Parc national des îles Vierges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virgin Islands National Park
Catégorie UICN II (parc national)
Emplacement Îles Vierges (États-Unis)
Ville proche Charlotte Amalie
Coordonnées 18° 20′ 00″ N 64° 44′ 00″ O / 18.333333, -64.733333 ()18° 20′ 00″ Nord 64° 44′ 00″ Ouest / 18.333333, -64.733333 ()  
Superficie 59 km2
Création 21 août 1956
Visiteurs/an 442 414 en 2011
Administration National Park Service
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Îles Vierges des États-Unis

(Voir situation sur carte : Îles Vierges des États-Unis)
Virgin Islands National Park

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Virgin Islands National Park

Le parc national des îles Vierges (Virgin Islands National Park) est un parc national des États-Unis situé dans les îles Vierges, un archipel des Caraïbes. Le parc a été créé par le Congrès en 1956 afin de préserver la faune et la flore dans le but de favoriser le tourisme. Il est réputé pour ses fonds marins et sa forêt tropicale. Le parc couvre environ 60 % de l'île de Saint-John. Il reçoit la visite d'environ 725 000 visiteurs chaque année.

Pès d'un important herbier marin (abritant principalement deux plantes marines ; Thalassia testudinum et Syringodium filiforme, et à une centaine de mètres d'un récif naturel, ce parc abrite l'un des premiers grands récifs artificiels, construits aux États-Unis en 1960, au moyen de 800 blocs de béton, à 9 m de profondeur, dans la baie « Little Lameshur Bay »[1], grâce auquel on a démontré (1981) que les études sur des petits récifs artificiels ou des récifs naturels ne permettaient pas de prédire par extrapolation le comportement et l'intérêt de grands récifs artificiels[1], notamment concernant leur aptitude à abriter des Complexes d'espèces cryptiques[1].


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [http://www.int-res.com/articles/meps/4/m004p097.pdf J. C. Ogdenl and J. P. Ebersole, « Scale and Community Structure of Coral Reef Fishes: A Long-Term Study of a Large Artificial Reef” Marine Ecology, Progress Series (Mar. Ecol. Prog. Ser)