Philippe Monfils

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monfils.

Philippe Monfils né à Liège le 4 janvier 1939 est un homme politique belge de tendance libérale et un militant wallon.

Docteur en droit de l'Université de Liège (1962), assistant du Professeur François Perin de 1962 à 1968, il devient chef cabinet de François Perin, alors ministre des réformes institutionnelles (1974-1976). Il prépare à ce poste la régionalisation dite préparatoire du ministre Perin dans le Gouvernement de Léo Tindemans.

Il est conseiller communal de Liège de 1976 à 1982 sur les listes du Rassemblement wallon, il quitte ce parti lors du tournant à gauche qui lui est imprimé par Paul-Henry Gendebien en 1976 avec François Perin, Jean Gol et Étienne Knoops, pour fonder le PRLw.

Il est député à la Chambre de 1981 à 1988, année à laquelle il est élu sénateur (1988-1995), devient ministre des affaires sociales dans le Communauté Wallonie-Bruxelles de 1981 à 1985 puis Ministre-président de cette Communauté de 1985 à 1988, où il aura été à la base de la fin du monopole de la RTB. En 1995 il prend la succession de Jean Gol, brusquement décédé, alors qu'il vient d'être élu député au Parlement wallon, comme député européen (1995-1999).

Il redevient sénateur en 1999, où il sera à la base de la loi sur l'euthanasie, défendeur des collectionneurs d'armes et pour le maintien du GP de Francorchamps.

Il annonce la fin de sa carrière politique en mai 2010.