Robert Bosch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Bosch à l'age de 27 ans
Sa signature
Sa villa à Stuttgart

Robert Bosch (23 septembre 1861 - 12 mars 1942) est un industriel allemand, fondateur de Robert Bosch GmbH en 1886 [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bosch est né à Albeck, un village au nord d'Ulm dans le sud de l'Allemagne. Il était le onzième d'une famille de douze enfants. Ses parents étaient des agriculteurs de la région. Son père, un franc-maçon, était exceptionnellement bien éduqué et a attaché de l'importance à l'éducation de ses enfants.

De 1869 à 1876, Robert Bosch a étudié à la Realschule (école d'enseignement secondaire technique) à Ulm, puis a fait son apprentissage comme mécanicien de précision.

Après son enseignement pratique, Robert Bosch a passé sept ans à travailler pour diverses sociétés en Allemagne, aux États-Unis (pour Thomas Edison à New York), et aux Royaume-Uni (pour Siemens). Le 15 novembre 1886, il a ouvert son propre atelier de mécanique de précision et de génie électrique à Stuttgart. Un an plus tard, il a réalisé une innovation décisive non brevetée pour un dispositif d'allumage par magnétos du fabricant de moteurs Deutz. Ce fut son premier succès en affaires. Ce dispositif permet de générer l'électricité nécessaire à l'étincelle qui enflamme le mélange air / carburant dans un des moteurs à combustion. En 1897, Robert Bosch fut le premier à adapter ce dispositif à un véhicule motorisé. Ce faisant, il a résolu l'un des plus grands problèmes techniques rencontrés au début de l'industrie automobile. La première invention commercialisable fut une bougie d'allumage en 1902 qui a permis le développement du moteur à combustion interne.

Avant la fin du XIXe siècle, Bosch étendit ses affaires au-delà des frontières de l'Allemagne. La société a créé un bureau de vente au Royaume-Uni en 1898, et dans d'autres pays européens par la suite. En 1913, la société avait des filiales en Amérique, en Asie, en Afrique et en Australie. Elle générait 88 % de ses ventes en dehors de l'Allemagne. Dans les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, Bosch a lancé d'autres innovations pour l'industrie automobile comme l'injection de carburant diesel en 1927. Dans les années 1920, la crise économique mondiale a touché la société Bosch. Celle-ci a commencé un programme rigoureux de modernité et de diversification. En seulement quelques années, il a réussi à transformer son entreprise, partant d'un petit fournisseur automobile fondé sur des métiers spécialisés à un groupe d'électronique multinationale.

Dès le début, Robert Bosch a parié sur le savoir-faire et la formation continue. Préoccupé par sa conscience d'entrepreneur et de sa responsabilité, il a été l'un des premiers industriels d'Allemagne à mettre en place la journée de huit heures. Robert Bosch ne souhaitait pas faire de l'argent avec l'armement lors de la Première Guerre mondiale. Au lieu de cela, il a fait don de plusieurs millions de marks allemands à des causes charitables. Un hôpital qu'il a donné à la ville de Stuttgart a été officiellement ouvert en 1940.

Dans les années 1920 et 1930, Robert Bosch a également été actif politiquement. Comme entrepreneur libéral, il a siégé dans un certain nombre de comités économiques. Il a consacré beaucoup d'énergie et d'argent afin de parvenir à une réconciliation entre l'Allemagne et la France. Il a exprimé l'espoir que cette réconciliation puisse parvenir à une paix durable en Europe et conduire à la création d'un espace économique européen sans barrières douanières.

Mais le régime national-socialiste en Allemagne a mis fin à ses espoirs de paix. La société a alors rapidement accepté des contrats d'armements, employé des travailleurs forcés pendant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, pendant ce temps, Robert Bosch a soutenu la résistance contre le nazisme. Avec ses plus proches collaborateurs, il a sauvé des juifs et d'autres victimes des persécutions nazies de la déportation.

En 1937, Robert Bosch a transformé son entreprise en société à responsabilité limitée. Il avait également écrit dans ses dernières volontés que les revenus de la société devraient être attribués à des causes charitables. Cela a esquissé les statuts de ses sociétés qui ont été formalisées par ses successeurs en 1964 et sont encore valables aujourd'hui.

Directives de qualité Bosch: « ... J’ai constamment essayé de fournir un travail qui satisfasse à tout examen objectif, c’est-à-dire le meilleur possible. Toutes mes activités ont toujours été guidées par la devise: Il est préférable de perdre de l‘argent, plutôt que la confiance d‘un client ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]