Premier ministre des Fidji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Premier ministre des Fidji
Image illustrative de l'article Premier ministre des Fidji
Titulaire actuel
Voreqe Bainimarama
depuis le 11 avril 2009

Création 20 septembre 1967
Mandant Parlement
Premier titulaire Ratu Sir Kamisese Mara
Site internet www.fiji.gov.fj/
Politique aux Fidji
Image illustrative de l'article Premier ministre des Fidji

Le Premier ministre des Fidji est le chef du gouvernement de ce pays.

La fonction de Premier ministre est définie par la Constitution, la dernière en date datant de 2013. Celle-ci dispose (art. 93) que le Premier ministre est élu par et parmi les députés au Parlement après les élections législatives. Si un parti dispose de la majorité absolue des sièges, le dirigeant de ce parti devient automatiquement Premier ministre (à condition d'être député). Sinon, les députés procèdent à une élection. Une fois élu, le Premier ministre prête serment et est intronisé par le président de la République (dont les fonctions sont purement cérémonielles). Le Premier ministre nomme, parmi les députés, les membres de son Cabinet. En accord avec le principe de gouvernement responsable, le Parlement peut démettre le Premier ministre de ses fonctions, au moyen d'une motion de censure (article 94)[1].

Liste des Premiers ministres des Fidji[modifier | modifier le code]

Ordre Premier ministre Parti politique Dates du mandat
1. Ratu Sir Kamisese Mara Parti de l'Alliance 20 septembre 1967 - 13 avril 1987
2. Timoci Bavadra Parti travailliste fidjien 13 avril 1987 - 14 mai 1987
vacant [1] 14 mai 1987 - 5 décembre 1987
. Ratu Sir Kamisese Mara sans [2] 5 décembre 1987 - 2 juin 1992
3. Sitiveni Rabuka Parti politique autochtone
(Soqosoqo ni Vakavulewa ni Taukei, SVT)
2 juin 1992 - 19 mai 1999
4. Mahendra Chaudhry Parti travailliste fidjien 19 mai 1999 - 27 mai 2000
5. Ratu Tevita Momoedonu Parti travailliste fidjien 27 mai 2000 (quelques minutes) [3]
vacant [1] 27 mai 2000 - 4 juillet 2000
6. Laisenia Qarase sans [4] 4 juillet 2000 - 14 mars 2001
. Ratu Tevita Momoedonu Parti travailliste fidjien 14 mars 2001 - 16 mars 2001 (interim)
. Laisenia Qarase Parti des Fidji unies
(Soqosoqo Duavata Ni Lewenivanua, SDL) [4]
16 mars 2001 - 5 décembre 2006
7. Jona Baravilala Senilagakali installé suite au coup d'État de 2006 5 décembre 2006 - 4 janvier 2007
8. Frank Bainimarama sans 5 janvier 2007 - 10 avril 2009
vacant [6] 10 avril 2009 - 11 avril 2009
. Frank Bainimarama sans (2009-2014)
Fidji d'abord (depuis 2014) [7]
11 avril 2009 - en poste
  • [1] Deux coups d'État militaires en 1987 et un coup d'État civil en 2000 laissèrent les Fidji sans Premier ministre.
  • [2] Le parti de Mara, la Fijian Alliance, fut dissous lors des coups d'État de 1987. Il était donc Premier ministre sans parti au terme de son mandat.
  • [3] Ratu Momoedonu fut nommé Premier ministre le 27 mai 2000 par le président d'alors, Ratu Sir Kamisese Mara, afin de respecter la Constitution. Momoedonu démissionna quelques minutes plus tard pour permettre au président d'assumer les pleins pouvoirs exécutifs.
  • [4] Qarase n'était pas membre d'un parti politique lorsqu'il dirigea le gouvernement intérimaire en 2000 et en 2001. À son retour au poste le 16 mars 2001 (après deux jours d'absence de fonction), il fonda le parti Soqosoqo Duavata Ni Lewenivanua afin de concourir pour les élections parlementaires de 2001.
  • [5] Senilagakali fut nommé Premier ministre intérimaire lorsque le contre-amiral Josaia Voreqe (Frank) Bainimarama prit le contrôle du gouvernement. C'était alors un médecin estimé, ancien président de la Fijian Medical Association, et était médecin militaire au moment du coup d'État[2].
  • [6] Le gouvernement dirigé par Frank Bainimarama est déclaré illégitime par la Cour d'Appel. Le Premier ministre démissionne immédiatement, avant d'être restauré à son poste par le Président Josefa Iloilovatu le lendemain[3],[4].
  • [7] À la tête du parti Fidji d'abord, Frank Bainimarama obtient un mandat démocratique de quatre ans aux élections législatives de septembre 2014, et prête serment à nouveau le 22 septembre[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Constitution des Fidji (2013)
  2. (en) « Military now in charge in Fiji », Fiji Times,‎ 5 décembre 2006 (lire en ligne)
  3. (en) "Fiji's Bainimarama steps down as PM", Australian Broadcasting Corporation, 10 avril 2009
  4. (en) "Commodore Bainimarama sworn in as Prime Minister", site web du gouvernement des Fidji, 11 avril 2009
  5. (en) "Frank Bainimarama sworn in as Fiji's prime minister", Australian Broadcasting Corporation, 22 septembre 2014