant les lois des États-Unis, le responsable étant Christopher Drogoul, le directeur de la filiale.

En 1992, Banca Nazionale del Lavoro adopta le statut de S.A. pour finalement être privatisée en 1998 et entrer à la Bourse de Milan. La banque espagnole BBVA en acquiert 15 % à cette occasion.

Prise de contrôle par BNP Paribas[modifier | modifier le code]

En 2005 la banque espagnole BBVA lance une OPE pour en prendre le plein contrôle de BNL. Cette OPE rencontre l’opposition du gouverneur de la Banque d'Italie, Antonio Fazio, qui veut préserver l’italianité du système bancaire italien. Il soutient donc l’offre de l’assureur italien Unipol, qui agit comme chevalier blanc et lance une OPA sur 59 % du capital, ce qui entraîne l’échec de l’OPE de BBVA.

Suite à plusieurs scandales autour de cette affaire, le Président d’Unipol Giovanni Consorte démissionne ainsi que le Gouverneur Antonio Fazio, dans la tourmente après son opposition à l’offre de BBVA. Par la suite la Banque d'Italie met son veto sur l’offre d’Unipol. Le 3 février 2006, BNP Paribas reprend 48 % de BNL à Unipol et ses associés et annonce une OPA future sur l’ensemble du groupe. BBVA annonce qu’elle amènera ses actions à cette offre. Fin juillet 2006, BNP Paribas détient 100 % de la banque italienne.

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]