Parti travailliste fidjien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti travailliste.

Le Fiji Labour Party (Parti travailliste fidjien) est un parti politique fidjien fondé en 1985. Il est membre consultatif de l'Internationale socialiste.

Le Parti travailliste est arrivé au pouvoir par le moyen d'élections démocratiques à deux reprises. Timoci Bavadra est ainsi élu premier ministre en 1987, et Mahendra Chaudhry en 1999. Dans les deux cas, leurs gouvernements furent rapidement renversés par des coups d'État.

En janvier 2013, le régime militaire de Voreqe Bainimarama impose de nouvelles règles pour la reconnaissance de partis politiques ; notamment, chaque parti doit avoir au moins 5 000 membres. Parmi les dix-sept partis existants, seuls trois (le Parti travailliste, le SDL et le Parti de la Fédération nationale) sont en mesure de se soumettre aux nouvelles règles. Tous les partis sont dissous par le gouvernement en février : quatorze de manière définitive, et ces trois là de manière temporaire en attendant l'examen de leur candidature à une reconnaissance officielle[1]. À partir de janvier, ces trois partis, pourtant très différents sur le plan idéologique, s'assemblent en un Front uni pour des Fidji démocratiques, en opposition au régime militaire[2]. La parti travailliste est alors sous la direction de Mahendra Chaudhry[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Fiji regime to abolish 14 political parties", Radio Australia, 20 février 2013
  2. (en) "Political Parties Form Democratic Alliance In Fiji", Fijilive, 20 janvier 2013
  3. (en) "United Front for Democratic Fiji says regime’s draft perpetuates dictatorship", Radio New Zealand International, 28 mars 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]