Marie Arena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arena.
Marie Arena
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le 25 mai 2014
Élection 2014
Groupe politique S&D
Ministre fédérale de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes villes
20 mars 200817 juillet 2009
Premier ministre Yves Leterme
Herman Van Rompuy
Gouvernement Leterme I
Van Rompuy I
Prédécesseur Christian Dupont
Successeur Laurette Onkelinx (Intégration sociale)
Michel Daerden (Pensions et Grandes villes)
Ministre-président de la Communauté française de Belgique
20042008
Prédécesseur Hervé Hasquin
Successeur Rudy Demotte
Ministre fédérale de la Fonction publique, de l'Intégration sociale, des Grandes villes, de l'Égalité des chances et du Dialogue interculturel
12 juillet 200320 juillet 2004
Premier ministre Guy Verhofstadt
Gouvernement Verhofstadt II
Prédécesseur Christian Dupont
Biographie
Date de naissance 17 décembre 1966 (47 ans)
Lieu de naissance Mons
Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Belge
Parti politique PS
Diplômé de Facultés universitaires catholiques de Mons

Marie Arena (Mons, 17 décembre 1966) est une personnalité politique belge de langue française, membre du PS.

Elle est actuellement sénatrice. Elle a été ministre fédérale de la Fonction publique, de l'Intégration sociale, des Grandes villes, de l'Égalité des chances et du Dialogue interculturel entre 2003 et 2004, ministre-présidente de la Communauté française de Belgique entre 2004 et 2008 et ministre fédérale de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes villes entre 2008 et 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Arena a étudié l'économie aux Facultés universitaires catholiques de Mons : elle est licenciée en sciences économiques depuis 1988. Après plusieurs années passées au sein des services du FOREM, elle est appelée en 1999 à occuper un poste de conseillère au sein du cabinet du ministre Michel Daerden, chargé de l'Emploi, de la Formation et du Logement. Au mois d'avril 2000, sa carrière politique connaît un essor fulgurant lorsque le président du Parti socialiste, Elio Di Rupo fait en sorte que le poste ministériel précédemment occupé par Daerden lui soit confié.

Elle occupe le poste de ministre de l'Emploi et de la Formation du Gouvernement wallon jusqu'en 2003, année où suite aux élections fédérales elle est appelée à rejoindre le gouvernement Verhofstadt II en qualité de ministre chargé de la Fonction publique, de l'Intégration sociale, des Grandes villes, de l'Égalité des chances et du Dialogue interculturel.

Après les élections régionales de juin 2004, elle est nommée au poste de Ministre-Présidente du gouvernement de la Communauté française, seconde femme à occuper ce poste après son homologue socialiste, Laurette Onkelinx. Elle est également chargée de l'enseignement obligatoire et de la promotion sociale. Elle entre, en même temps, au gouvernement de la Région wallonne avec le portefeuille de la formation. Après les élections fédérales de 2007, des remaniements ministériels ont lieu dans les gouvernements fédérés : Marie Arena perd le portefeuille de la promotion sociale à la Communauté et quitte le Gouvernement wallon au profit de Marc Tarabella.

Au niveau local, Marie Arena quitte Chimay six mois avant les élections communales du 8 octobre 2000 pour se présenter sans succès sur la liste PS de Binche (Hainaut) : un cartel de dissidents socialistes, d'indépendants et de sociaux chrétiens remportera les élections, après 24 ans d'hégémonie du Parti socialiste binchois. Conseillère communale et Chef de groupe PS de la ville, elle se présente à nouveau comme tête de liste du Parti socialiste aux élections communales du 8 octobre 2006. Le PS accède à la majorité, mais le socialiste Laurent Devin, qui a récolté plus de voix de préférence, devient bourgmestre[1]. En mars 2008, suite à son divorce, Marie Arena décide de quitter Binche pour s'installer à Bruxelles, dans la commune de Forest et démissionne donc de son poste de conseillère communale de Binche[2].

En mars 2008, Marie Arena quitte la ministre-présidence et le ministère de l'enseignement en communauté française pour devenir ministre fédérale de l'Intégration sociale, des Pensions et des Grandes Villes au sein du premier gouvernement Leterme.

Le 17 juillet 2009, elle est remplacée au sein du gouvernement Van Rompuy et redevient députée fédérale. Le 13 juin 2010, elle est élue sénatrice[3].

Action politique[modifier | modifier le code]

Lors de son passage au ministère des Pensions, elle aura augmenté et supprimé la cotisation de solidarité pour les pensions les plus basses. Elle a aussi créé la Conférence nationale des Pensions pour discuter en partenariat avec les partenaires sociaux et les administrations concernées le modèle de financement des pensions à venir.

Dans le domaine de l'intégration sociale, elle est amenée à organiser et défendre l'accueil des demandeurs d'asile. Elle réclame la réalisation de l'accord de gouvernement qui devrait permettre la régularisation de immigrés qui ont fait preuve d une réelle volonté d'intégration.

Dans le cadre de ses fonctions de ministre de l'Enseignement, Marie Arena a été à l'origine du Contrat pour l'École et du très controversé décret Inscription, remplacé ensuite par le décret Mixité de son successeur Christian Dupont. Ces deux décrets, qui ont fait l'objet d'une large couverture médiatique ainsi que d'actions en justice visant à les faire suspendre et/ou annuler, ont finalement été abandonnés puisque la nouvelle majorité élue le 7 juin 2009 s'est engagée à « repartir d'une page blanche ».

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article de La Libre Belgique du 16 octobre 2006
  2. Voir cet article
  3. Deuxième candidate sur la liste menée par Paul Magnette, elle a obtenu 77 706 voix de préférence. Cf. les résultats complets : http://elections2010.belgium.be/fr/sen/preferred/preferred_SEL92094_14.html
  4. Biographie sur le site du sénat belge

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]