Seru Epenisa Cakobau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ratu Seru Epenisa Cakobau

Ratu Seru Epenisa Cakobau (né vers 1817, mort en 1883) était un chef fidjien de haut rang, et le premier roi des Fidji (Tui Viti).

En 1852, après s'être converti au christianisme, il accéda au titre de Vunivalu (chef suprême) de l'île de Bau. Il se proclama roi de l'ensemble des Fidji, mais ne fut pas reconnu par les chefs des autres îles. En 1855, il écrasa une rébellion à Bau avec l'aide des troupes du roi chrétien des Tonga, Taufa'ahau. Au cours des années qui suivirent, Cakobau mena une campagne d'unification militaire de l'archipel fidjien. Il obtint brièvement la création en 1865 d'une Confédération de royaumes indépendants, dont il prit la tête, mais cette union se scinda en 1867. En 1871, avec le soutien de colons blancs, il parvint à imposer la fondation d'un royaume fidjien dont il serait le monarque. Il établit sa capitale à Levuka, et gouverna avec une assemblée législative composée à la fois de Fidjiens et de colons.

Presque immédiatement, il dut faire face à une demande des États-Unis qui, l'ayant officiellement reconnu comme souverain des Fidji, réclamèrent le versement de 44,000 $ en dommages pour l'incendie criminel qui avait détruit la demeure du consul américain en 1849. Ne disposant pas des fonds nécessaires pour payer, et craignant que son pays ne soit annexé par les États-Unis, Cakobau offrit de céder les Fidji à l'Empire britannique. Fidji fut annexé par l'Empire avec la signature d'un Accord de Cession en 1874. Cakobau perdit le titre de Tui Viti -qui fut transmis à la reine Victoria du Royaume-Uni-, mais conserva les honneurs dus à un chef de haut rang, et l'essentiel de son autorité à Bau. Les autorités coloniales britanniques appliquèrent une politique de gouvernement indirect, s'appuyant sur l'aristocratie héréditaire fidjienne, et reconnurent l'essentiel des droits coutumiers des Fidjiens.

Cakobau décéda en 1883. Son arrière-petit-fils, Ratu Sir George Cakobau, fut Gouverneur général de Fidji de 1973 à 1983.

Sources[modifier | modifier le code]

  • HUFFER, Élise, Grands Hommes et Petites Îles : La Politique extérieure de Fidji, de Tonga et du Vanuatu, Paris : Orstom, 1993, (ISBN 2-7099-1125-6), p. 15-23
  • JOLLY, Margaret, "Custom and the Way of the Land: Past and Present in Vanuatu and Fiji", in BOROFSKY, Robert (éd.), Remembrance of Pacific Pasts: An Invitation to Remake History, Honolulu : University of Hawai'i Press, 2000, (ISBN 0-8248-2301-X), p. 348
  • HEMPENSTALL, Peter, "Imperial manoeuvres", in K.R. HOWE, Robert C. KISTE & Brij V. LAL, Tides of History: The Pacific Islands in the Twentieth Century, Honolulu : University of Hawai'i Press, 1994, (ISBN 0-8248-1597-1), p. 29-39
  • LINNEKIN, Jocelyn, "New Political Orders", in DENOON, Donald & alii., The Cambridge History of the Pacific Islanders, Cambridge : Cambridge University Press, 2004 [1997], (ISBN 0-521-00354-7), p. 185-216
  • DENOON, Donald, MEIN-SMITH, Philippa & WYNDHAM, Marivic, A History of Australia, New Zealand and the Pacific, Oxford : Blackwell, 2002 [2000], (ISBN 0-631-21873-4), p. 110
Précédé par Seru Epenisa Cakobau Suivi par
aucun
Tui Viti
1871-1874
Victoria