Rédempt de la Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rédempt de la Croix
Image illustrative de l'article Rédempt de la Croix
Une image de dévotion aux bienheureux Denis de la nativité et Rédempt de la Croix, O.C.D. (Thomas est à droite)
Bienheureux
Naissance 1598
Paredes, Portugal
Décès 29 novembre 1638 
Sumatra, Indonésie
Nom de naissance Thomas Rodrigues da Cunha
Autres noms frère Redento da Cruz
Nationalité Portugais
Béatification 10 juin 1900
par Léon XIII
Vénéré par O.C.D
Fête 29 novembre

Thomas Rodrigues da Cunha (connu sous le nom de Rédempt de la Croix ou frère Redento da Cruz), est né à Paredes (Portugal) en 1598. Il s’enrôla dans la marine et vogua jusqu’aux îles Orientales. Il découvre des carmes thérésiens à Tatta et décida de rentrer dans les ordres. Il changa son nom en : frère Rédempt de la Croix (Sauvé par la Croix). Il mourut martyre à Sumatra en 1638.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Thomas Rodrigues da Cunha, est né à Paredes (Portugal) en 1598. Très jeune il s’enrôle dans la marine et vogue jusqu’aux îles Orientales. Il découvre, lors de ses escales, les carmes thérésiens à Tatta. Il demande alors de prendre l'habit de carme. Accepté comme moine, il change son nom en : frère Redento da Cruz (Sauvé par la Croix).

Envoyé par ses supérieurs à Goa, il y fait la connaissance du Père Denis de la Nativité, carme français natif de Honfleur[1].

Le martyre[modifier | modifier le code]

En octobre 1638, le Portugal conduit une mission diplomatique dans l’île d’Aachen près de Sumatra. Le but du royaume du Portugal est d'établir des relations amicales avec le sultan de l'île. Thomas Rodrigues de Cusna, fait partie de la mission diplomatique avec son frère Carme Denis de la Nativité. Mais cette mission tourne au désastre lorsque tous les membres de la mission sont arrêtés.

Les Hollandais qui s'opposaient depuis plusieurs années aux Portugais pour le contrôle des routes commerciales des indes, avaient en effet persuadé le Prince d'Achem que cette ambassade n'était qu'une ruse pour endormir sa méfiance. Ils prétendaient que les Portugais avaient des ambitions guerrières dont le Prince d'Achem devait faire les frais[2].

Certains membre de l'expédition sont finalement libérés, mais les musulmans exigent des religieux qu'ils renient leur foi et se convertissent à l'Islam. Ceux-ci refusent catégoriquement. Ils sont d’abord réduits en esclavage, puis finalement, sur l’ordre du sultan, le 29 novembre 1638, ils sont tués à coups de flèches et de cimeterre. Soutenus par père Denis de la Nativité, ils sont tués l'un après l'autre. Redempt de la Croix est le premier à mourir[3]. Il est d’abord criblé de flèches, puis transpercé de nombreux coups de lance et de coups d’épée. Pour finir, on le décapite[1].

Il a été proclamé bienheureux le 10 juin 1900 par le pape Léon XIII.

Références et notes[modifier | modifier le code]