Piège mortel (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Piège mortel.

Piège mortel

Titre original Deathtrap
Réalisation Sidney Lumet
Scénario Jay Presson Allen
d'après la pièce de
Ira Levin
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Sortie 1982
Durée 116 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Piège mortel (Deathtrap) est un thriller américain réalisé par Sidney Lumet, sorti en 1982.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sidney Bruhl, auteur jadis reconnu de pièces de théâtre, vient de connaître un nouvel échec critique et public avec sa dernière pièce. Cherchant à tout prix à renouer avec le succès, il remarque le manuscrit que lui a fait parvenir Clifford Anderson, l'un de ses étudiants à un séminaire d'écriture. Sidney Bruhl voit là l'occasion de revenir sur le devant de la scène, à condition de faire croire que le texte est de lui. Mais pour cela, il faut se débarrasser de Clifford Anderson…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Ce film est une adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Ira Levin, mis en scène par Robert Moore en 1978, avec John Wood dans le rôle de Sidney Bruhl, Marian Seldes dans celui de Myra Bruhl, et Victor Garber dans celui de Clifford Anderson[1]. Sidney Lumet raconte : « J'ai vu Deathtrap à sa création, à Broadway, et comme tout le monde, je me suis laissé "avoir" par cette pièce. J'ai été séduit par son humour et par l'habileté des retournements de situations. On pressent très tôt qu'il y aura un meurtre, mais qui sera tué, et comment ? Les rapports entre les personnages changent constamment, et chaque fois que l'on croit pouvoir anticiper sur l'action, celle-ci vire à 180 degrés. Donner à une pièce une dynamique cinématographique tout en respectant sa nature théâtrale est un véritable défi. Il faut un effort particulier pour faire accepter l'invraisemblance qui passe fort bien à la scène. Sur les planches, les acteurs sont comme protégés par une barrière invisible, derrière laquelle la fiction peut se donner libre cours. Au cinéma, la proximité exige la plus grande vigilance, le moindre faux pas risque de casser l'ambiance, d'annihiler l'effet du réel. Il faut constamment justifier les actions des personnages »[2].

Critiques[modifier | modifier le code]

  • « Le film est tout à fait divertissant et de loin supérieur à la célèbre pièce jouée à Broadway et dont il est tiré. Des surprises en réserve… », Rex Reed, d'Entertainment Today.
  • « Deathtrap est une exception. Sidney Lumet n'a pas complètement copié la pièce ; il l'a rendue meilleure. La distribution est excellente », Joel Siegel, d'ABC Television.
  • « L'intention de Lumet est de mettre en scène le mystère de l'intrigue avec humour, énergie et intelligence. Il l'accomplit avec un flair infaillible », Janet Maslin, de New York Times.
  • « Filmé avec une diabolique efficacité par un Sidney Lumet en pleine forme, les coups de théâtre garantissent des frissons à la pelle. Œuvre mineure, elle n'en est pas moins soignée, et propose en plus d'intéressantes considérations sur le fonctionnement du suspense, sur l'affrontement du vrai, du vraisemblable, du faux et du fallacieux. L'interprétation est à la hauteur de ce grand petit film », Guy Bellinger, in Guide des Films sous la direction de Jean Tulard.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Deathtrap », sur Internet Broadway Database (consulté en 23 août 2011)
  2. Sidney Lumet, plaquette pour la presse éditée par Warner-Columbia

Liens externes[modifier | modifier le code]