Parc national des Channel Islands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national des Channel Islands
Channel Islands National Park (en)
Image illustrative de l'article Parc national des Channel Islands
Channel Islands National Park.
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 1033
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Comtés Ventura, Santa Barbara
Ville proche Santa Barbara
Coordonnées 33° 58′ 16″ N 119° 53′ 38″ O / 33.971, -119.89433° 58′ 16″ Nord 119° 53′ 38″ Ouest / 33.971, -119.894  
Superficie 1 009,94 km2
Création 5 mars 1980[1]
Visiteurs/an 242 756[2] en 2011
Administration National Park Service
Site web Channel Islands National Park

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Parc national des Channel IslandsChannel Islands National Park (en)
Carte du parc des Channel Islands

Le parc national des Channel Islands (Channel Islands National Park) est un parc national américain qui englobe cinq des huit îles de l'archipel des Channel Islands dans l'Océan Pacifique au large de la Californie. La moitié du parc est sous-marine. Les îles se situant à l'intérieur du parc s'étendent le long de la côte de Californie du sud de Point Conception près de Santa Barbara à l'Île San Clemente, au sud-ouest de Los Angeles. Le siège social du parc et le centre des visiteurs de Robert J. Lagomarsino sont situés dans la ville de Ventura.

Le parc national des Channel Islands est la résidence d'une importante et large variété de ressources naturelles et culturelles. Le 26 avril 1938 la zone est classé comme monument national américain puis comme réserve de biosphère nationale en 1976. Enfin le site est classé en tant que parc national le 5 mars 1980.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Dans le parc se trouvent plus de 2 000 espèces de plantes et d'animaux. Cependant, seuls trois mammifères sont endémiques aux îles. Il s'agit de la Mouffette tachetée, du Renard des Channel Islands et de la Souris sylvestre (Peromyscus maniculatus). Cette dernière est connue pour porter la fièvre hémorragique à hantavirus. Le Geai de Santa Cruz, le Phoque commun, le Lion de mer, le Renard gris insulaire, l'Alouette hausse-col, la Sturnelle de l'Ouest, le Lézard des palissades, la Chouette effraie, la Crécerelle d'Amérique et le Pélican brun de Californie sont quelques exemples d'espèces présentes dans le parc. Cent quarante-cinq de ces espèces sont endémiques aux îles. La vie marine se compose aussi bien de plancton microscopique que de la Baleine bleue en voie d'extinction, le plus grand animal sur Terre. Les richesses archéologiques et culturelles recouvrent une période de plus de 10 000 ans.

Les cinq îles du parc[modifier | modifier le code]

Le parc englobe 1010 km², dont la moitié est sous l'océan et inclut les îles de :

Fréquentation[modifier | modifier le code]

La fréquentation annuelle au centre des visiteurs principal du parc est poche de 250 000 visiteurs. La visite des îles et des eaux est faible, avec environ 30 000 visiteurs voyageant vers les îles et les 60 000 autres visiteurs qui vont seulement dans des eaux du parc. Bien que la plupart des visites se produisent en été, la migration des baleines grises et les expositions spectaculaires sur la faune et la flore attirent des visiteurs en hiver et au printemps. L'automne est une excellente période pour voyager au parc, aussi bien que pour la plongée. Le camping est une activité populaire sur l'île de Santa Cruz, avec des visiteurs parvenant à la crique du Pirate sur le rivage nord et restant au-delà de la vallée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dates de création des parcs », National Park Service,‎ 2003 (consulté le 21 octobre 2009)
  2. (en) « Statistiques des parcs », National Park Service,‎ 2012 (consulté le 11 décembre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]